Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 31 mai 1973

14 Avril 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

vlcsnap-2011-10-28-17h26m04s164

 

Samedi 14 avril 2012

 

Qu'il y ait une autre vie ou le néant, pour Muriel Baptiste, l'horloge a cessé de tourner. Pour l'auteur de ce blog, des jours difficiles ont commencé. Continuer ce blog, c'est continuer à vivre malgré de gros problèmes comme beaucoup en traversent.

 

Remontons au 31 mai 1973

 

 

C'est le jour du 26e et dernier épisode de "Arpad le tzigane". L'histoire finit bien, nos deux héros, ainsi que j'ai pu le voir en regardant l'épisode sur le site de l'INA, s'en tirent sains et saufs après avoir fait évader le prince dont ils voulaient empêcher l'exécution.

 

Sous le titre "Arpad - Zwai Teulfelskerle räumen auf", les coproducteurs allemands tournent une suite en 1975, inédite en France. Elle n'a jamais été diffusée en France.

 

C'est aussi la fin du feuilleton de la 2, "Le grand amour de Balzac", que mes parents ne m'ont pas laissé voir, ce qui ne m'a nullement contrarié.

 

"Le provocateur", hélas, continue sa course, avec le dixième épisode. Fuyons ce navet.

 

D'autres feuilletons ce jour-là mais pas vu : "Département S", quatrième épisode "Mort sur la plage" (je suis au collège le jeudi à 15h15), et "La route au soleil" qui passe sur la 3 que ma région ne capte pas.

 

A 19h55 sur la 3, un nouveau court métrage de la série "Témoignages" : "Le capitaine", mais toujours pas celui avec Muriel.

 

Pour le reste, "Fin de saison", une dramatique (c'est à dire un téléfilm) à 20h30 sur la Une et Guy Lux en face à la même heure sur la 2. Dans "Fin de saison", notons la présence de Guy Marchand, déjà acteur à l'époque, il y interprète le troisième rôle, Jean, après Roger Karl et Anouk Ferjac.

 

Bien sûr, tout ceci nous éloigne de l'objet du blog, Muriel Baptiste. Mais à l'époque, nul ne savait qu'elle ne reviendrait pas. Il suffisait - par exemple - de programmer "La double vie de Mlle de La Faille" tourné en 1971 et non diffusé pour qu'elle revienne dans l'actualité.

 

Mais bon, ce ne fut pas le cas. Il est facile de le dire avec le recul, mais dans l'instant, le 31 mai 1973, son retour restait plausible.

 

La vie est ainsi faite, injuste, elle l'était en 1973 qui allait voir Muriel sombrer dans l'oubli et la maladie, ratant son rendez vous avec la gloire, comme elle l'est aujourd'hui (Voir le préambule).

 

Nous traiterons des trois passages (les derniers) de Muriel en 1974, mais en traitant l'été 1972 et la saison 1972-73, nous sommes dans les moments heureux où elle était à l'apogée de sa carrière (à 30 ans). L'apogée fut aussi le chant du cygne.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article