Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mardi 3 octobre 1972

3 Octobre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Si le mardi 3 octobre 1972 est un évènement dans l'histoire de la télévision française, avec l'arrivée de "Amicalement vôtre", et l'épisode "Premier contact", ce ne fut pas le cas pour moi.

 

En effet, le mercredi matin était un jour de classe, nous avions sport et plus particulièrement piscine (dans une piscine couverte). Je n'eus donc pas la permission de voir les deux premiers épisodes.

 

A partir du troisième, qui tomba durant des vacances scolaires (Toussaint ?), mes parents le virent et furent emballés, ce qui fait que jamais plus nous n'avons manqué la série.

 

Pour ce mardi 3, je dûs me contenter de "Cadet Rousselle" avec la déferlante "Parle plus bas" chanson du film Le Parrain : tout le monde le chantait : Dalida, Marie Laforêt, ce soir là, c'est Tino Rossi qui s'y collait.

 

Pour le reste, les sempiternels mêmes invités : Vartan, Stone et Charden, Annie Cordy.

 

Dernier épisode de "Danse sur un arc en ciel" que j'avais suivi en diagonale.

 

Vu le nombre de rediffusions qu'il y aura, ce n'est pas trop grave d'avoir raté "Amicalement vôtre". La série va tellement me passionner qu'elle détrônera pendant longtemps "Les Envahisseurs", ma série préférée.

 

Il faut dire qu'en février 1972, la seconde saison des envahisseurs s'est arrêtée en France, et de nouveaux épisodes ne seront proposés qu'en 1987.

 

Dans mon innocence de l'époque, j'étais loin de me douter des drames qui menaçaient Muriel et allait s'abattre sur elle.

 

Lorsqu'on la voit dans "L'affaire Bernardi de Sigoyer", elle a épaissi, son visage est cerné, marqué, presque bouffi. On comprend sans peine qu'elle n'ait pas voulu tourner ensuite.

 

Quelle maladie l'a donc frappée ? Jean-Marc Cozic, comédien, qui la rencontrée en janvier 1982, a tout de suite pensé qu'elle avait été opérée de la thyroïde.

 

Victoria, anonyme témoin qui écrivit sur un de mes blogs, déclara qu'elle avait fait une retraite dans un cloître. Muriel a du prier, espérer, une guérison qui est venue trop tard pour sa carrière.

 

A la fin de sa vie, selon la description qu'en fait une voisine Mme Fetizon, elle avait vielli, mais retrouvé un aspect physique normal.

 

Mais c'est son moral qui avait définitivement flanché, notamment avec la mort de son demi-frère Jérome Gémine le 13 octobre 1991.

 

Elle a voyagé et rencontré le roi Hassan II, qui lui offrit un kaftan, mais dépressive, perdue dans son chagrin, elle buvait.

 

Pourquoi le destin s'est il acharné sur une aussi charmante personne ?

 

Bien partie après "Les Rois maudits", elle aurait dû avoir une grande carrière de comédienne. Cette saleté de maladie a tout fichu en l'air.

 

Au cimetière parisien de Pantin, elle a retrouvé l'anonymat d'Yvette Baptiste. Pour ceux qui voudraient fleurir sa tombe, elle se trouve dans la 115 e division, 3e ligne, 2e tombe.

 

Dans quelques jours, ce sera le 17e anniversaire de sa mort.

 

Repose en paix, douce Princesse du rail.

 

PHOTO DE PLATEAU

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article