Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 1er Avril 1964

23 Février 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

22/91 pour "Quelle Famille".

 

Cette journée restera mémorable dans ma vie, et je suis bouleversée.

 

Après avoir tourné mon lot de scènes du jour, j'ai eu envie de retourner voir Francine. Pourquoi le 18 mars a-t-elle parlé d'une grande solitude autour de moi ?

 

J'avais juré de ne pas y retourner, mais la curiosité a été la plus forte.

 

Tremblante, j'arrive rue Doudeauville. Sans rendez-vous. La même entrée obscure.

 

Francine n'était pas étonnée de me revoir.

 

Elle m'a demandé si je voulais TOUT savoir. J'ai bredouillé que oui. Elle a reposé sa question : vraiment TOUT ?

 

Nous nous sommes mises l'une face à l'autre devant sa table, et une forme se trouvait au centre, sous une étoffe. Celle-ci cachait une boule de cristal.

 

Francine m'a demandé de la payer avant la consultation.

 

J'ai posé les billets que j'avais sur moi, en espérant que cela soit suffisant.

 

Le cauchemar a alors commencé.

 

Elle a longuement regardé la paume de ma main et ma ligne de vie.

 

Puis, alors que je croyais qu'elle était assoupie, elle s'est mise à me parler d'une voix caverneuse.

 

Ses premières paroles m'ont déconcerté, puisqu'elle parlait du millenaire, d'abord de la peur de l'an 1000, puis de l'an 2000.

 

Je ne voyais pas trop le rapport que cela avait avec moi.

 

Mentalement, j'ai calculé que j'aurais 57 ans en l'an 2000.

 

Insistant sur l'an 2000, elle disait qu'elle ne me voyait pas, en fait ne me voyait plus.

 

J'ai essayé de parler à Francine, mais elle était en transe et ne m'entendait pas. Je pensais qu'elle me parlerait de ma carrière, de mon avenir avec Régis.

 

Elle voit mon nom sur les journaux cette année, oui cette année 1964, pour de mauvaises raisons.

 

"C'est une ressuscitée, elle a voulu mourir pour le fils de Michèle Morgan". Francine voit cela sur un journal.

 

Je me suis mise à trembler : comment sait-elle que je vais tourner avec Mike Marshall dans "Déclic et des claques" en août ?

 

Et d'ailleurs, j'ai Régis, que m'importe Mike Marshall.

 

Je serais partie si elle n'avait pas mentionné l'acteur.

 

Elle m'a dit ensuite que j'allais être pour un temps dans la lumière, entourée de beaucoup de gens.

 

Ensuite, elle a reparlé de l'an 2000, de la fin des temps, et j'ai compris lorsqu'elle disait qu'elle ne me voyait pas que je serais morte.

 

Je tremblais et j'avais envie de m'enfuir, mais elle ne me répondait pas, toujours en transe.

 

Elle s'est projetée dix ans dans le futur et a vu des murs blancs, des couloirs blancs, un bloc opératoire, des lumières. Elle ne me voit plus nulle part dans un journal, mon nom ne sera plus imprimé.

 

Elle a vu ensuite encore plus loin dans l'avenir, mais avant l'an 2000, il va arriver malheur à l'un de mes proches.

Je ne sais pourquoi, j'ai pensé à Jérome.

 

Puis, toujours en transe, Francine s'est évanouie.

 

Bien que je sois bouleversée, j'ai couru pour prendre un taxi qui m'a ramené tremblante au 2 rue Nicollet.

 

Régis était sorti, je suis tombée sur le lit, et me suis mise à pleurer et à trembler.

 

A son retour, affolé, Régis voulait prévenir un médecin. Il m'a gardé tout contre moi jusqu'au petit matin. J'ai fini par m'endormir.

 

Je ne veux plus tourner "Déclic et des claques", je vais prévenir Renée.

 

J'ai peur, très peur.

 

Le téléphone étant installé, Régis a appelé le Palais Royal pour dire qu'il ne venait pas travailler.

 

Je ne sais pas si j'irai sur le plateau demain.

 

Muriel Baptiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article