Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 28 août 1972

28 Août 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

J'ai oublié de signaler que le dimanche 27, il y avait le passionnant feuilleton "Le Prisonnier", deuxième épisode "Echec et mat".

Une semaine avant, la série commençait avec "Liberté pour tous".

 

Je regrettais vraiment de rater cette série dont j'avais vu deux épisodes en 1971. Lorsque l'on a vu un épisode, on est fasciné par la série qui est un mélange singulier d'espionnage et de fantastique.

 

Je prenais une grosse colère contre ma mère car ce lundi 28 août débutait la rediffusion de la série "Les Corsaires" avec Michel Le Royer, tout premier feuilleton que j'avais vu en novembre 1966. Il n'avait jamais été rediffusé, mais le sera à nouveau en octobre 1975.

 

A l'époque, c'était généralement deux diffusions et puis c'est tout. Depuis la télévision a changé ses pratiques.

 

"Les Corsaires" remplaçait donc "Bob Morane" dont je n'avais vu qu'un épisode sur les onze proposés (alors qu'il en existe 26 diffusés une seule fois en 1965).

 

Pas besoin d'avoir tenu un journal pour me rappeler ces incidents. 

 

En revanche, continuait sans que cela m'embête une seconde le soporifique feuilleton canadien du lundi soir sur la Une, "La feuille d'érable".

 

En somme, à 800 kilomètres de chez moi, je me tenais très au courant de l'actualité télévisuelle.

 

Mais par chance pour moi, je ne ratai rien avec Muriel, la chose devait se produire le lundi 21 mai 1973 avec la diffusion en après midi de son premier long métrage au cinéma, "Déclic et des claques", mais par chance, Télé Poche n'annonça pas la présence de ma chère actrice ce qui évita un drame.

 

Au bout de quelques semaines, la télévision commençait à me manquer. Je craignais surtout cette fameuse diffusion annoncée en septembre des "Rois maudits".

 

Interview 71

 

BAGNOLES-DE-L-ORNE1.jpg

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article