Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 14 Février 1973

10 Février 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Je me faisais la réflexion ce soir dans un magasin de téléphones portables, où je me suis rendu pour acheter une clé USB ayant trop d'images sur mon PC, que l'on n'avait pas besoin de tout cela en 1973, et que l'on était bien plus heureux. Le téléphone, nous l'avons eu chez moi en 1978. C'était un autre monde, où l'on communiquait, alors qu'aujourd'hui, une fois qu'on s'est tout dit au portable, que reste-t-il ? Et puis si en 1973 on ne se méfiait pas de l'amiante, on fait bien peu cas des portables qui - je ne le souhaite pas - seront peut être l'amiante de demain, le jour où l'on déplorera que cela donne des tumeurs au cerveau, comme toutes ces ondes, wifi, et cie.

En février 1973, la première crise pétrolière couvait (en octobre), mais c'était encore le plein emploi.

J'aurais été bien inspiré de regarder "Aujourd'hui Madame" à 14h30, dont l'invité était Jean Piat, et où est mentionné un extrait des "Rois maudits" (le mercredi 23 mai, je serai devant mon poste dans une occasion similaire, sur la Une, et je verrai ô joie Muriel au début de "La reine étranglée"). Seulement, je n'aimais pas le feuilleton américain diffusé à 15h10 "Voyage au fond des mers", et pendant trois mois je déserterai la télé à cette heure là. Alors qu'on l'a lu sur ce blog, avant cela, je ne ratai pas "Les globe-trotters", et à partir d'avril 73, je regarderai "Daktari".

Ce soir commence le festival de la chanson italienne à San Remo, que je ne connaissais pas en 1973. Drupi y arriva dernier avec "Vado via" qui devait lui sourire en France. Le vainqueur 1973 de ce festival était Peppino Di Capri, un de mes chanteurs préférés depuis un séjour en Italie quelques années après ce merveilleux 1973 où je rêvais chaque jour un peu plus à Muriel.

Côté feuilletons, "Ma sorcière bien aimée" remplace "Docteur Caraïbes" et "Les habits noirs" continuent (17e épisode).

Rien d'intéressant en soirée. Entre la rediffusion du documentaire de la 3 sur la Une "Un attentat à Marseille" (On crée une nouvelle chaîne, mais finalement tout repasse sur les autres, voir "La porteuse de pain"), et le téléfilm "Pierre et Jean" sur la 2. Exception quelque semaines plus tard, l'épisode de la série "Témoignages" avec Muriel, "Un grand peintre", qui me fit rager de la manquer, les occasions de la voir n'étant pas si nombreuses.

 

MURIEL 1974 PHOTO RECADREE


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article