Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Le dernier choix de tournage

6 Mars 2010 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Lors de la disparition de Steve MacQueen, un journaliste du mensuel de cinéma "Première" écrivit : "Tout acteur en tournant un film devrait penser qu'il peut s'agir de son dernier tournage".
Le dernier film tourné par le héros de "La grande évasion" fut "Le chasseur" ("The hunter"),  descendu en flammes par la critique.
Alors on peut se poser la question : qu'est-ce qui a poussé Muriel Baptiste, tout auréolée de la gloire de son interprétation de Marguerite de Bourgogne dans "Les rois maudits", de nous quitter  sur une pirouette, et d'accepter le personnage de Sonia dans l'épisode de "Un curé de choc": "La mariée s'envole", aux côtés de Claude Rollet, connu pour sa ressemblance avec Jean-Claude Brialy et surtout la série "Le temps des copains" avec Henri Tisot ?

C'est en effet sur cet épisode de 15 minutes d'une série comico-policière de Robert Thomas, tournée à Châtillon, que Muriel fait sa dernière apparition. On peut penser que Muriel ne se doutait pas, à l'époque, que ce serait là le chant du cygne de sa carrière de comédienne.

L'épisode est réalisé par Philippe Arnal, il s'agit d'une coproduction entre la firme Plumard productions et l'ORTF. Poursuivant sur sa lignée de films comiques sur les curés, Robert Thomas écrira et produira "Mon curé chez les nudistes" et "Mon curé chez les thaïlandaises", nanars interprétés par feu Paul Préboist.

L'épisode est diffusé le mercredi 24 juillet 1974 dans l'indifférence totale. Télé 7 Jours épinglera la série complète de 26 épisodes dans un article intitulé "Un curé qui n'aurait pas dû quitter son patronage" .

Muriel termine donc sa carrière sur ce curé mal inspiré, et avec le tournage pour FR3 Marseille du second épisode de la série "Contre-enquête" ("L'affaire Bernardy de Sigoyer"), dramatique pour elle puisqu'elle entra en conflit avec les techniciens qui se mirent à la détester.

Muriel, tu nous a dit au-revoir sur un malentendu, sur cette apparition indigne de ton talent. J'espère, je crois, comme le chante Charles Aznavour dans le film "Téhéran 43" ":

Un au-revoir ne peut être un adieu
et fou d'espoir, je m'en remets à Dieu
pour te parler encore
et te jurer encore



Muriel dans l'unique photo connue de l'épisode

 

Un-cure-de-choc.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article