Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 8 Février 1964

1 Janvier 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Arrivés à la gare de Montélimar, où une femme âgée hurle "Nougat de Montélimar" et en vend, nous sommes attendus par des taxis que Bel Gazou a réservés.

 

Après un court trajet que l'on aurait fait à pied sans nos valises, et qui nous a permis de passer devant le théâtre situé en pleine nationale 7 au centre ville, nous gagnons Le Relais de l'Empereur.

 

C'est l'hôtel le plus luxueux de la région.

 

A midi, on nous sert des cocktails succulents, où une vraie fleur est déposée dans chaque verre, le repas qui nous est servi n'est rien à côté de ce qui nous attend après la représentation du soir.

 

Les répétitions ont lieu au théâtre que nous gagnons à pied. Régis se hasarde à prendre ma main. Personne ne nous a vus.

 

L'acoustique est bonne et nous répétons jusqu'à 18 heures. Cette-fois, nous sommes chauffés.

 

Des badauds ont reconnu Renée et Paul et ils ont dû faire des dédicaces, tandis que je passe fort heureusement inaperçue.

 

Cette 13e représentation nous porte bonheur, le succès est au rendez vous.

 

Le repas est un dîner exceptionnel : , Martini, puis saumon d'Ecosse, suivi de une vraie côte de boeuf, la meilleure viande que j'ai jamais mangée. La viande était si tendre qu'on pouvait la couper à la cuillière. Salade d'avocat enfin. Le tout arrosé d'un Champagne Cliquot rosé frappé.

 

Je me suis blottie dans les bras de Régis rejoint dans sa chambre et me suis endormie.

 

26-montelimar---la-place-et-le-relais-de-l-empereur--le-gar.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article