Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 24 Janvier 1973

24 Janvier 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

La question m'est posée par un internaute qui suit ce blog au sujet des films programmés à l'improviste en cas de mauvais temps, que je ne cite jamais. Ils ne se trouvent pas dans les Télé Poche, Télé 7 Jours et Télérama de 1972-73, à la différence des programmes annulés pour cause de grève, où il faut regarder quinze jours après, dans la rubrique "Télé Critiques" pour Télé Poche, pour savoir si tel ou tel programme a bien été diffusé. Je me suis rappelé qu'en raison des grèves, un dimanche après-midi de novembre 1972, la Une avait eu l'idée saugrenue de rediffuser un épisode du "Fugitif", "Capturez cet homme". Saugrenue parce que c'est un feuilleton, et que ceux qui n'auront vu que cet épisode isolé, ne connaîtront pas la fin que la France a diffusée en mars 1969, puis rediffusée plusieurs fois l'après-midi mais pas avant mai 1976. Le seul dimanche de novembre touché par les grèves fut le 12, on a donc dû voir ce jour là "Le Bossu", avec Jean Marais, "Le secret de Wilhelm Storitz" et "Le Fugitif".

Dans d'autres cas, j'ai des souvenirs précis parce qu'ils ne sont pas associés au seul programme télé. Le dimanche 27 mai 1973 par exemple, j'ai un peu embêté mes parents car je voulais absolument voir "Chapeau melon et bottes de cuir", c'était l'épisode "Les cybernautes" qui est l'un de mes préférés de la série. Il y avait la foire annuelle de Montélimar, et nous nous y sommes rendus assez tôt à cause de ce film. Or ce 27 mai 1973 devait me marquer car à la foire, un jeune se battit avec un homme plus âgé, le jeune avait la face ensanglantée, et c'était la première fois que je voyais un tel spectacle. Il voulait se relever et retourner se battre, des gens le retenaient. Le même jour, dans cette même foire, mon chien fut attaqué par un autre gros et méchant, évènement qui se termina sans dommages, mais avec autant de choses pour un seul jour, il est évident que sans tenir un journal, j'ai ce jour-là à jamais fixé dans ma mémoire.

Le 23 janvier, c'est la fin des "Rois maudits", avec le dernier épisode, "Le lis et le lion". Il est brièvement question de Marguerite, dans la scène de la mort de Robert d'Artois, mais cela ne donne pas lieu à un flash back montrant Muriel. Nous découvrons en roi Benoit Briosne (Alexandre dans "La princesse du rail"). Mais je trouve un peu surprenant alors que l'action commence en 1328, que la comédienne Ghislaine Porret incarne la soeur de Marguerite, Jeanne la boîteuse, reine de France. Marguerite et Jeanne n'avaient que trois ans d'écart, l'une née en 1290, la seconde en 1293 Il y a certainement plus de trois ans d'écart entre Muriel et Ghislaine qui fait très jeune.

Ghislaine-Porret.jpg


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jacques MICHEL 24/01/2015 16:40


Benoist Brione, après avoir joué dans "La princesse du rail" sera dans "Lumière violente", Hervé Damville jeune chirurgien français, exercant dans un pays d'Amérique Centrale, ( je pense,
par recoupements qu'il peut s'agir du Guatémala), amoureux de son assistante Manuela, (Marianne Comtell) qu'il épouse à la fin. Ensuite, il a tourné "Jean Pinot médeçin d'aujourd'hui" où la mère
de celui-çi est incarnée par Hélène Duc, la comtesse Mahaut d'Artois des "Rois Maudits".