Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Les dernières volontés de Richard Lagrange 9e épisode

31 Mai 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

09- Neuvième épisode

 

Geneviève demande une nouvelle fois à s’absenter au docteur Terrier : elle va être convoquée par le notaire Me Montigny. Le sort du petit Sahel l’intéresse.

Le clerc du notaire téléphone en cachette à Henri Castel. Dans la salle d’attente, Geneviève fait la connaissance de Bernard Montigny (Bernard Rousselet), fils du notaire, et les deux jeunes gens tombent amoureux. Bernard est médecin et exerce en Afrique noire, il se trouve en vacances chez ses parents.

Fabienne, la maîtresse de Castel (Lise Lachenal) harcèle son amant afin qu’il ne la délaisse pas au profit de la veuve Lagrange.

 

Montigny comprend que Geneviève n’a pas les moyens d’engager un détective pour prouver sa filiation, il lui propose de lui faire l’avance des honoraires d’Adrien Le Tort sur l’héritage. Le détective en effet est revenu d’Amérique. Paniquant devant cette situation, Castel se propose d’aider Geneviève dont il ne veut pas qu’elle connaisse le patrimoine de son père. Il profite du bon cœur de Viviane, la veuve.  Le but de Castel est de saborder l’enquête afin que l’on ne découvre pas qu’il a détourné l’héritage et tout perdu en bourse. Montigny insiste pour que Le Tort continue ses investigations.

Geneviève s’est rendue en autocar chez Montigny, Bernard se propose de la raccompagner. En tant que médecin, Bernard Montigny est intéressé par l’affection dermatologique du petit Sahel.

 

La critique

 

Si Bernard Rousselet restera dans la mémoire télévisuelle Hubert Vernet, l’amoureux  transis de sa belle sœur Marie-France Pisier/Ludivine dans « Les Gens de Mogador », il a ici un sort plus heureux.

Burckhardt ne filme pas Muriel – qui ne savait pas conduire – au volant de la voiture de Monique qui tombe en panne pour l’occasion.

 

Présente dans tous les plans, bien davantage que dans « La Princesse du rail » ou « Les Rois maudits », Muriel Baptiste porte ici la série à bout de bras et réussit un sans fautes sur toute la ligne. Elle ne tombe jamais dans la mièvrerie, et son « petit caractère » transparait dans la réécriture qu’elle a demandé du personnage. On observe toutefois que dans les scènes avec les médecins, elle revient à un registre « infirmière soumise » qui détonne un peu avec sa personnalité.

Quant à Jean Claudio, il en fait des tonnes et même le téléspectateur le plus distrait comprend les vilaines intentions de son personnage. Les murs du bureau qu’occupent Henri Vilbert sont couverts d’affiche de cirque comme dans « Le Corso des tireurs » qu’il tourna avec Muriel en 1967.

 

Les infos supplémentaires

 

 

Lise Lachenal et Jean Claudio (Castel) retrouvèrent un an plus tard Muriel Baptiste pour tourner une sorte de « saison 2 » avec « Le premier juré », sous la férule du même réalisateur Roger Burckhardt.

 

vlcsnap-2013-05-31-18h41m41s84vlcsnap-2013-05-31-18h49m34s219

vlcsnap-2013-05-31-18h42m17s199vlcsnap-2013-05-31-18h45m05s83

vlcsnap-2013-05-31-18h56m20s173vlcsnap-2013-05-31-19h01m34s255.pngvlcsnap-2013-05-31-18h58m51s152.pngvlcsnap-2013-05-31-18h44m51s204-copie-3.pngvlcsnap-2013-05-31-18h57m55s105-copie-2.png

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article