Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 17 juillet 1972

17 Septembre 2008 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Journée passée devant la télé, avec tout d'abord la rediffusion de "La Princesse du rail".

 

En 1967, la série comprenait 26 épisodes de 15 minutes, mais pour cette diffusion 1972, les épisodes ont été remontés deux par deux, nous avons donc 13 rendez vous de 30 minutes avec le héros, incarné par Jacques Santi.

 

Muriel est présente dès le premier épisode, où elle assiste à une bagarre dans une taverne. Antoine Delorme (Jacques Santi) lui dit : "La belle, je te dédie le combat".

 

 

Bien évidemment, je reconnais immédiatement "la princesse" qui m'a charmé en 1967. Cinq ans ont passé, mais je me souviens de la musique (qui n'est autre que la symphonie des chemins de fer de Berlioz).

 

Et puis, pas de doute, Annunciata Vidal et Geneviève Lagrange sont les deux visages d'une même et merveilleuse actrice, qui dès lors me scotche devant la télévision : Muriel Baptiste.

 

Elle est lumineuse, belle comme le jour. Toute petite. Dans le premier épisode, elle marche le long de la taverne en narguant Delorme, avant d'annoncer qu'elle a mis le feu à la guérite des cheminots.

 

Encore sous le charme, je regarde à 14h00 "Les anciens de Saint- Loup"  de Georges Lampin avec Bernard Blier et François Perrier. Il s'agit d'une adaptation d'un roman de Pierre Véry, qui ressemble aux "Disparus de Saint Agil".

Tout ce dont je me souviens est que Blier et Perrier se rappelent que jeunes pensionnaires, ils avaient fondé une société secrète dont le mot de reconnaissance était FAN TO MAS, ce qui provoque le dédain d'un jeune élève qui les entend.

 

A 20h15, 12e épisode de "Richard Lagrange". Le petit Paul Sahel est atteint d'une crise d'appendicite. Bernard Montigny le sauve. Cela rapproche Geneviève et Bernard, mais Monique joue les "teneurs de chandelle" en voulant venir avec eux et son fiancé en pique-nique. Robert, le fiancé de Monique, se blesse en sautant d'un rocher.

Tout devrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour les amoureux, mais Bernard, timide, ne se déclare pas. Et peu après, une infirmière, Françoise (Catherine Eger), s'arrange pour lui apprendre que Geneviève a un fiancé qu'elle va revoir : Jean Luc (Patrick Lapp).

 

Jean-Luc a refusé d'épouser il y a six mois Geneviève (le fou!) car ses parents ont menacé de lui couper les vivre. Geneviève commet l'erreur d'accepter de le revoir et de dîner avec lui pour rompre, erreur terrible car Bernard va croire qu'elle lui ment et aime un autre homme.

 

Une première journée avec deux fois Muriel. Ah, si l'on pouvait remonter le temps!

 

Entouree-de-son-fiance-et-son-ex-dans-Richard-Lagrange.jpg

 

la-princesse-du-rail_02_02.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article