Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 5 Février 1964

29 Décembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

N'ayant presque pas dormi, j'ai du mal à me lever et à quitter les bras de Régis.

 

En rejoignant discrètement sa chambre, il rencontre Paul.

 

Nous voilà à la gare. Je n'en crois pas mes yeux, c'est un train à vapeur qui nous conduit.

 

Nous arrivons vers midi dans la cité des papes.

 

Nous investissons l'hôtel restaurant La Mirande. Je suis déçue de ne pas jouer dans la cour du Palais des papes, mais dans une salle modeste, Le Paris.

 

Les répétitions commencent à 16h.

 

L'endroit n'est pas très grand. Bel Gazou nous a donné hier des précisions sur le déroulement de la journée, mais ne pensant qu'à Régis, je n'ai rien écouté.

 

Heureusement que je connais la pièce par coeur, et peux la jouer "mécaniquement", sinon j'aurais des problèmes.

 

Mon loyer, ma carrière, Paris, tout cela n'a plus de sens. Je suis redevenue une midinette.

 

Si Régis me demandait de l'épouser, je crois que je dirai oui.

 

J'ai surpris un regard en biais de Paul pendant les répétitions.

 

Renée a cherché à discuter à moi, mais j'ai trouvé un moyen de m'éclipser. J'aurais bien aimé que nous allions dîner en tête à tête avec mon amoureux, mais nous n'avons pas d'argent.

 

Et puis je ne suis qu'au tiers de la tournée (c'est la dixième date ce soir) et je n'ai pas intérêt à m'aliener Bel Gazou.

 

La presse parle un peu de moi dans les endroits où nous sommes passés, au repas Bel Gazou nous montre des coupures de presse qu'elle a reçue, relatant la tournée depuis Biarritz.

 

J'ai prétexté être fatiguée pour écouter ma présence au repas.

 

Cette-fois,  c'est moi qui ait rejoint Regis dans sa chambre, le numéro 28 m'avait il bien précisé.

 

Ligne_Avignon-Miramas_a_Salon-de-Provence.JPG

 

avignon-7.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article