Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mardi 24 Juillet 1973

25 Juillet 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Ce mardi là, c'est la 3 qui n'a rien à proposer, un téléfilm avec Micheline Dax, "Tout le monde peut s'appeler moi".

 

Heureusement, les deux autres chaînes ont de bons programmes à offrir. A commencer par la Une, à 22h35 avec "Jazz Session" consacré à Dexter Gordon.

 

Si l'on peut déplorer "Mr Picwick" qui sévit encore à 12h30, on retrouve dans le 12e épisode de "Un Homme, une ville" Catherine Hubeau qui décidément a gagné le jackpot avec "Les Rois maudits" pendant que Muriel est au chômage. Sans jamais atteindre le grand public, Catherine va réussir dans sa carrière jusqu'à fonder sa propre compagnie de théâtre. Et puis elle a enchaîné les feuilletons: "Les fleurs succombent en Arcadie", "Un Homme, une ville", 'L'hiver d'un gentilhomme" à la rentrée 1973 au moment où Muriel n'a rien a proposer,  "Les peupliers de la Prétentaine" en 1975 où elle retrouve son partenaire du "Roi de fer" Georges Marchal, Si l'on compare avec Muriel, celle-ci n'a tourné, comme série, que "Le Premier juré" après son rôle de Marguerite de Bourgogne.

 

"Les Dossiers de l'écran" proposent la suite des "Misérables" avec Gabin. "L'éloignement" en arrive au 10e épisode et la série commence un peu à changer de cap, Catherine Sola alias Agnès découvrant qu'il y a une autre vie en dehors de son mari infidèle.

 

Et puis la 2 nous a débarrassé de l'insupportable et pleurnichard feuilleton "Maya", et cela, c'est déjà en soi une bonne nouvelle.

 

Et oui, tout va bien pour Catherine Hubeau, je l'ai même eu au téléphone en 2008, mais Catherine n'est pas Muriel.

 

HELENE18

 


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article