Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Match contre la vie : "Cette ville est à vendre" 23 Novembre 1972

14 Décembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

2e épisode de la série diffusé en France en 1969, "Cette ville est à vendre" a été rediffusé un jeudi, le 23 novembre 1972, pendant que j'étais au collège, de sorte que je n'en ai aucun souvenir.

00.png


Paul Bryan tombe en panne d'essence un samedi soir à Pine Grove, dans l'est des Etats-Unis. Il se rend dans un dancing où le barman lui donne le numéro de téléphone du garage le plus proche. Une bagarre éclate entre deux hommes et le barman les sépare. Le jeune Neddie Loomis offre alors une tournée générale, et un jus de fruit à la belle Mary Ellison.

02.png

Neddie cherche la bagarre et provoque Paul. Le jeune homme est mis à la porte et la meilleure amie de Mary, Clarice (Mary Ann Mobley) l'invite à danser pour qu'il oublie la façon dont les étrangers sont traités à Pine Grove. Paul apprend que sa voiture est prête.

03.png

Pendant ce temps, dehors, Neddie fait des avances à Mary, qui le repousse. Il la jette à terre, elle crie, il s'excuse.

04.png

Le chef de la police locale, Jim Holland (James Whitmore, vu notamment dans "Les envahisseurs") intervient, libère Mary et menace d'emmener Neddie Loomis au poste.

05.png

Le policier entre ensuite dans le dancing et demande au meilleur ami de Neddie, George Mund, de le raccompagner en voiture, car il a trop bu. Paul fait ses adieux au barman et en sortant tombe sur le cadavre de Neddie Loomis.

06.png

Le lundi suivant, un jury désigné par le coroner déclare qu'un inconnu a tué Loomis en lui brisant la nuque. Après l'audience, le père de la victime, le riche Edward Loomis (R G Armstrong, figure bien connue des séries des années 60) demande au policier de retrouver celui qui a tué son fils. C'est un homme influent, dont l'usine de papier emploie la majeure partie de la population de Pine Grove. Holland lui répond qu'il n'y a pas de témoin du crime. Contraint de trouver un coupable, Holland lance un mandat d'arrêt contre Paul.

07.png

Le lendemain, Paul est donc arrêté. Il s'offre les services d'un avocat, Joseph Farrell, et laissé en liberté conditionnelle, décide de mener sa propre enquête. Il se rend auprès du barman qui est son alibi pour l'heure du meurtre, mais l'homme feint de ne se souvenir de rien. Paul risque maintenant la prison à vie.

08.png

09.png10.png

 

Le meilleur ami de la victime, George Mund, de même que Clarice, refusent de témoigner pour Paul car ils craignent les répercussions sur l'emploi étant donné les menaces de Loomis père.

11.png

Devant Jim Holland, Paul et son avocat évoquent les pressions que le policier fait sur les témoins à cause de la personnalité du père de la victime.

12.png13.png

Holland réplique que respecter un homme qui fait vivre la ville n'est pas en avoir peur, et que Paul a été arrêté car il est le suspect le plus évident. Notre héros dit à son accusateur qu'il sait qu'il n'est pas coupable. Le soir, Paul invite à dîner Clarice et lui parle des menaces de Loomis père de fermer son usine. Pour avoir dit ce qu'elle pensait du patron, Clarice a été renvoyée. Elle explique à Paul que le policier est veuf depuis deux ans.

14.png

Le lendemain, l'avocat de Paul l'appelle pour lui dire qu'Holland propose de reporter le procès dans quatorze semaines dans une autre ville. Paul refuse et demande au policier pourquoi il n'a pas dit qu'il avait arrêté Eddie Loomis.

15.png16.png

A trois heures du matin, Jim Holland vient déranger Paul, il est ivre. Paul devine que le policier a accidentellement tué Neddie Loomis.

17.png

Paul révèle au policier qu'une maladie incurable lui laisse vingt mois à vivre, et que par conséquent, il ne prendra pas le risque de faire trois mois de prison.

18.png19.png20.png

Devant le juge, Paul joue son va tout et Holland finit par admettre qu'il a tué accidentellement Neddie Loomis.

21.png22.png

Le policier présente ses excuses à Paul, qui déclare avoir menti et n'être pas malade. Mais un peu plus tard, le policier dit à l'avocat Farrell qu'il n'est pas dupe et qu'il a compris que Paul est réellement condamné par la maladie. Paul part de Pine Grove après un petit tour en voiture avec Clarice qui l'attendait pour le féliciter.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article