Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Jeudi 4 janvier 1973

29 Décembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Retour en classe ce jour-là. Je me confie à mon meilleur ami, Francis, et lui parle de ma folie pour Muriel. Mais mon entousiasme pour "Les rois maudits" sera mal compris des autres, l'un d'eux me dira, "tu dis que c'est bien parce qu'il y a des femmes à poil", faisant allusion à la nudité de Monique Lejeune dans "Les poisons de la couronne".

 

Finissant mes cours à 17h, je suis privé du douzième épisode de "Match contre la vie", "Les vagabonds".

 

Le soir, il n'y a d'intéressant que "Les gens de Mogador", dont le septième épisode met en vedette le couple Ludivine-Frédéric.

 

Ce feuilleton m'intéressait, mais je me prenais à rêver à Muriel en le regardant. Il ne nécessite pas une attention soutenue, comme un suspense. Le rythme est assez lent.

 

Dans le même genre, le feuilleton du samedi soir de juin 1973, "Là haut les quatre saisons" avec Frédérique De Pasquale et Catherine Arditi, également présenté sur un rythme qui laisse souffler le téléspectateur et l'incite à la rêverie, me permettra de voir défiler les images en pensant à Muriel.

 

Muriel n'a pas assez tourné pour que je puisse me satisfaire de ses seuls rôles.

 

Cette année scolaire 1972-1973 reste l'un de mes meilleurs souvenirs. C'était le temps de l'espérance, du bonheur simple.

 

13 ans est un âge où l'on a peu de soucis et où l'on ne se pose pas de questions.

 

Cinemonde

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article