Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 22 Janvier 1964

13 Décembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Toute l'équipe se rend à Biarritz en train à 8h.

 

Nous partons  à bord du "Capitole " de Paris Austerlitz à destination de Bordeaux Saint Jean, ce qui nous fait six heures de trajet.

 

Puis nous changeons pour arriver à la charmante petite gare de Biarritz, deux heures de plus après une heure d'attente.

 

Voyage long et épuisant., je n'ai pas réussi à dormir, les techniciens de l'équipe se sont occupés de porter les malles avec les costumes.

 

Le metteur en scène et le reste de la distribution ont tout de même une place en première classe.

 

Colette de Jouvenel me rend nerveuse, elle semble tout le temps me regarder.

 

Alice Cocéa a le second rôle, juste après moi. Je me suis rendu compte qu'elle connaît bien son texte. 

 

Paul Guers semble m'avoir prise aussi sous sa protection. C'est un très bel homme. Mes autres partenaires sont Alice Tissot,  Jacqueline Ricard et Philippe Deshesdin.

 

Le metteur en scène s'appelle Jean-Michèle Rouzière, le costumier Pierre Rudelle, et le responsable des décors Jacques Marillier. Avec Madame de Jouvenel et les techniciens, voilà l'équipe au complet.

 

Je pense à la première, qui aura lieu samedi. Vais-je être prête ? Bel Gazou va-t-elle limiter la pièce à cinq représentations ou passer à trente ?

 

J'ai laissé derrière moi Nancy, Sophie L..., Catherine, et j'espère ne pas les décevoir.

 

A Biarritz, la petite troupe prend ses quartiers dans l'hôtel du Palais après une arrivée vers 17h. Très fatiguée, je ne me suis pas attardée au repas.

 

.Jamais je n'ai dormi de ma vie dans un endroit aussi luxueux.

 

GARE-DE-BIARRITZ.jpg800px-BiarritzHotelduPalais1.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article