Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 23 Septembre 1972

23 Septembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Je me demande en voyant les programmes s'il est vrai, historiquement parlant, que les chanteurs "rive gauche" ont été censurés avant l'arrivée de Mitterrand.

Peut-être sous Giscard ? Nous sommes en 1972 et sur la Une à 16h00. Isabelle Aubret, Henri Tachan et Maurice Fanon sont à l'honneur, chacun interprétant plusieurs chansons.

 

Certes, Guy Lux et les Carpentier ne les invitaient pas. Mais ils avaient tout de même accès à la télévision à des heures de grande écoute.

 

D'ailleurs, chez Danièle Gilbert, ce samedi, c'est Jean Ferrat qui est à l'honneur!

 

La Une, après un téléfilm calamiteux, propose "Festival de Provins" à 21h40 où l'on retrouve les tubes de l'été, Michel Fugain et le big bazar "Une belle histoire", et une perle, Christian Gérôme, sans doute anomalie d'un journaliste distrait, puisqu'il s'agit de C Jérome avec "Kiss Me".

 

Mais, globalement, la Une ne s'est pas foulée ce samedi de septembre pour nous offrir de bons programmes.

 

La 2 à 15h10 propose "Les Saintes chéries", suivis à 17h45 de l'émission "Pop 2", seule vedette au programme Captain Beef Heart.

 

Tromperie sur la marchandise à 20h30 avec une pseudo émission des Carpentier, "Chante avec Gilbert Bécaud", en fait les Carpentier ne sont pour rien dans l'émission, il s'agit de la retransmission d'extraits de l'Olympia de mars 1972 du chanteur.

 

Tristesse à 21h40 avec le neuvième épisode de la saison 2 de l'excellente "Odyssée sous-marine de l'équipe Cousteau", qui termine en beauté avec "Baleinees et cachalots".

 

Puis, c'est Bouvard qui termine la soirée avec l'inégal "Samedi soir" à 22h30, l'ancêtre des talk show.

 

Courageuse mais pas téméraire, l'ORTF annonce pour remplacer Cousteau la série "L'Orchestre rouge" : mais il est question de communistes, de juifs travaillants pour les services secrets soviétiques, et la série sera déprogrammée pour être diffusée en...1974. A la place, nous aurons la fade série policière allemande "La Journaliste" avec Marianne Koch qui ne dérangera personne.

 

C'était cela le petit monde étriqué de la télévision pompidoulienne.

 

Quand à Muriel, elle va retourner sous les feux des caméras pour tourner son dernier feuilleton, "Le Premier juré".

 

MURIEL AVEC SON BONNET

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article