Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Vendredi 25 août 1972

25 Août 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

La télévision propose sur la Une "Le Pigeon" de Mario Monicelli, et sur la 2 "Entrez sans frapper", l'émission des frères Rouland.

 

"Flipper le dauphin" que j'avais laissé à son dixième épisode continue. Depuis ont été diffusés "Flipper commissionnaire" (18 août),  "Famille" (21 août), "Danger" (23 août) et c'est donc le quatorzième épisode "L'explosion", que je rate ce jour là. Deux autres seulement restent à diffuser la semaine suivante, puisque cette ultime saison comporte 16 épisodes.

 

A Bagnoles de l'Orne, j'ai pris mes quartiers. L'endroit est reposant sans être ennuyeux. En regardant les bibelots au marchand de souvenirs face au lac, je remarque des bracelets comportant tous les prénoms du calendrier et y cherche...Muriel.

 

Car Muriel ne quitte pas un instant mes pensées. Prenons par exemple cet immense parc qui va jusqu'au château (qui est la mairie), il est verdoyant. Comment ce paysage ne me porterait pas à la rêverie et aux pensées romantiques.

 

Je me demande souvent à l'époque ce que vont être "la double vie de Mlle de la Faille" et "Les Rois maudits", pour moi c'est le début d'une immense carrière. J'ai cependant un peu peur que Muriel ne devienne trop célèbre et  m'échappe.

 

Passion contemplative, sans aucune pensée sexuelle, Muriel est devenue l'icône de mon enfance. Je l'ai aimée dès 1967 et avec son retour en force en 1972, elle se grave dans mon coeur à jamais. Où était-elle à ce moment là ? Annie Sinigalia m'a dit qu'elles avaient passé des vacances en Espagne mais ne m'a pas précisé l'année.

 

Muriel gardait ses mystères et sa vie privée, ce qui permettait de faire encore plus travailler l'imagination. Il ne manquait que des musiques pour accompagner ces rêveries, ce sera chose faite en 1973 avec Michel Fugain et le big bazar et leur tube "Chante comme si tu devais mourir demain".

 

En août 1973, un an plus tard, je serai encore plus amoureux de Muriel (voir mon blog qui va jusqu'au 30 juin 1973). Muriel ne sera jamais une vieille dame. Je garderai d'elle éternellement l'image de ses trente ans.

 

La-princesse-du-rail_20.jpgtesse-la-madeleine.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article