Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mardi 21 Janvier 1964

12 Décembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Il faut que j'arrête les bêtises, les choses sérieuses commencent.

 

Ce serait trop bête de saboter ma carrière avant qu'elle ait commencé.

 

Ma dépression chronique, je vais la laisser de côté et me jeter dans le travail.

 

Ma mère ne m'a pas aimé, et mon père s'il m'a donné le nom de Baptiste ne m'a pas donné la vie. Mon père est kabyle.

 

J'essaie de chasser mon passé d'un revers de la main.

 

Je ne suis ni Muriel ni Baptiste, je suis Yvette, de ma mère Mireille Meunier, et de Dieu sait qui!

 

Muriel Baptiste est plus qu'un nom d'artiste, c'est une création.

 

Comme celle du rôle que je vais faire.

 

Je retrouve Alice Cocéa. Elle est toute excitée, elle va tourner après la pièce un film de Roger Vadim.

 

Elle a 65 ans, mais je ressens chez elle l'excitation d'une jeune fille. Elle tourne pourtant depuis plus de trente ans. Et fait du théâtre depuis ses quinze ans.

 

Une vie toute entière consacrée à la comédie. Ou du moins c'est ce qu'elle veut faire croire.

 

Nous échangeons comme si nous nous connaissions depuis toujours, et Dieu sait que je suis sauvage. Je déteste parler de moi.

 

Pourtant je décèle une fêlure en elle, au hasard d'une discussion, elle évoque le suicide d'un homme, des ennuis à la libération. Je n'ai pas cherché à en savoir plus.

 

Demain, nous prenons la route pour la tournée. Direction Biarritz.

 

Muriel Baptiste

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article