Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 20 Novembre 1972

14 Octobre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Quel programme de disette pour rester poli. 

 

Le quatrième épisode (hongrois) des "Evasions célèbres" : "Le Prince Rakoczi". En plus soporifique.

 

Rien d'autre, un western sur la 2, rien l'après-midi, même tard le soir.

 

L'ORTF était capable du meilleur comme du pire, avec ses deux chaînes.

 

Un lundi, c'est déjà triste en soi, l'automne n'est pas la saison la plus gaie.

 

Muriel, sans doute rentrée de Genève, devait attendre la diffusion de tout ce qu'elle avait tourné, soit à l'époque "Mlle de La Faille", "Le Premier juré" et "Les Rois maudits".

 

En 1987, j'ai discuté avec une de ses voisines, une vieille dame, qui m'avait dit que "Mademoiselle Baptiste était quelqu'un de très agréable".

 

Qu'aurais je donné à l'époque pour connaître cette adresse, le 24 rue Pigalle, où lorsque je passe aujourd'hui devant, je ressens une immense bouffée de bonheur.

 

On sent sa présence, comme si elle n'était jamais partie. Cela disparaîtra lorsque ceux qui l'aiment quitteront  cette terre.

 

Muriel n'a jamais fait la une de la presse à scandales, connue mais pas vedette au point d'attirer les reporters. On n'appelait pas cela à l'époque les paparazzis.

 

24 RUE PIGALLE 1ere photo

 

24 rue Pigalle photographié en 2008

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article