Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 12 Novembre 1973

17 Juillet 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Ce jour-là, rien à part "Ton amour et ma jeunesse" et "Les nouvelles aventures de Vidocq". Fort heureusement, la perspective de revoir Muriel me réconforte, et les programmes télé s'ils sont inégaux (le lendemain, on aura un superbe show Salvatore Adamo et vendredi "Madigan") ne conditionnent pas mon humeur.

Il me semble qu'en 1973, on était heureux pour trois fois rien et qu'aujourd'hui, il nous faudrait la lune pour avoir pareil sentiment.

Muriel ne semble pas avoir joué "Les quatre vérités" très longtemps, car Marthe Mercadier, vedette de la pièce, est en province avec la pièce de Raymond Castans "La police de papa" aux côtés de Pierre Mirat.

Roger Moore est à Paris pour faire la promotion de son premier "James Bond" : "Vivre et laisser mourir". Terminé depuis un moment (il est sorti le 27 juin aux USA), je ne le verrai que le mercredi 23 janvier 1974. La vision de ce film donnera un coup de vieux à mes séries télé car il y a beaucoup plus de moyens et à la fin de cette décennie, je ne regarderai quasiment plus la télé pour aller au ciné qui ne coûtait pas cher à l'époque. Les prises de vue du deuxième Bond avec Roger Moore "L'homme au pistolet d'or" commencent dans le port de Hong Kong ce mois de novembre 73.

En 1973, un film sortait à Paris à une date donnée, et il fallait attendre (dans les petites villes) environ un mois pour qu'il arrive.

Pour les films de Muriel à la télé, les délais étaient variables, je l'ignorais à l'époque, "L'affaire Berrnadi de Sigoyer" sera diffusé le 6 mars 74. "Mlle de la Faille" elle connaîtra un écart de trois ans entre tournage et diffusion.

vlcsnap-2013-07-07-22h36m14s249.png

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article