Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 13 juillet 1972

13 Septembre 2008 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

A 18h30, dernier épisode de "Omer Pacha" sur la 2. La série ne sera pas remplacée, et le lendemain, les programmes commenceront à 19h30.

 

Sur la Une, à 21h40, suite des aventures calamiteuses du capitaine Moss Andrews dans "Aventures Australes", dont c'est le troisième épisode, "Le mythe Mc Quade". A 22h30, bal du 14 juillet en direct des Tuilleries avec Pierre Perret.

 

Notons sur la Une à 18h05 dans les émissions pour les enfants la série "Woobinda, médecin des animaux", dont c'est le sixième épisode.

 

Ce sont ce 13 juillet des programmes de disette, avec sur la 2 une rediffusion de 1969, "Le Huguenot récalcitrant" avec Jacques Dufilho, et sur la Une, à 20h40, le magazine d'information, "L'actualité en question".

 

Donc, l'essentiel de la soirée, et du jour, c'est le 9e épisode des "Dernières volontés de Richard Lagrange". En se rendant à une convocation de Me Montigny, Geneviève rencontre Bernard, le fils du notaire.

 

Cette vision du jeune homme grand, bronzé, médecin dans l'humanitaire en Afrique, en somme le chevalier sans peur et sans reproches, c'est du roman photos. Et l'on comprend que Muriel, qui a tourné des rôles de femmes indépendantes dans "La Princesse du rail" et que nous allons voir en Marguerite de Bourgogne, en ait eu assez. Elle déclare en 1977 à Télémagazine: "On ne me proposait que des rôles de minettes".

 

Si Jean Claudio en Maurice Castel va jouer à la perfection le salaud intégral, Bernard Rousselet peine à nous faire croire à ce défenseur de la veuve et de l'orphelin, qui décide parce-que Geneviève le lui demande, de s'occuper du petit Paul Sahel (Giovanni Pugliese).

 

Comme par hasard, l'enfant que l'on pourrait croire battu à travers les marques qui parsèment son corps, est victime d'une maladie tropicale, ses parents revenant d'un séjour en Afrique.

 

Si dans "Les Gens de Mogador", Rousselet est parfait en amoureux transis de Ludivine, ici, il se voit attribuer un rôle médiocre et improbable.

 

Idem pour le notaire qui vient en aide à l'orpheline. Il lui propose de lui avancer sur son héritage le montant des frais du détective Adrien Le Tort pour établir sa filiation. En attendant le retour de ce dernier parti aux Etats Unis après avoir été congédié par le moribond Richard Lagrange, c'est Castel qui est chargé, en accord avec Geneviève, de cette mission. Mais le notaire sortant de ses attributions, confie à Geneviève qu'il se méfie de lui.

 

Bref, on nage en pleine invraisemblance, et Muriel aurait mérité mieux. Elle ne sera pas mieux lotie avec le feuilleton suivant "Le Premier juré" en Pierrette Vanier.

 

Ces deux personnages sont à l'opposé de Muriel, à la différence d'Annunciata et Marguerite. L'intérêt de "Richard Lagrange" est donc de la voir beaucoup, pendant 30 épisodes avec un premier rôle.

 

Mais vu son talent, Muriel est ici sous employée.

 

Muriel et Paulette Dubost

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article