Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 6 Août 1973

28 Mars 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Désormais, je ne traite que la période 1973/74 jamais évoquée ici.

Grâce à Télé Poche, j'apprends les polémiques qu'entraîne la diffusion de la série "Karatékas and co" (épisode 2 ce soir là sur la Une), qui s'avère le ratage total, et signera d'ailleurs la fin de carrière de Jean Marais.

Les programmes télé d'été sont d'un vide sidéral. Sur la 2, "La folie de Dieu aux Usa" (documentaire), sur la 3 le film "Fruits amers" (1967) avec Laurent Terzieff. 

Nous avons loué des mini vélos à Bagnoles, mais ma mère fait une chute. Le frein lui ouvre la veine au poignet, il faut la transporter aux urgences. Elle n'a plus jamais essayé de faire du vélo après.

Que donnerais-je pour revenir en ce temps là ? Ah, voyager dans le temps, mais en sachant ce que je sais aujourd'hui. Cela dit, je n'avais que 13 ans et donc peu d'autonomie.

Les choses allaient bien pour Muriel cet été là. Elle rayonnait et allait tourner "Un curé de choc" à l'automne.

La crise pétrolière n'avait pas encore eu lieu, et tant l'été 72 que 73, nous avons beaucoup fait de tours en voiture à Alençon, Domfront, Mortagnes sur Perche, Tancarville. Le prix de l'essence n'était pas un problème.

C'était un monde que l'on ne peut imaginer aujourd'hui : pas de chômage, de violence urbaine, pas de cités avec des zônes de non droit. Ma mère avait changé d'emploi en 1969, puis en 1970.

Pourquoi le monde est il devenu si moche ? Ah, les trente glorieuses, Muriel en est l'un des éléments significatifs. Elle symbolise cette période de ma vie heureuse et insouciante. Comme j'aimerais que l'on soit en 1973!

vlcsnap-2013-05-08-11h39m06s201.png

 


 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article