Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 2 Août 1972

30 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972 2e rédaction

Le destin est curieux : en ce mois d'août 1972, nous allons partir pour Bagnoles de l'Orne en Normandie, l'année d'avant ma mère avait programmé son séjour, mais faisant une phlébite, ne put voyager. Ma famille avait versé des arrhes pour la location qui ont été perdues. En 1972, je n'étais plus parti en vacances depuis l'été 1968. La chance a voulu que le séjour de 1972 soit en août et non en juillet, ce qui aurait changé beaucoup de choses. Si j'avais raté la rediffusion de "La Princesse du rail", son souvenir se serait estompé, je n'aurais eu aucune raison de regarder "Les Rois maudits" et je ne serais pas en train d'écrire sur ce blog.

Alors le hasard existe-t-il, que ce soit pour les bonnes ou les mauvaises choses ? Une rencontre, une amitié, un accident, tout est il écrit d'avance, "Mektoub" comme disent les arabes ?

Je sais aujourd'hui qu'en août 1972, Muriel se reposait du tournage éreintant des "Rois maudits" et se préparait à tourner à la rentrée "Le premier juré". Elle était en bonne santé, je l'espère heureuse. Je ne savais que  très peu de choses sur elle, ce n'était pas l'ère d'internet et des paparazzi ni de "Closer". Elle avait dit ce qu'elle voulait que le public sache dans l'interview de "Télé Poche".

Après avoir regardé "Yao", j'ai pu voir le cinquième épisode de "Flipper le dauphin": "Les alligators" à 19h30. Puis c'était le vingt-sixième épisode des "Dernières volontés" avec ma chère Muriel. Le meilleur moment de la journée. 

Nous n'aimions pas beaucoup Jacques Chancel. Il était sur la Une, mais "Les dossiers de l'écran" sur la 2 proposait "La terre des pharaons" avec Joan Collins. Je me savais pas qu'elle serait plus tard Alexis dans "Dynastie" et Sidonie dans l'épisode d'Amicalement vôtre "Minuit moins huit kilomètres".

Dans le 26e épisode de "Richard Lagrange", Geneviève laisse exploser sa rancoeur contre Bernard qui vient lui annoncer qu'il a rompu avec Claudine/Olga Georges-Picot. Connaissant le "petit caractère" de Muriel, je pense qu'elle n'a pas eu à se forcer en lançant à Bernard Rousselet :

"Et vous attendez des féliciations ? Alors des remerciements ?"

"Ecoutez Geneviève..."

"Geneviève Geneviève Geneviève Geneviève, et pourquoi pas Claudine ?"

"Ecoutez-moi"

"Laissez-moi, laissez-moi"

Mais le scénario prévoit ensuite une réconciliation.

Muriel et son sale caractère, se confondant ici avec son personnage, c'est comme ça qu'on l'aime.

26e-EPISODE.jpeg

vlcsnap-2014-08-30-16h09m46s65

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques MICHEL 31/08/2014 00:30


Tu sais Patrick, le fait  que nous soyons à l'ère d'Internet, ne change pas autant de choses que cela. Muriel était secrète de nature je pense. Si elle vivait encore, elle aurait fait je
pense tout ce qu'il faut pour se préserver, Internet ou pas.