Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mardi 3 avril 1973

7 Mars 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973

Si "Le temps de vivre, le temps d'aimer" a chassé "Anna et le roi", il n'en reste pas moins deux épisodes pour terminer la saison de 13 opus. 

Aussi, le samedi 7 avril, sans l'annoncer, la 2 va diffuser à 18h "La fiancée de louis" (épisode 12), puis annoncera le samedi 14 avril même heure le dernier épisode, "Serena".

 

J'ai oublié de préciser que le comédien Jean Tissier nous a quitté le 31 mars. Dans l'oublie et le dénuement, il faudra une collecte des artistes de "La roue tourne" pour lui éviter la fosse commune.

 

Dans quelques jours, le 8 avril, c'est Picasso qui va mourir.

 

Ce mardi, la 2 propose à 15h le film "L'espion" avec Montgomery Clift, son dernier film. Le comédien y est défiguré depuis un terrible accident en 1958 qui a stoppé sa carrière. Il revient dans ce film à 45 ans juste avant de mourir d'une crise cardiaque. Film pas vu, je suis au collège, mais film rare qu'il fallait signaler.

 

Dans le 2e épisode du "temps de vivre, le temps d'aimer", Mathilde fait une scène de jalousie à son mari à cause des jolies élèves de son mari (Anne Lonnberg, Nicole Pescheux). Puis elle part à un séminaire de travail.

 

Il aura fallu attendre 2008 pour apprendre que la vedette de la série, le séducteur Jean-Claude Pascal, mort en 1992, annonce qui passe inaperçue pour quelqu'un qui a été une trés grande vedette du cinéma et de la chanson (Le comédien était dans le coma, suite à un cancer de l'estomac,) était homosexuel, chose qu'il a caché toute sa vie. Et sa victoire à l'Eurovision en 1961 avec "Nous les amoureux" était en fait un plaidoyer pour une évolution des esprits et la fin de la répression des amours homosexuelles.Jean-Claude était le compagnon de Jean Chevrier, Gautier de Châtillon dans "Les Rois maudits".

 

Le comédien fait la couverture du Télé 7 Jours  du 31 mars au 6 avril 1973.

 

 

A 20h15, "Le premier juré" en est à son cinquième épisode sans Muriel : l'audience est ouverte et le commissaire Leroux (Raymond Barrat) fait sa déposition. On s'habitue vite au bonheur, et on le trouve tout naturel.Qui aurait cru alors que la diffusion du dernier épisode du "Premier juré" allait être sa dernière apparition de toute l'année 1973, à mon grand désespoir. Un silence qui cache la maladie qui commence, comme le montrera le visage de l'actrice dans "L'affaire Bernardi de Sigoyer" en mars 1974.

 

Pour l'heure, je suis aux anges, même si cette histoire de tribunal, de juré qui joue les détectives, n'est pas passionnante. Le scénariste et comédien Alain Quercy a donné sa belle plume à la série de la 2, "Le temps de vivre, le temps d'aimer" mais ici, comédien et scénariste, il n'est guère inspiré.

 

Muriel - enfin son personnage - ne semble jamais amoureuse de Patrick Leroy, pourtant dans le dernier épisode, ils vont partir enlacés. Comprenne qui pourra.

 

Cette série bâclée ne m'empêche pas d'apprécier la présence quotidienne de la reine de Bourgogne juste après le souper.

 

Après elle, ce soir là, rien de terrible :  Tino Rossi filmé par Jean-Christophe Averty, Les dossiers de l'écran sur le thème 'Les armes secrètes d'Hitler" propose le film "Et l'Angleterre sera détruite".

 

Sur la 3, une curiosité, le téléfilm "Plein soleil" de Marie Susini, avec une petite fille nommée Florence Pernel. 7 ans, qui deviendra une vedette de cinéma (Trois couleurs : bleu, Trois couleurs : blanc) et la série "Le juge est une femme".

 

Du jazz à 22h50 sur la Une avec Eddy Louiss, qui continue sa carrière, amputé d'une jambe suite à des problèmes de santé en 2006

 

 

 Muriel-9-f-vrier-74-t-l--poche.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article