Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 5 Juillet 1972

5 Mai 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

L'histoire de Geneviève Lagrange démarre vite en mélangeant une intrigue policière (Un détective privé, un homme de confiance Castel chargé de gérer la fortune du "père") et sentimentale. Il est fait référence ici à la guerre de Corée (1953).

Muriel Baptiste méritait que sa série soit diffusée hors période estivale (en 1972, la télévision fonctionnait au ralenti en juillet août).

D'ailleurs les "juilletistes" sont passés complètement à côté de cette double diffusion La Princesse/Richard Lagrange, et c'est le hasard, la chance qui ont fait que mes parents partent en août.

 

Anne Vernon, qui joue la veuve Lagrange, sera la vedette de "Pont Dormant", un autre feuilleton, diffusé en automne, mais qui sera médiocre et vite oublié.

 

Pour ce tournage, c'est Muriel qui imposa Annie Sinigalia dans le rôle de sa meilleure amie Monique, les deux actrices ayant sympathisé au théâtre dans "Zoé".

 

Muriel demanda aussi une réécriture de son personnage, afin de le rendre plus indépendant. A la différence d'Annunciata et de Marguerite, ce n'est pas un personnage torturé.

 

En 1977, elle déclarera à Télémagazine "On ne me propose que des rôles de minettes". Geneviève est la petite soeur de Pierrette Vanier, son personnage suivant ("Le Premier juré").

 

Toutefois, "Les dernières volontés" est le seul et unique "premier rôle" qu'elle ait tenu à la télévision, chose qu'elle a connu au théâtre avec Gigi et Zoé.

 

Dans "Les Rois maudits", "La Princesse du rail", ses rôles sont plus marquants mais elle ne tient pas le premier rôle.

 

Néanmoins, avoir chaque soir Muriel au programme est une chose inoubliable.

 

2e EPISODE-copie-1

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article