Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 25 Janvier 1973

24 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

A 15h10, 22e épisode de "Match contre la vie" : "Adieu Nicole", qui est la suite de "Nicole" (diffusé en 7e). Il s'agit du 60e épisode aux USA, sous le titre "The world would be goodbye", 30e et dernier de la saison 2.

Les producteurs (Jo Swerling Jr, Roy Huggins) se trouvaient confrontés à un problème : la série avait du succès, mais si en France, la VF commençait par "deux ans, trois peut-être, c'est court, quand la mort est au bout"), il n'était pas prévu de continuer la série au-delà d'une année. Ainsi, dans "Amnésie", que j'ai raconté ici, premier épisode de la saison 2, tous les évènements survenus durant les 30 premiers épisodes sont censés s'être déroulés sur une période de six mois.

On peut penser qu'au moment de terminer la saison 2, la chaîne NBC envisageait que ces soit le tout dernier épisode. On fait donc revenir un personnage marquant, l'écrivain Nicole Longuet (Claudine Longet) pour raconter comment un an après la fugue amoureuse en Espagne de Nicole et Paul, ceux-ci se retrouvent.

Il est tout d'abord question d'un rallye en France, on tourne tout cela au sein des studios Universal par soucis d'économie. Les temps ne sont pas encore, en avril 1967, au moment où l'on se déplacera en Europe pour tourner "L'homme de Vienne" et "Madigan".

En participant à un rallye, Paul fait une sortie de route en raison d'une conductrice imprudente, qu'il ne tarde pas à reconnaître, c'est Nicole Longet. Tous les deux sont toujours amoureux, mais Nicole s'est mariée, le temps de trois jours, avec un écrivain Français, Emile Marnet (Albert Paulsen). Même si elle a fait annuler le mariage, Emile l'aime toujours et il va tenter de se suicider. Albert Paulsen, qui était né en 1925, était un habitué des rôles de gansters, et il se révèle un bien mauvais choix pour jouer le mari amoureux transis de Nicole. Claudine Longet est née elle en 1942. Dans "Adieu Nicole", le couple Nicole-Paul va retourner en Espagne sur les lieux de leur romance un an plus tôt, mais la menace que le mari mette fin à ses jours provoquera la rupture.

01-copie-8.jpg

02-copie-6.jpg03-copie-5.jpg04-copie-3.jpg05-copie-1.jpg

 

Etant au collège jusqu'à 17h00, je rate ce bon épisode de "Match contre la vie" qui, étant inédit, aurait dû être programmé en soirée.

A 21h40, dixième épisode des "Gens de Mogador", qui se déroule en 1914. C'est à la fois le dernier du cycle "Ludivine" et le premier de celui de "Dominique". Dominique (Brigitte Fossey) tombe amoureuse de Numa Vernet (Paul Barge), son cousin, qui au début la considère comme une petite fille. La guerre éclate et Numa part au front. Dominique attend son retour, mais hélas pour elle, l'homme va connaître une alsacienne, Alice, qui sera enceinte de ses oeuvres et qu'il devra épouser.

On verra encore, la semaine suivante, Marie-France Pisier, dans la scène de la mort de Ludivine, mais dès ce dixième épisode, c'est la dernière histoire de Mogador, le couple Dominique-Numa, qui commence. Pour moi, amoureux fou de Muriel Baptiste, l'identification est immédiate avec Dominique qui vit une passion impossible. Des trois cycles, "Julia, "Ludivine" et "Dominique", le dernier est celui que je préfère. On est loin de l'amour fusionnel de Julia pour Rodolphe, de celui possessif de la capricieuse Ludivine, Dominique va se consumer pour une passion destructrice et impossible.

vlcsnap-2015-01-24-15h26m44s174.pngvlcsnap-2015-01-24-15h28m30s209.pngvlcsnap-2015-01-24-15h29m04s29.pngvlcsnap-2015-01-24-15h29m19s191.png

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jacques MICHEL 24/01/2015 18:43


Pour moi aussi, Dominique et ma période préférée des "Gens de Mogador". Petit rectificatif, Alice, la femme de Numa, n'est pas alsacienne, mais lorraine. C'est un peu différent.