Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 7 Août 1972

5 Septembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Comme s'il n'était pas déjà assez triste que "Richard Lagrange" se termine et que Muriel ne soit plus présente à la télé à compter du lendemain, il faut qu'en plus ce 7 août il n'y ait absolument rien d'intéressant à regarder. "Yao" ressemble plus à un documentaire qu'à un feuilleton. Je suis complètement hermétique au feuilleton canadien "La feuille d'érable" dont c'est le cinquième épisode. Sur la 2, "Au théâtre ce soir" propose "Le fils d'Achille" avec Pierre Doris, mais en dehors de "Zoé", je n'ai jamais été très intéressé par les pièces de boulevard. L'après-midi, il n'y avait rien du tout sur la 2, et un vieux film avec Charles Vanel sur la Une, "Les affaires sont les affaires".

"Les dernières volontés de Richard Lagrange" est le type même de programme qui tombe vite dans l'oubli. Et qui donne une popularité éphémère à ses vedettes. La plupart des feuilletons sentimentaux du début de soirée n'ont jamais été rediffusés. Ce sont les programmes de cinquante minutes, comme "La demoiselle d'Avignon" ou "Les gens de Mogador", qui le seront, laissant sur le carreau Geneviève Lagrange, Noëlle aux quatre vents, et même des feuilletons d'action comme "Les atomistes", "Lumière violente", "Le dessous du ciel" (dont les épisodes durent entre 13 et 15 minutes).

Le malheur pour Muriel, c'est qu'elle a cumulé quatre feuilletons de ce format : "Quelle famille", "La princesse du rail", "Richard Lagrange" et "Le premier juré" ainsi qu'en vedette invitée "Un curé de choc". Sur le moment, elle fait la couverture des magazines TV, mais on passe au feuilleton et à l'actrice suivante et on l'oublie vite. Je n'étais pas conscient de cela en 1972. Je craignais même que Muriel devienne trop célèbre et m'échappe.

Le feuilleton connaît un happy-end classique, même si Muriel Baptiste et Bernard Rousselet ou du moins leurs personnages se vouvoient et se touchent du bout des doigts. On peut dire que le monde a bien changé depuis.

30e-EPISODE.jpeg.jpeg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article