Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Dimanche 9 Février 1964

2 Janvier 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Nous voilà à Valence par grand froid pour la quatorzième représentation.

 

J'ai voulu faire une balade en passant sur le pont suspendu qui traverse le Rhône, qui est déchaîné. Il chariait une chaise et de la boue, le fleuve avait une couleur presque marron.

 

Ce pont sert aux piétons et aux voitures mais il est à circulation alternée.

 

Revenue en ville, j'ai été aux Dames de France puis aux nouvelles galeries.

 

J'étais seule (c'est à dire sans Régis). 

 

Nous avons répété au théâtre, et sommes descendus chez Pic, encore plus luxueux que le Relais de l'Empereur de la veille.

 

Le public, aussi froid que le vent, ne nous laissera pas un souvenir impérissable. C'est sans doute la pire date que nous ayons faite.

 

Tant pis pour Valence. Nous avons bien profité de la cuisine fine de Pic. Renée a remarqué à une table voisine un acteur anglais, Roger Moore.

 

Les chambres sont tellement luxueuses que c'est du gaspillage de ne pas en occuper une, mais j'ai rejoint Régis dans la sienne.

 

Il me semble que ce beau rêve n'aura jamais de fin, pourtant "Gigi" ne durera que seize soirs après celui-ci.

 

Je suis en tout cas certaine grâce à Renée de faire mes débuts au cinéma en août dans "Déclic et des claques", et j'ai reçu (Le courrier me suit en tournée) le contrat à signer pour "La Famille Anodin" que je tournerai donc avant "Plainte contre X" avec Villalonga.

 

265442.jpg

PASSERELLE.jpg

marite_0005_22_t.800.jpgvalence-theatre.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article