Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 21 mai 1973 Muriel est là et je ne le sais pas

10 Avril 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

En mai 1973, je n'achetais que "Télé Poche", il faudra attendre septembre pour que j'achète en plus "Télé 7 jours". Ce fut plus tard, en me procurant le Télé 7 jours du 19 mai sans doute pour compléter mes photos de la série "Amicalement vôtre" que je vis à ma grande stupéfaction que Muriel avait joué dans le film du lundi après-midi. Télé Poche ne l'indiquait pas, alors qu'elle a le second rôle féminin.

 

"Déclic et des claques", pour sa seule et unique diffusion à la télévision, est programmé le lundi à 14h25. Il s'agit du moins bon de tous les rôles de Muriel. Le film fut édité en vidéo en cassette VHS en 1988 chez "Fil à film".

 

Peut-être était-ce un mal pour un bien, car j'aurais été très malheureux de rater Muriel, le lundi après-midi, je terminais mes cours à 17h. Le film était terminé à 15h45.

 

Je ne connaissais pas en 1973 la filmographie de Muriel. Aucun article sur elle n'avait mentionné ce film.

 

Faisons contre mauvaise fortune bon coeur, le mercredi 23 mai, j'allais voir Muriel sous mes yeux émerveillés. Mais n'anticipons pas.

 

A 19h45, un feuilleton complètement idiot commençait : "Le provocateur", avec Eric Colin. Seul intérêt : la musique de François de Roubaix. Un comédien est engagé par un correspondant anonyme pour se promener en voiture et agacer les gens d'un village.

 

Entre cela et "Arpad le tzigane", la baisse de qualité des feuilletons est actée.. Pour remplacer "Le loup des mers", rediffusion d'un obscur feuilleton programmé à la sauvette en 1970 sur la deuxième chaîne : "La femme en blanc" avec Paloma Matta. Une histoire fantastique mais sans le punch de "L'homme qui revient de loin" ou "Les compagnons de Baal". Bernard Rousselet, l'amoureux de Muriel dans "Richard Lagrange", est le héros.

 

Notons à 21h35 "La vie du bon côté" de Jacques Rouland.

 

Sur la 3, "Ludivine" alias Marie-France Pisier est la vedette de "Nous n'irons plus au bois", avec le chanteur Jacques Higelin. Elle restera toujours pour moi l'une des dames de Mogador.

 

Les apparitions de Muriel étaient rares, sa filmographie en 1973 comportait 19 rôles dont l'un à venir ("La double vie de Mlle de la Faille") et deux titres seulement viendront s'ajouter en 1974 avant que la boucle soit bouclée et la carrière terminée. Ah, si la participation de Muriel avait été annoncée dans Télé Poche et le film programmé le dimanche après-midi sur la Une, comme cela m'aurait fait plaisir!Muriel-dans-declic-et-des-claques.03.jpg.png

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article