Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 27 Août 1973

17 Avril 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

En soit, 1973 est une belle année. La tradition des "tubes de l'été" et notamment de l'incursion italienne va s'ancrer durablement, même si elle ne perdure pas aujourd'hui. La disparition des émissions de variétés, l'implantation du rap, la nouvelle scène française ont tout balayé. Le tube de l'été est souvent un slow et cela n'existe plus.

Les italiens découvrent en France un public conquis, par exemple pour 1973 Massimo Ranieri et "Chi sarà con te", Drupi et "Vado via", Adriano Celentano et "Prisencolinensinainciusol". Drupi prenda d'ailleurs un véritable abonnement jusqu'à 1977 inclus (La sortie chez  RCA/France d'un 33t "Provincia" sans succès marquera la fin de son règne). Impossible de penser aux étés 70 sans évoquer Umberto Tozzi qui déboule chez nous en 1977 avec "Ti amo" alors que CBS France n'avait pas jugé bon de nous le faire connaître dès 1976 (premier album "Donna amante mia" chez CGD Italie).

Contrairement à une idée reçue, Joe Dassin n'a été le roi des tubes de l'été qu'en 1975, 1976 et 1979  ("L'été indien", "Il était une fois nous deux"). En 1977, inexplicablement, "Et l'amour s'en va", tube de Toto Cutugno, passe à l'as, en 1978 "Si tu penses à moi" est une grosse erreur de choix (C'est "No woman no cry" de Bob Marley en français !!!!), son dernier tube de l'été sera à nouveau l'adaptation d'une chanson italienne "Blu" de l'éphémère Luciano Angeleri sous le titre "Le dernier slow". 1973 fut une si mauvaise année pour Dassin que dans les hommages, on y fait figurer une chanson....de 1975 "Et si tu n'existais pas" sortie en décembre.

1971 ("Fais la bise à ta maman"), 1972 ("Taka takata"), 1973 ("Je t'aime, je t'aime"), 1974 (le très peu connu "C'est du mélo"), 1980 ("The guitar don't lie" juste avant son décès) sont oubliés et dans l'inconscient collectif, "L'été indien" est le tube dont on se rappelle le plus de Dassin.

Ce 27 août 73, Christian Delagrange, un challenger de Mike Brant était invité de "Miditrente", "Deux millions de fusils" est le titre de l'avant-dernier "Karatékas and co", la 2 continue avec "La folie de Dieu aux Usa", et la 3 propose "Le voleur" de Louis Malle avec Bébel et  Geneviève Bujold.

Télé 7 Jours nous apprend que Véronique Jannot confirme l'essai du "Jeune Fabre" en tournant "Paul et Virginie". Quant à Muriel, elle est aux abonnés absents. Voici l'endroit où elle vivait : 24 rue Pigalle à Paris.

24-RUE-PIGALLE-3e-PARTIE.jpg

 



Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article