Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 18 juin 1973

21 Avril 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Un lundi sans rien du tout à part (et encore) le cinquième et avant-dernier épisode de "La femme en blanc".

 

A 21h35, sur la 2, Jacques Rouland dans "La vie du bon côté" a invité Mireille.

 

Ce 18 juin, on se bat à Paris entre militants d'extrême droite (Ordre nouveau) et  d'extrême gauche (La Ligue communiste), Alain Krivine sera emprisonné et la ligue communiste dissoute, le 28 juin.

 

Un souvenir me revient, il y avait eu des grèves au collège, contre la loi Fontanet sur la création du DEUG (Diplôme d'études universitaires générales). Sur les murs du centre ville était peint Mai 1968 = Mai 1973, et deux policiers en civil photographiaient le graffiti.

 

Je n'avais bien sûr à l'époque aucune conscience politique. Je connaissais mieux le "gouvernement" de Philippe Le Bel que celui de Pompidou.

 

A cette époque-là, je faisais une fixation sur Muriel Baptiste et rien d'autre n'importait. Il n'y avait de place à part elle que pour regarder d'autres séries de télévision où elle ne jouait pas.

 

D'Italie arrivait la chanson "Vado via" de Drupi, dernier au festival de San Remo, en France, dont Dalida fit une version française comme plus tard en 1977 avec "Ti amo" d'Umberto Tozzi.

 

Une chanson me trotte à l'époque dans la tête : "Je t'aime, je t'aime" dont j'ignore l'interprète. Je crois que c'est Richard Anthony, mais un jour, par hasard, je découvrirai que c'est Michel Sardou qui l'a enregistrée en 1971 entre "J'habite en France" et "Le rire du sergent".

 

C'est simple, mais direct.

 

Je t'aime, je t'aime

Je t'aime, oh oui, je t'aime.

Je t'aimerai toute ma vie.

Je t'aime, je t'aime, 

Je t'aime, oh oui je t'aime.

Je t'aimerai toute ma vie.

 

Faille8

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article