Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 1er Juillet 1972

2 Septembre 2008 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

La vie est tout de même étrange. Depuis 1969, ma famille ne partait plus en vacances. L'été 1972, mes parents partirent en vacances du 15 août à la rentrée scolaire. S'ils étaient partis en juillet, je ne serais pas en train d'écrire sur ce blog.

 

En février mars 1967, j'étais tombé amoureux, très jeune, à sept ans, de l'héroïne de la série "La Princesse du rail". Mais la comédienne en question, Muriel Baptiste, que j'appelais "La Princesse du rail" avait continué à tourner dans des programmes que je n'avais pas vus.

 

En 1972, si elle n'avait pas de rivale (je n'étais amoureux de personne), je ne pensais plus trop à elle. Et voilà que ce mois de juillet, Muriel allait faire un retour fracassant.

 

Le 1er juillet, c'est le tour de France qui est à l'affiche des programmes télé. Télé Poche met en couverture Eddy Merckx et Télé 7 jours Raymond Poulidor.

 

Samedi 1er juillet, je regardais la série "Omer Pacha", dont c'était le 5e épisode, sur la 2 à 15h10. C'était la deuxième diffusion en peu de temps. Une fort belle histoire de lieutenant autrichien accusé à tort de trahison.

 

Mais nous sommes à la télévision, et Michael Latas, le héros, ne connaîtra pas le sort d'Alfred Dreyfus. Comme dans les contes de fée, tout se terminera bien, ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants.

 

Télé Poche annonçait la rediffusion de "La Princesse du rail" à la place de l'émission de Danièle Gilbert qui s'arrêtait le 15 juillet.

 

Il n'y avait pas grand chose pour me passionner ce samedi à la télévision. Sur la Une, l'après-midi était dédié aux sports : Athlétisme et Tour de France. L'émission "Samedi Loisirs" n'offrait rien d'intéressant.

 

J'écoutais sur mon électrophone le 45t de Anarchic System "Pop Corn", tube de l'été. Les autres tubes de ce mois là sont :"Une belle histoire" (Fugain),  "Kiss me" (C Jérome), "Y a le printemps qui chante" (Claude François), "Bonsoir Clara" (Sardou),  "La Musica" (Patrick Juvet),  "Besoin de personne" (Véronique Sanson),  la musique de "Il était une fois la révolution", "Taka Takata" (Joe Dassin),  "62 nos quinze ans" (Delpech), "Je voudrais dormir près de toi" (Frédéric François), "Après toi" (Vicky Léandros), "Ma liberté mon infidèle" (Adamo),  "Le lac majeur" (Mort Shuman), "Sans toi je suis seul" (Delagrange).

 

Le soir, la Une proposait une série policière ennuyeuse, "Les dossiers de Maître Robineau", tandis que c'était la deuxième émission des "Jeux sans frontières" édition 1972. Téléspectateur naïf, je regardais ces jeux comme si c'était tout naturel de les voir.

 

Heureusement, à 21h45, il y avait le feuilleton, en l'occurence "Mandrin" avec Pierre Fabre. Cinquième épisode, nous approchions de la fin puisque la série en compte six.

 

A 20h15, c'était le 25e épisode d'un feuilleton, sur la Une, "Les chemins de Pierre", qui ne m'intéressait pas et se terminerait le lundi. Une grande surprise allait m'attendre le mardi.

 

 Anarchic_System_-_Pop_Corn_-_sm.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article