Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 14 décembre 1972

11 Décembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Ce jeudi-là, dans "Au cinéma ce soir", il y avait un spécial 1938 avec les actualités de l'époque, puis le film "La femme du boulanger" avec Raimu et Ginette Leclerc.

 

Fin sur la 2 de "Entrez sans frapper", le jeu de Bellemare et des frères Rouland.

 

La France se passionne, trois ans après les premiers pas de l'homme sur la lune, pour la mission Apollo 17. Que tout cela semble loin aujourd'hui.

 

Puisque l'acutalité de ce 14 décembre 1972 est faible en nouvelles de Muriel, j'ai décidé d'aborder le plus douloureux de la carrière de Muriel, la maladie qui a fait prendre du poids à l'actrice au point de lui faire abandonner sa carrière et d'organiser un black out autour d'elle afin qu'on ne la reconnaisse pas.

 

Lorsque l'acteur Jean-Marc Cozic rencontre Muriel à l'agence Publicom le 14 janvier 1982, elle se cache derrière des lunettes noires qui ne sont pas des lunettes de vue. Elle a pris environ 30 kilos. Elle porte une sorte de manteau qui lui protège le cou.

Quand Cozic demande pourquoi elle n'a pas continué après "Les rois maudits", elle lui répond : "J'ai été malade". Il a l'impression qu'elle a été opérée de la thyroïde.

 

Pourtant, Muriel va vivre jusqu'en 1995, ce qui veut dire que la maladie qui l'a frappée n'engageait pas le pronostic vital. Muriel est malade dès 1974. On le voit dans son avant-dernier tournage "L'affaire Bernardi de Sigoyer" où l'on constate qu'a trente ans et demi, son visage (deux ans après "Les rois maudits", est empâté.

 

1972

 

Margaritaborgona2

 

1974

 

BERNARDI 1

 

Alors, voici la piste la plus probable.

 

La thyroïdite de Hashimoto est une thyroïdite chronique auto-immune.

 


Le plus souvent le signe d'appel est l'apparition d'un goitre. Ce goitre est diffus, sa surface est le plus souvent régulière, sa consistance très particulière, "suiffée" ou "caoutchoutée" . Il n'y a pas de signes inflammatoires, ni adénopathies ni signes de compression. Parfois associé à une hyperactivité thyroïdienne temporaire. Il n'y a pas nécessairement, au début, de trouble de la fonction hormonale, mais la maladie évoluera toujours vers une hypothyroïdie avec des taux de T4 anormalement bas ainsi que des taux de TSH élevés.

 

La positivité à un taux élevé des anticorps anti-TPO est très évocateur de la maladie. Elle survient préférentiellement chez des sujets HLA B8DR3. Elle résulte de l'infiltration lymphoplasmocytaire de la thyroïde avec destruction des follicules juxtaposés.

Gravité

La thyroïdite de Hashimoto ne touche habituellement pas le pronostic vital, mais elle peut être associée à toute autre maladie auto-immune :collagénoseinsuffisance surrénalienne..., à un cancer de la thyroïde ou entraîner des complications cardio-vasculaires, et, dans ces cas, cette thyroïdite peut prendre un caractère de gravité.

 

(Source Wikipédia)

 

On sait par le témoignage d'une anonyme Victoria que Muriel a fait une retraite dans un cloître. Elle a prié pour que la maladie l'épargne et la ramène dans le monde de la lumière et des vivants. Elle n'a pas été entendue.

 

Lorsque j'ai demandé à un médecin ce qui avait pu affecter Muriel Baptiste, il a immédiatement cité l'hyperthyroïdie.

 

 

L'hyperthyroïdie : qu'est-ce que c'est ?

Lhyperthyroïdie désigne une production anormalement élevée d’hormones par la glande thyroïde, cet organe en forme de papillon situé à la base du cou, sous la pomme d'Adam . Il ne s’agit pas d’une enflure de la thyroïde, comme on le croit parfois.

La maladie se déclare habituellement chez des adultes âgés de 20 ans à 40 ans. Cela dit, elle peut survenir à n’importe quel âge, et on la voit aussi chez les enfants et les personnes âgées. Elle est moins fréquente que l’hypothyroïdie.

 

L'influence de la glande thyroïde sur l'organisme est majeure : son rôle principal est de réguler lemétabolismedes cellules de notre corps. Elle détermine donc la vitesse du « moteur » de nos cellules et organes et le rythme auquel seront utilisés les « carburants » : lipides (gras), protéines et hydrates de carbone (sucres). Chez les personnes en hyperthyroïdie, le moteur fonctionne en accéléré. Elles peuvent se sentir nerveuses, avoir des selles fréquentes, trembler et perdre du poids, par exemple.

Causes

Les principales causes

 

Maladie de Basedow ou de Graves.

 

C'est de loin la cause la plus fréquente d'hypethyroïdie (environ 90% des cas). Il s'agit d'une maladie auto-immune. Des anticorps stimulent excessivement la thyroïde à produire plus d'hormones. La maladie s'attaque aussi parfois à d'autres tissus comme ceux des yeux

 

Nodules thyroïdiens.

 

Les nodules sont des petites masses qui se forment dans la glande thyroïde en solitaire ou en groupe. Ce ne sont pas tous les nodules qui produisent des hormones, mais ceux qui le font (appelés "toxiques") peuvent entraîner une hyperthyroÏdie.

 

Thyroïdite.

 

Si une inflammation touche la thyroide, cela peut aussi causer un excès d'hormones thyroïdiennes dans le sang.

 

Souvent, on ne connaît pas la cause de l'inflammation. Elle peut être de nature infectieuse. Habituellement, la thyroïdite provoque une hyperthyroïdie de courte durée, la thyroïde retrouvant son fonctionnement normal après quelques mois, sans intervention. Des médicaments peuvent aider à soulager les symptômes en attendant que la maladie passe. La thyroïdite évolue vers une hyperthyroîdie permanente dans environ un cas sur dix.

 

Remarque. Certains médicaments, comme ceux qui sont riches en iode, peuvent entraîner une hyperthyroïdie temporaire. C’est le cas, par exemple, de l’amiodarone, prescrit dans certains cas d’arythmie cardiaque, et de produits de contraste iodés parfois injectés lors d’un examen de radiologie.

 

Complications possibles :

L'hyperthyroïdie provoque une accélération du métabolisme, donc une dépense accrue d’énergie. À long terme, une hyperthyroïdie non traitée augmente le risque d'être atteint d’ostéoporose, car l'absorption ducalciumpar les os est affectée. Le risque de développer un type d’arythmie cardiaque appelé fibrillation auriculaire augmente aussi.

Une hyperthyroïdie majeure non traitée peut conduire à une crise thyréotoxique. Lors d’une telle crise, tous les signes d'hyperthyroïdie se trouvent réunis et s’expriment à leur paroxysme, ce qui peut entraîner des complications graves, comme de l'insuffisance cardiaque ou un coma. La personne est confuse et agitée. Cette situation requiert des soins médicaux d'urgence.

 

(Source Passeportsanté.net)

 

En janvier 2006, le regretté Henri Spade, au téléphone, m'affirmait que Muriel avait mis fin à sa carrière en raison de son mauvais caractère qui l'avait rendue tricarde partout auprès des metteurs en scène.

 

Pour cela, il se fiait à sa mauvaise expérience avec Muriel sur le tournage de "La princesse du rail", Muriel n'ayant pas accepté d'attendre pour que les caméras tournent et étant partie faire une balade à cheval de deux heures.

 

Mais Spade se trompait, c'est la maladie (Une saloperie genre la maladie de Basedow) qui a brisé la carrière de Muriel. Quant à la thèse du suicide, elle est contestée par les voisines de Muriel. Muriel en 1995 était très malheureuse et alcoolique. Avec sa carrière fauchée et la mort prématurée de Jérôme, son demi-frère, le 13 octobre 1991, Muriel avait de quoi sombrer.

 

XXX, la meilleure amie de Muriel, m'avait parlé de ce soucis de l'actrice envers son frère. XXX ne veut plus être mêlée à mes travaux biographiques sur Muriel Baptiste, c'est pourquoi je l'appelle ainsi. Tous les fans de Muriel savent de qui il s'agit.

Avec l'alcool, Muriel tomba malade et nous quitta. Mais à ce jour, personne ne peut affirmer la thèse du suicide. Sauf à considérer l'alcoolisme comme un suicide à petit feu.

 

Quel gâchis.

 


 

 

 

 


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article