Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

L'année 1975

26 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #AUTOUR DE MURIEL

Si 1976 sera le désert, l'année 1975 voit tout de même trois fois Muriel programmée à la télévision. Les samedis 7 et 14 juin, en soirée, Antenne 2 rediffuse "Le roi de fer" et "La reine étrranglée". Si à cette occasion, je peux voir les films et en enregistrer la bande son sur musicassette, le lundi 23 juin, FR3 diffuse "Les sultans" lors d'une soirée "Prestige du cinéma". Malheureusement, je ne suis pas chez moi, l'année scolaire est finie et je suis chez une branche de ma famille à Draguignan, ne choisissant pas les programmes. Je rate le samedi 21 "Les poisons de la couronne" que je ne reverrai qu'en 1987, et surtout "Les sultans". Dans les deux cas, ma tante et mon oncle ont choisi une autre chaîne.

Malade, éloignée du public, Muriel se cache et personne ne sait rien d'elle à l'époque. Le public tourne la page et ne s'inquiète pas d'elle, elle ne reviendra jamais.

Je vous fait une petite rétrospective de mon année télévisuelle et cinéma.

L'année commence en beauté avec une rediffusion de la saison 4 française ORTF de "Chapeau melon et bottes de cuir" (qui correspond à une partie de la saison 6 chez les anglais). Il s'agit des épisodes avec Tara King/Linda Thorson. En Angleterre, 33 épisodes ont été diffusés avec elle d'une traite en 1968-69, tandis que la France a acheté deux fois treize épisodes, diffusés les trois derniers mois de l'année, soit à partir d'octobre en 1969 et pareil en 1970. Puis trois épisodes  inédits que l'on a vus en octobre 1973 sur la Une, pour ceux qui suivent fidèlement mon blog, j'en ai parlé.

C'est l'arrivée de "Kojak" avec Telly Savalas. La série est diffusée en semaine en soirée sur Antenne 2 à partir du 8 janvier pour treize semaines. Je m'intéresse alors beaucoup au cinéma, puisque je vais voir deux dimanches de suite le deuxième James Bond avec Roger Moore, "L'homme au pistolet d'or". En fait, pendant trois dimanches de suite, je vois cet acteur au cinéma puisque le dimanche 5 janvier, je vais voir "Gold", de Peter Hunt, dont Roger est la vedette, et les 12 et 19 le pistolet d'or. J'ai noté cela sur un agenda à l'époque que j'ai toujours!

Cette année-là, à partir de mai, je vais voir trois fois en salles (!) "Peur sur la ville" avec Jean-Paul Belmondo.

Même si l'ORTF est morte, il y a encore de belles séries à voir : "Les grands détectives" en mai, "Van der Valk" en août, "L'homme sans visage" en juillet (série particulièrement effrayante de et avec Jacques Champreux). Dans ce feuilleton, sur le trésor des templiers et avec un personnage central qui ressemble à Fantômas, il y a tout ce qu'il faut pour faire peur : un chirurgien fou qui fait des expériences, des robots humains lobotomisés, une organisation secrète, une femme qui rampe sur les toits pour tuer, des innocents que l'on fait accuser de meurtre. Bref, beaucoup de suspense et d'épouvante. A l'automne, le samedi soir, c'est l'arrivée de "Peyton Place" avec Mia Farrow, série qui en Amérique a duré de... 1964 à 1969. En octobre, j'ai enfin un petit poste portable et le premier feuilleton que j'y regarde est "La mort d'un touriste" avec Michel Creton et Martine Sarcey. "Kung fu" et "Les rues de San Francisco" connaissent une saison 2 mais reléguée l'après midi, tout comme la version télé de "La planète des singes" qui diffusée le mercredi après-midi passe inaperçue en dehors du jeune public. Sans doute le téléspectateur lambda du soir n'a pas été convaincu l'année d'avant par les enquêtes de Mike Stone/Karl Malden et Kwai Chang Caine. "Maîtres et valets" avec Nicola Pagett et Ian Ogilvy, qui triomphe depuis 1971 outre Manche (68 épisodes) fait un bide en France, programmé le jeudi soir pour treize épisodes à partir du 3 avril. "Mannix" revient en juillet pour une ultime saison, la cinquième. Avec les treize diffusés en 1975, la France aura vu à l'époque 65 épisodes, ce qui est très loin d'égaler les 194 qu'auront vu les américains de 1967 à 1975. En 1987, TF1 programmera 140 épisodes (donc beaucoup d'inédits) chaque soir à 19h00, mais la voix française de Mike Connors (Pierre Hatet) aura été remplacée, pour les inédits, par un doublage québécois ridicule. Parmi les feuilletons "genre ORTF", "Les compagnons d'Eleusis", "Michel Strogoff", "Salvator et les mohicans de Paris", "Jo Gaillard" avec Bernard Fresson. D'Amérique, nous arrive Steve Austin, "L'homme qui valait trois milliards". Le magicien Gérard Majax devient une grande vedette en présentant chaque soir "Y'a un truc".

Les 26 épisodes des envahisseurs achetés par l'ORTF (sur les 43 existants aux USA) sont rediffusés pour une part dans "Samedi est à vous" sur TF1 (ceux-là, vus en 1969 et 1973 en sont à leur troisième passage) et après "Aujourd'hui madame" sur Antenne 2 pour ceux vus en de novembre 71 à février 72.

1975 reste l'année de la mort de Mike Brant (vendredi 25 avril) et des plus gros tubes de Joe Dassin ("L'été indien") et Nino Ferrer ("Le sud"). Pierre Dac, Pierre Fresnais et le fabuleux compositeur de musiques de film François de Roubaix nous quittent, ce dernier très jeune lors d'un accident de plongée sous-marine. Joséphine Baker meurt quasiment sur scène.

En fin d'année, j'attends le troisième James Bond avec Roger Moore qui a été annoncé en début d'année, "L'espion qui m'aimait", qui se base sur le titre original "The spy who loved me" d'un des derniers romans de Ian Fleming non porté à l'écran : "Motel 007". J'ignore alors que je suis loin du compte car les producteurs se sont disputés et en 1975, Roger Moore lui même ignorait s'il serait à nouveau James Bond! Il faudra attendre... 1977 pour que ce film voit le jour.

On se rappelera que c'est l'année de la mort du tyran espagnol Franco, la fin de la guerre du Vietnam, quant au terroriste Carlos, il fait parler de lui par des attentats pour lesquels il purge aujourd'hui une peine de perpétuité. La loi Haby provoque la révolte des lycéens.

 


PRESENTATION TELE POCHETELE-POCHE-486-4-JUIN-1975.JPG

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article