Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 12 Février 1964

5 Janvier 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Bel Gazou a tout prévu pour la 17e étape de la tournée, à Mâcon. La gare SNCF est effectivement à côté de l'hôtel du Nord où nous descendons.

 

Par contre, un minibus loué nous emmène au château des Perrières spécialement ouvert pour Colette de Jouvenel où nous allons répéter et jouer.

 

Nancy qui n'est pas encore partie pour le lac de Garde m'a écrit que la pièce reçoit un certain écho. Elle est fière de moi.

 

Paul semble aller mieux aujourd'hui, la forme revient.

 

Il fait un froid glacé sur Mâcon. Voilà un endroit où je ne me suis jamais rendue et que je découvre.

 

Est-ce le fait que le château est une propriété privée, ou que l'affichage a été insuffisant, quoi qu'il en soit, nous ne faisons pas salle comble dans l'endroit pourtant déjà étroit que constitue la salle d'armes où une scène de fortune a été montée.

 

Cela ne semble pas contrarier outre mesure Bel Gazou.

 

Renée est venue me parler de Régis. Je lui ai dit qu'il était mon amoureux. Elle n'a pas fait de commentaires.

 

Le maire, Charles Gardenet, est venu nous féliciter.

 

Ce fut ensuite un dîner gastronomique à l'hôtel du Nord. Au menu, des oeufs en moeurette, une andouillette avec sauce au vin blanc, arosée d'une bouteille de Pouilly Fuissey.  Puis le dessert, un Idéal Mâconnais, à base de meringues fourrées à la crème au beurre.

 

Je crains fort que ma ligne ne résiste pas à la tournée de "Gigi". J'ai pris un ou deux kilos. Nous avons été nous promener la main dans la main, comme des collégiens, avec Régis dans le centre ville, pour digérer un peu ce copieux dîner.

 

Puis il m'a rejoint dans ma chambre.

 

15 reportage pour marie claire en 1965CP-71-Macon-Vue-generale-1.jpgChateau_des_Perrieres.jpg

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article