Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 16 février 1974

31 Juillet 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Retour au calme ce samedi, mes parents peuvent voir  "Top à Jacques Chazot" des Carpentier suivi du 13e et dernier épisode de la non regrettée série "Arsène Lupin" : "Le coffre fort de Madame Imbert", avec en invité vedette Jean-Pierre Rampal.

 

La dramatique sur la Une propose dans sa distribution une autre princesse de Bourgogne du "Roi de fer" : Catherine Rich. "Puzzle", ce téléfilm policier est signé Claude Desailly, créateur des "Brigades du Tigre" et adaptateur et acteur de "L'homme qui revient de loin". On retrouve dans la distribution Jean-Pierre Andréani, le méchant de "Sébastien parmi les hommes".

 

Pas de séries l'après midi, mais ce n'est pas grave, sur la Une, il y a "La Une est à vous" qui regorge de séries toute l'après midi : "Les mystères de l'ouest", "La Nouvelle équipe", "Cannon", "L'aventurier".

 

Overdose de matchs de rugby sur la deux pendant ce temps-là : deux matchs du tournoi des cinq nations, Galles/France en direct et à 17h20 en différé Angleterre-Irlande.

 

La 3 est à la traîne avec un concert de la Philarmonique de Vienne.

 

Quant à moi, il me semble que c'était hier que Muriel était Mademoiselle de La Faille, une semaine a passée. Maintenant, il faut attendre "Sigoyer". Je sais au moins que je vais la revoir après sa si longue absence.

 

Je l'aime toujours, évidemment, comment en serait il autrement ?

 

Toutefois, un évènement est survenu qui m'a fait un peu délaisser la télévision : le mercredi 23 janvier 1974, j'ai été au cinéma voir "Vivre et laisser mourir" avec Roger Moore, qui m'a semblé comme un gigantesque épisode de "Amicalement vôtre" sans Tony Curtis. On peut retourner voir le film plusieurs fois, il y a de la musique (un 33t et une cassette sont édités), l'écran est géant, et le cinéma dispose de moyens que n'a pas la télévision. Or Muriel (comme Roger Moore au départ) est une actrice de télévision.

 

C'est le grand changement par rapport à 1973. Les programmes télé à côté de James Bond me semblent bien réduits par rapport au cinéma, et "James Bond" est une série, il y a déjà eu avant Roger Moore sept épisodes, et à l'époque, "Nous Deux" écrit qu'il y a huit épisodes de Bond avec Roger Moore de prévus. D'ailleurs, très vite, on va parler du deuxième film, "L'homme au pistolet d'or".

 

Cela ne m'empêche pas d'attendre quand même Muriel !

 

Faille17

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article