Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mardi 13 Novembre 1973

17 Juillet 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Télé 7 jours consacre un reportage sous le titre "Non, ma carrière ne subit pas d'éclipe" à Adamo, vedette d'un spectacle sur la Une le soir. C'est le moment de la sortie de son septième 30 cm "A ceux qui rêvent encore", qui suit l'année précédente l'album sans titre commençant par "Quand tu reviendras" à la carrière discrète.

De ses débuts ("Tombe la neige", "Vous permettez Monsieur") à 1971 ("J'avais oublié que les roses sont roses"), Salvatore Adamo n'a fait que des tubes. Il est auteur-compositeur-interprète et ne dépend donc pas d'un parolier ou d'un musicien. Le grand public le retrouvera en 1975 avec le tube "C'est ma vie" sur l'album suivant, "Jusqu'à l'amour", mais ne va pas le suivre sur les deux disques de 72 et 73, chose qui perdurera puisque la plupart du temps, on lui demandera ses chansons des débuts des années 80 à aujourd'hui.

Dans l'émission de la Une, il chante "Mourir dans tes bras", "A ceux qui rêvent encore", "Hidalgo", "Aline, I want to be free" et "Rien qu'une femme". Adamo aime tellement "Mourir dans tes bras" qu'il l'a réenregistrera en 2001 sur l'album "Par les temps qui courent" et la chantera régulièrement en concert.

Voilà en tout cas des chansons qui collent tout à fait à mes états d'âme romantique, et puis Adamo et Muriel se sont rencontrés en vrai, dans l'émission "Tilt" en 1966.

vlcsnap-2013-05-30-21h12m37s192.png


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article