Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles récents

Du 18 au 23 novembre 1973

18 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Dimanche 18 novembre

 

Moments intéressants de ce dimanche : un film avec Rock Hudson, "La révolte des Cipayes" (« Bengal brigade ») se déroulant au Bengale à 14h30 sur la 2. Le film est réalisé par Laslo Benedek et date de 1954.

"Dimanche Salvador" continue (mais certaines émissions seront annulées en raison des grèves), Drucker au "Sport en fête" a invité Luis Ocana et Jacques Tati. A 17H15, quatrième épisode du "Ranch L" : "L'héritier du diable".  Le dernier membre survivant de la série, Wayne Maunder, vient de nous quitter ce 11 novembre 2018. Cela dit, j’ai surtout été affecté par la mort d’Elizabeth Baur le 30 septembre 2017 d’un cancer à seulement 69 ans. Elle avait un peu « le genre Muriel ». En dehors du « Ranch L » où elle est Teresa O’Brien, Elizabeth a joué dans « L’homme de fer » celui de l’officier Fran Belding de 1971 à 1975, remplaçant Barbara Anderson qui incarnait Eve Whitfield, davantage connue des téléspectateurs français, car les premières saisons ont été diffusées et rediffusées plusieurs fois dans les années 70.

Très bon film le soir : "Fric frac" de 1939 avec Arletty, Fernandel et Michel Simon.

Marie-Claude Mestral, rivale de Muriel dans "La princesse du rail", joue au théâtre la pièce "Marie galante" de Jacques Deval, et a droit à un reportage dans "Entracte" à 18h05 sur la Une. Je n'ai jamais eu la chance de voir Muriel dans ce genre d'émissions pour ses pièces.

En dehors de "Tilt", Muriel ne s'est jamais laissée filmée "au naturel" hors d'un rôle. Avare d'interviews, peu loquace, vivant discrètement en marge du métier, il n'était pas facile alors d'en savoir beaucoup sur elle. Et encore dans « Tilt », elle n’est pas vraiment au naturel. On la sent mal à l’aise, cherchant ses marques, en présentatrice hésitante, expérience qu’elle n’a jamais renouvelée.

 

Lundi 19 novembre

 

Charles Trénet est l'invité vedette de Danièle Gilbert pour la semaine.

21e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».

Diane est malade et ne veut pas voir de médecin. Diane au moment d’aller dîner aperçoit son père. En fait, elle est folle.

Au matin, Diane a disparu. Piteux, Bertrand rentre chez lui, suivi par Simon Carpentier. On retrouve Raoul Puiseux à la ferme Levet pendu dans sa grange.

Quatrième épisode de Vidocq en soirée sur la Une. On a l'impression que Claude Brasseur incarna longtemps le bagnard évadé, mais ce ne fut que durant treize aventures, dont les sept dernières programmées en 73. Titre de l’aventure de ce soir là : « Vidocq et l’archange ».

Je me souviens avoir pu capter "juste à temps" la 3e chaîne à Montélimar, par le relais du Mont Pilat, début 1974 de façon à voir "L'affaire Bernardi de Sigoyer".

Or, si j'en crois les archives de l'INA et un reportage illustré par une interview du PDG de l'ORTF Arthur Conte, c'est le 29 septembre 1973 que le relais du Mont Pilat  assura la diffusion de la 3 chez nous.

Il fallait faire un réglage sur le récepteur TV, mais je pense que ma famille l'a fait dès la mise en service de la 3e chaîne.

Et puis j'en discutais avec mon ami Francis, nous parlions beaucoup de télé, il ne l'a pas eu avant moi. Je me rappelle qu'il avait vu la 3 en vacances l'été 73 en la captant dans une autre région. Il m'avait dit à propos de "Hawaii Police d'état" : "Il n'y avait que cela de bien".

Pour paraphraser Joe Dassin dans l'été indien, "Aujourd'hui, je suis très loin de cet automne, mais c'est comme si j'y étais, je pense à toi".

 

 

Mardi 20 novembre

 

22e épisode de « Ton amour et ma jeunesse » qui s’éternise un peu.

Le père de Diane vient saluer Charles Rongères, le père d’Hélène. L’homme s’appelle Louis Vallet. Il explique que sa fille Diane est folle.

Diane s’appelle en réalité Solange et depuis l’âge de 14 ans a l’esprit dérangé. Une lecture quand elle était jeune l’avait frappée, celle de Diane de Rouvres. Voulant en avoir le cœur net, il rencontre Diane le lendemain, où celle-ci ne le reconnaît pas. Il comprend qu’il a vraiment affaire à une folle. Il en a le cœur déchiré.

Simone Carpentier vient trouver Hélène, mais elle est déjà au courant. Hélène l’aime toujours.

Paul Fortin vient avouer qu’il a été attaqué par Puiseux et l’a laissé blessé, coupable de non assistance à personne en danger.

Bertrand croit désormais à l’existence du chasseur assassin et à l’innocence de Jeanne Levet.

"Les dossiers de l'écran" victimes d'une grève le 6 novembre reproposent leur dossier sur la bombe atomique, mais j'ai sans doute regardé "La piste aux étoiles" sur la Une.

La 3 proposait, et de loin, les programmes les plus intéressants et novateurs. Ce soir-là, "Les braises de décembre" avec Juliette Mills, partenaire de Muriel dans "Lucide Lucile", actrice qui décida d'arrêter la comédie pour se consacrer à la peinture.

"Enquêtes musicales", l'émission de Bernard Gavoty, se consacrait ensuite à la musique à La Rochelle.

 

 

Mercredi 21 novembre

 

23e épisode de « Ton amour et jeunesse ». On y retrouve Raoul Curet en témoin. Il ne fait qu’une apparition dans la série.

Sur le site de l’INA, l’épisode est assez abîmé et empêcherait une rediffusion. L’image se bloque.

Le président rend à Bertrand sa lettre de démission. Ce dernier à qui l’on vient de porter les lunettes du chasseur assassin découvre que ce sont celles d’Albin.

Il veut être dessaisi de l’affaire. Hélène l’appelle. Elle lui avoue qu’elle l’aime. Le président convoque Bertrand au sujet de son souhait d’abandonner l’affaire Levet. Il se fait inviter par le président Rongères à l’anniversaire de Sophie, la femme d’Albin.

Programme pas folichon ce mercredi là. Chancel reçoit Mouloudji qui chante onze chansons. Il y a une séquence de quinze minutes de Duke Ellington dans l'émission, mais malgré le roi du jazz, je pense que j'aurais fui la Une. Sur la 2, foot avec en direct du parc des princes un "France-Danemark" ne m'aurait guère plus attiré. Reste le détective Hawk sur la 3 pour son quatrième épisode : "La mort de plein fouet" que j'ai vu en mai 75 sur antenne 2.

"L'affaire Bougrat", premier épisode de "Contre-enquête" dont "L'affaire Bernardi de Sigoyer" sera le second, est rediffusé sur la 2 à 22h20 après le match. L'épisode avec Muriel ne bénéficiera pas de rediffusion.

Il y a aussi le treizième épisode du "Cheval de fer" à 15h15 : "Des dizaines de façon de tuer un homme" et à 16h50 sur la Une "Skippy le kangourou" ("Le fuyard").

Malgré le choix de trois chaînes (deux pour la majorité des français en raison de la faible implantation de la 3 en 1973), il y avait quand même mieux à voir à la télé qu'aujourd'hui. Mais c'est un autre débat.

Certes, on ne trouvait rien à regarder certains soirs. Mais les émissions et séries de qualité restaient dans la mémoire longtemps.

Heureusement que j'avais eu cet entrefilet sur le nouveau rôle de Muriel cette semaine-là et que cela venait entretenir la flamme, car il y avait de quoi parfois mourir d'ennui.

 

 

Jeudi 22 novembre

 

24e et dernier épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». Bertrand cache les lunettes d’Albin dans son assiette, lors du déjeuner d’anniversaire de Sophie, le confondant ainsi comme assassin.

Tout cela est bien trop mélodramatique, et peu vraisemblable. La preuve, après avoir été autant manipulée par Bertrand, a-t-elle toujours une valeur juridique ? Ce dernier déclare aux journalistes que le président Rongères lui a accordé la main de sa fille Hélène. Danielle Volle attend Daniel Sarky pour le final. Une femme passive et trompée, chose qui ne passerait plus de nos jours.

En guise de générique de fin, sur l’air de la musique de la série, nous avons une chanson assez ringarde.

Jacques Martin reçoit Marcella Bella, la chanteuse italienne qui aura fait une mini-carrière en France. Elle devait participer à la comédie musicale "Little Italy" avec Joe Dassin que la mort de ce dernier laissera au stade de disque 33t posthume. En Italie, elle est connue pour "Montagne verdi" tube de 72 que Rita Pavone a chanté en français sous le titre "Vertes collines".

Autres invités de "Taratata" : Rika Zaraï, Michel Delpech lequel connaît deux gros tubes en 73 : "Rimbaud chanterait" et "Les divorcés", Sylvie Vartan, Régine.

Troisième épisode de "Molière pour rire et pour pleurer" ensuite avec une belle musique de générique signée Georges Delerue.

En feuilletant cette année 73, je constate que le fils de Serge, Stephan Reggiani, était omniprésent, alors qu'il n'a jamais vraiment percé, il est la vedette de "Par la grande porte" sur la 3. Il s'est suicidé en 1980. Hervé Christiani qui vient de nous quitter chantait déjà, il interprète ce soir là "Le palais du roi". Tous les autres chanteurs de cette émission sont restés des illustres inconnus.

 

Vendredi 23 novembre

 

La belle chanteuse allemande Mary Roos, alors en pleine gloire, est l’invitée de Charles Trénet dans sa semaine de « Miditrente ».

A 15h15, je peux voir « Annie, agent très spécial », l’épisode s’intitulait « Les diamants de Topango ». Mais comme je l’ai dit, cette série débile ne présentait aucun intérêt.

A 19h45, en remplacement de « Ton amour et ma jeunesse », un nouveau feuilleton policier, « Un certain Richard Dorian », avec Vania Vilers, débute. Je n’en ai gardé aucun souvenir.

Puis, sur la une, superbe 4e épisode de « Madigan », « Enquête à Manhattan ». Je me suis souvenu longtemps de cet épisode, dont j’ai pu me procurer un enregistrement fait sur la chaîne 13e rue. « Madigan » fait partie des programmes dont je garde essentiellement pour la nostalgie de cette fin de carrière de Muriel un attachement particulier, pas forcément justifié.

Je n’ai pas vu la deuxième diffusion qui eut lieu en 1987.

Concernant Muriel, je continuais à la faire vivre dans un roman imaginaire, une histoire d’enfant, « Galants contes, méchantes intrigues », mélange des « Rois maudits » et de « Amicalement vôtre ».

Elle ne hantait plus les chaînes de l’ORTF mais les méandres de mon imagination fertile.

C’était toutefois décevant, surtout si l’on se rappelle de mon impatience de novembre 1972 à retrouver ma chère idole en Marguerite de Bourgogne.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas, hélas.

 

Du 18 au 23 novembre 1973
Lire la suite

Samedi 17 novembre 1973

17 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Richard Widmark/Madigan fait la une de télé poche et Danièle Lebrun celle de télé 7 jours. Muriel aura droit à une photo couleur bientôt dans télé poche. A ma plus grande joie.

La photo couleurs page 2 de Télé poche est consacrée à Danièle Lebrun. « Les indiscrétions d’Aglaé » nous présente la dramatique « Le charivari de Jeanjoie » avec Jacques Sempey, la série « A dossiers ouverts » (qui sera diffusée début 1974, j’en parlerai sur le blog), la pièce Pétrus avec Amarande, Liliane Montevecchi et Arlette Didier, la série « Etranger d’où viens-tu ? » avec Janine Vila et Jean-Pierre Andréani, une autre intitulée « Le dessous du ciel » avec Marie-Georges Pascal qui se suicidera jeune et oubliée (en 1985), Louis Velle et Mireille Audibert pour « L’auberge de l’abîme ».

Télé 7 jours parle  de Robert Party, Françoise Christophe, Yves Montand et Jean-Claude Averty, Catherine Lafond, Ada Lonati, Philippe Bouvard, Claude Autant-Lara, Mouloudji, Diana Ross, Jean-Pierre Darras, Caroline Cellier, Henri Salvador, Gail Fisher l’assistante de « Mannix », Noël Roquevert et Marc Allégret qui viennent de mourir, Marie-Georges Pascale (qui mourra jeune en se suicidant à 39 ans le 9 novembre 1985).

20e épisode de « Ton amour et jeunesse ».

Hélène vient surprendre Bertrand sur le point de partir avec Diane. La scène est pénible. Ce sont des adieux déchirants.

Bertrand remet sa démission. Le président Rougères décide de garder la lettre trois jours. Je trouve que le feuilleton s’étire en longueur. Le roman est plus court, et l’on aurait pu faire vingt au lieu de vingt quatre épisodes.

Françoise Petit qui n’a fait qu’une courte carrière avait un rôle de noble qui aurait convenu à merveille à Muriel Baptiste.

C’est de ce vingtième épisode qu’est tirée la scène du générique que l’on voit à chaque épisode présentant Daniel Sarky.

On comprend que Diane et Bertrand ont fait l’amour quand ils se réveillent à la chambre d’hôtel et que l’actrice Françoise Petit cache son corps dans les draps. Ils se sont réfugiés à Simours.

Petit évènement : le retour de Bouvard avec son "Samedi soir" qui durait depuis 1971 et n'avait pas été reconduit à la rentrée 73. Ce soir-là, il accueille Johnny, Delon et Jane Birkin. Je ne l'aimais pas mais il faisait parfois scandale et mettait de l'animation, eh puis le samedi j'avais le droit de regarder la télévision tard le soir. Durant cette saison 73-74, il y aura un face à face mémorable entre Guy Bedos et Guy Lux.

Cela se passe après "Mannix" dont la saison 4 est inégale : l'épisode "Rêves" (en VO "Déjà vu") est un chef d'oeuvre. Mais la semaine d'avant ("Maldonne") et celle d'après ("Des dettes et des jeux") ce sont de mauvais épisodes.

"La Une est à vous" propose des nouveautés, "Cannon" dans la rubrique "Policier" (La série diffusée sur la 3e chaîne à partir de février 73 le dimanche soir ne sera quasiment jamais choisie"). Bizarrement, en policier, "Des agents très spéciaux" et "Les incorruptibles" seront vites oubliés pour "Columbo" dont les treize épisodes programmés de décembre 72 à mars 73 seront tous rediffusés. "La Une est à vous" va vite passer de deux à trois choix possibles. Aucun programme avec Muriel ne sera jamais proposé : "Les chevaliers du ciel" offriront la saison 3 (Muriel est dans la Une) et "Le Tribunal de l'impossible" sera diffusé une seule fois pour l'épisode avec Bulle Ogier "Un esprit nommé Katie King" et une rediffusion de "La double vie de Mademoiselle de la Faille" qui pour le moment n'a pas été programmé une première fois le soir ne sera pas à l'ordre du jour).

Dans le "Top à Pétula Clark", il y a beaucoup de vedettes : Claude François, Gainsbourg, Sylvie Vartan, mais c'est Sacha Distel qui retient mon attention : il vient de sortir son deuxième 33t de l'année, "La musique et l'amour" avec le tube "Accroche un ruban" mais aussi "Comme les enfants" qu'il interprète ce soir-là. Aujourd'hui, un chanteur sort un album tous les trois, quatre ou cinq ans, alors qu'à l'époque, c'était deux par an!

J'imagine tous les personnages féminins de série que l'on voit à l'époque s'ils avaient été joués par Muriel : en baronne de Saint Gély dans Vidocq, en Hélène Rougères dans "Ton amour et ma jeunesse". Muriel a vraiment fait une pause car elle est absente depuis un moment, mais pour moi l'important est qu'elle revienne.

Samedi 17 novembre 1973
Lire la suite

Du 13 au 16 novembre 1973

12 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Mardi 13 novembre

 

16e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».

Bertrand commence à croire à l’identité du chasseur qui serait l’assassin de Mathieu Levet.

Hélène se plaint à Simone Carpentier de l’attitude froide de Bertrand.

Télé 7 jours consacre un reportage sous le titre "Non, ma carrière ne subit pas d'éclipe" à Adamo, vedette d'un spectacle sur la Une le soir. C'est le moment de la sortie de son septième 30 cm "A ceux qui rêvent encore", qui suit l'année précédente l'album sans titre commençant par "Quand tu reviendras" à la carrière discrète.

De ses débuts ("Tombe la neige", "Vous permettez Monsieur") à 1971 ("J'avais oublié que les roses sont roses"), Salvatore Adamo n'a fait que des tubes. Il est auteur-compositeur-interprète et ne dépend donc pas d'un parolier ou d'un musicien. Le grand public le retrouvera en 1975 avec le tube "C'est ma vie" sur l'album suivant, "Jusqu'à l'amour", mais ne va pas le suivre sur les deux disques de 72 et 73, chose qui perdurera puisque la plupart du temps, on lui demandera ses chansons des débuts des années 80 à aujourd'hui.

Dans l'émission de la Une, il chante "Mourir dans tes bras", "A ceux qui rêvent encore", "Hidalgo", "Aline, I want to be free" et "Rien qu'une femme". Adamo aime tellement "Mourir dans tes bras" qu'il l'a réenregistrera en 2001 sur l'album "Par les temps qui courent" et la chantera régulièrement en concert.

Voilà en tout cas des chansons qui collent tout à fait à mes états d'âme romantique, et puis Adamo et Muriel se sont rencontrés en vrai, dans l'émission "Tilt" en 1966.

 

 

Mercredi 14 novembre

 

17e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».

Bertrand rejoint Diane dans la forêt qui dit vouloir s’enfuir car elle est menacée par son mari.

Tribehou révèle à Bertrand des détails de l’enquête. Mathieu Levet avait consulté un notaire, il se doutait d’une liaison entre sa femme et Puiseux. Mais Bertrand, influencé par ce qui arrive à Diane, se met à défendre Jeanne Levet.

Sur toutes les chaînes et jusqu'à l'écoeurement, nous avons le mariage de la princesse Anne et du capitaine Mark Phillips, c'est naturellement commenté par Léon Zitrone, du moins sur la Une. En direct à 11h45, et on nous en rediffuse le condensé le soir de 20h35 à 21h30.

Troisième épisode de "Hawk, l'oiseau de nuit" : "Fermé pour cause de folie", mais hélas sur la 3.

Je ne me rappelle pas avoir vu le douzième épisode du "Cheval de fer" : "Un grand capitaine", je devais être au judo. A 17h00, sur la Une, c'est "Skippy le kangourou" (épisode "L'apprenti champion").

Chez moi, l'attente du retour de Muriel s'est installée un peu comme l'année précédente pour les rois maudits. J'avais l'impression que cela durerait toujours.

Le gouvernement demande à l'ORTF, en raison de la crise pétrolière, de terminer ses programmes à 23h. Voilà le genre d'informations qui me passaient au-dessus de la tête. C'était brutalement la fin des trente glorieuses. Les grèves se multiplient à l'ORTF.

Parfois, ce sont des films de cinéma qui sont déprogrammés et remplacés par d'autres. On comprend que des émissions en direct puissent être annulées, mais pas des films.

C'est une chose que l'on a oublié car avec la privatisation de la télé, il n'y aura plus de grèves en dehors des chaînes de France Télévisions qui sont publiques. Et cela ne prendra jamais plus les proportions que cela avait sous l'ORTF.

Et c'est grâce aux grevistes que je verrai le 9 février 74 "Mademoiselle de la Faille"!

 

 

Jeudi 15 novembre

 

18è épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».

 

Bertrand se confie à ses amis Simone et Jacques Carpentier au sujet de sa passion pour Diane de Rouvres. Jacques tente de dissuader son ami. Tout le monde remarque l’absence de Bertrand à partir de quatre heures de l’après-midi. Chez les Rougères, Albin lors d’un repas familial fait remarquer l’absence de Bertrand. Puiseux est entendu par le juge. Il avoue être amoureux de Jeanne.

2e épisode de "Molière pour rire et pour pleurer" : il y avait deux comédiens des Rois maudits dedans : Louis Seigner incarne Poquelin père, tandis que Georges Ser est le prince de Conti.

Jacques Martin accueille Gérard Lenorman, Henri Tachan, Michèle Torr et Pierre Perret.

Pour le reste, toutes mes pensées sont concentrées sur Muriel. Je ne m'en rends pas compte à l'époque, mais elle n'est pas très connue en dehors des gens qui ont aimé "Les Rois maudits". Voilà sans doute la raison pour laquelle peu s'inquiéteront lorsqu'elle disparaîtra du paysage médiatique.

 

 

Vendredi 16 novembre

 

19e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».

Bertrand retrouve Diane de Rouvres. Elle pense à tuer son mari. Puis elle lui propose de fuir ensemble. Mais Bertrand lui répond qu’il a peur de perdre sa situation.

Paul Fortin se rend au palais de justice pour avouer à Bertrand qu’il a blessé Puiseux, mais prend peur et s’enfuit, son ami étant absent.

Finalement, Paul songe à démissionner.

3e épisode de "Madigan" : "Enquête à Lisbonne". Il est très rare que les américains tournent en Europe, qu'ils préfèrent reconstituer à Hollywood. Robert Conrad est la vedette d'une autre série que l'on verra à partir d'avril 1974, "L'homme de Vienne", également tournée sur place (en Autriche dans le cas en question). Mais ce sont des exceptions.

Richard Widmark était présent ce vendredi 16 sur la Une et la 2. En effet, le film "Les drakkars" de Jack Cardiff est programmé sur la 2.

"Madigan" en seulement six épisodes est une série qui va me plaire et me marquer durablement comme un beau souvenir télévisuel. Lorsque je regarde les enregistrements en DVD faits sur 13e rue, j'ai un peu l'impression de remonter le temps et de revenir à cette époque dorée pour moi.

Les autres feuilletons ("Annie agent très spécial", "Poker d'as") ne m'intéressent pas.

1973 continue de dérouler ses jours et ses saisons, pour beaucoup c'est l'année de la sortie de disques rock cultes comme ceux de David Bowie, pour moi c'est l'année Muriel.

 

Du 13 au 16 novembre 1973
Lire la suite

Du 10 au 12 novembre 1973

8 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Samedi 10 novembre

 

Même sujet de couverture pour Télé Poche et Télé 7 jours : le mariage princier d’Anne d’Angleterre et de Mark Phillips.

En photo couleurs page 2, Marianne Comtell dans Télé Poche.

« Les indiscrétions d’Aglaé » parlent de « Les Rosenberg ne doivent pas mourir » avec Marie-José Nat et Gilles Segal, Jean-Claude Drouot et Catherine Rouvel pour « Naissances », Roger Moore qui succède à Sean Connery en James Bond, Isabelle Weingarten et Pierre Vaneck.

On pardonnera à Télé 7 Jours d'avoir écorché son prénom, la transformant en "Murielle", mais peu importe, voici la nouvelle que le magazine annonçait en page 10, dans "Télé Génies" :

"Murielle Baptiste, domestique soupçonnée du meurtre de sa patronne dans "L'affaire Bernardi de Sigoyer", crime authentique commis en 1947."

Que cette simple phrase faisait du bien! De plus, seul Télé 7 Jours l'annonçait, mais depuis septembre 1973, j'achetais ce magazine en plus de "Télé Poche".

Muriel (ou Murielle comme vous voulez) se retrouvait dans la liste des nouvelles de ce que devenaient les vedettes citées parmi d'autres : Marcel Dalio, Anne d'Angleterre dont c'était le mariage, Suzanne Flon, Dany Carrel, Maurice Biraud, Jacques Marin (Comédien), Michel Simon, Marcel Bluwal, Danièle Lebrun, Danielle Volle, Henri Salvador, Michel Piccoli, Henri Vilbert, Madeleine Renaud, Jean Gabin, Sammy Davis Jr, Frank Sinatra, Judith Magre et Jan Madd.

14e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».

Le feuilleton tourne un peu en rond. Partagé entre Diane et Hélène, Bertrand devient un peu lassant. Puiseux attaque Paul Fortin qui en se défendant lui tire dessus.

Il accepte une invitation chez les parents d’Hélène pour s’éclipser comme un voleur.

Avec le retour annoncé de Muriel, je ne me lamentais pas si le septième épisode de "Mannix": "Maldonne" était particulièrement mauvais (il devenait le garde du corps du femme gangster), s'il n'y en avait que pour "Les mystères de l'ouest" dans "La Une est à vous", et je me moquais pas mal que le top des Carpentier soit dédié à Nana Mouskouri.

Quand ais-je eu en mains ce Télé 7 Jours porteur de bonne nouvelle ? Je ne me souviens plus car je l'achetais normalement le mercredi (ou le jeudi ?). Enfin, peu importe, la grisaille automnale était chassée. En plus de Mademoiselle de la Faille, je savais que j'allais retrouver Muriel dans "L'affaire Bernardi de Sigoyer". Qu'il était beau ce temps-là où elle pouvait revenir d'un moment à l'autre.

 

Dimanche 11 novembre

 

Le 11 novembre n'a jamais été un jour très gai. C'était en direct de l'arc de triomphe la dernière fois que Georges Pompidou commémorait l'armistice. Plus gai, "Dimanche Salvador" invitait Jean Sablon, Nicoletta et Dalida.

A 14h45, un film d'Ivan Tors créateur de Flipper et Daktari : "Sur la piste du rhinocéros blanc" (« Rhino ») datant de 1964, avec Harry Guardino. Drucker recevait le coureur Mark Spitz dans "Le sport en fête". A 17h15, un film pas vraiment gai avec Pierre Blanchar et Charles Vanel "Les croix de bois" qui se passe dans les tranchées en 1915. Superbe film le soir avec Spencer Tracy et Anne Francis, "Un homme est passé. Un homme se rend en 1945 aux fins fonds de l'Arizona remettre une médaille de guerre à un japonais pour son fils tombé au combat. Mais le japonais a été lynché au lendemain de Pearl Harbour.

Pour moi, l'annonce du retour de Muriel est synonyme d'euphorie. Je continue de griffoner ce roman que je n'ai par la suite pas gardé et dont elle est l'héroïne. Je vais la revoir sur le petit écran après tant de mois sans nouvelles, et je suis sur un nuage. Et voilà comment le printemps peut surgir en plein automne! La rentrée scolaire est oubliée, Muriel continue sa carrière, et cela suffit à mon bonheur.

 

Lundi 12 novembre

 

15e épisode de « Ton amour et ma jeunesse »

Bertrand part rejoindre Diane en forêt, mais ne la trouve pas. Tribehou, le commissaire, interroge Puiseux.

Paul Fortin qui a pris la fuite se confie à Jacques Carpentier, car il a pris la fuite après avoir blessé Puiseux.

Ce jour-là, rien ensuite à part le 2e épisode de la série "Les nouvelles aventures de Vidocq" : « Les bijoux du roi ». Fort heureusement, la perspective de revoir Muriel me réconforte, et les programmes télé s'ils sont inégaux (le lendemain, on aura un superbe show Salvatore Adamo et vendredi "Madigan") ne conditionnent pas mon humeur.

Il me semble qu'en 1973, on était heureux pour trois fois rien et qu'aujourd'hui, il nous faudrait la lune pour avoir pareil sentiment.

Muriel ne semble pas avoir joué "Les quatre vérités" très longtemps, car Marthe Mercadier, vedette de la pièce, est en province avec la pièce de Raymond Castans "La police de papa" aux côtés de Pierre Mirat.

Roger Moore est à Paris pour faire la promotion de son premier "James Bond" : "Vivre et laisser mourir". Terminé depuis un moment (il est sorti le 27 juin aux USA), je ne le verrai que le mercredi 23 janvier 1974. La vision de ce film donnera un coup de vieux à mes séries télé car il y a beaucoup plus de moyens et à la fin de cette décennie, je ne regarderai quasiment plus la télé pour aller au ciné qui ne coûtait pas cher à l'époque. Les prises de vue du deuxième Bond avec Roger Moore "L'homme au pistolet d'or" commencent dans le port de Hong Kong ce mois de novembre 73.

En 1973, un film sortait à Paris à une date donnée, et il fallait attendre (dans les petites villes) environ un mois pour qu'il arrive.

Pour les films de Muriel à la télé, les délais étaient variables, je l'ignorais à l'époque, "L'affaire Berrnadi de Sigoyer" sera diffusé le 6 mars 74. "Mlle de la Faille" elle connaîtra un écart de trois ans entre tournage et diffusion.

Du 10 au 12 novembre 1973
Lire la suite

Vendredi 9 novembre 1973

7 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

13e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». Le Président Rougères dit à Bertrand qu’Albin et Sophie se sont calmés.

Rougères comprend que Bertrand prend ses distances avec Hélène.

Maisey, le substitut, tient tête au procureur Pluvault. Ce dernier croit à l’existence du chasseur, tandis que le substitut pense Jeanne Levet coupable.

Bertrand avoue à Carpentier son amour pour Diane. Carpentier dit au juge que Diane fait partie de ses rêves.

Hélène vient relancer Bertrand dans son cabinet.

Si la chance m'a souvent souri concernant Muriel et les possibilités de voir ses films, ce ne fut pas le cas pour la pièce "Les quatre vérités". Elle l'a jouée au théâtre des Variétés à compter du 1er mars 1973, mais une version fut jouée et enregistrée tout spécialement  pour "Au théâtre ce soir" le 27 janvier avant qu'elle ne rejoigne la troupe. Aussi ce 9 novembre, c'est Paule Noëlle qui la remplace dans la retransmission en différé sur la 2.

A l'époque cependant, j'ignorais la participation de Muriel à cette pièce, donc ce n'est qu'à postériori que j'eus des regrets.

Deuxième épisode de "Madigan" : "Enquête à Londres". Lorsque j'ai revu l'épisode grâce à 13e rue, je ne me souvenais que de l'épilogue où expatrié à Londres le temps d'une enquête, le lieutenant de police new yorkais exaspéré se met à faire la circulation.

A l'époque, certains programmes ne passaient pas tout de suite, ainsi "Libre échange" sur la 3 proposait Fugain avec "Les rues de la grande ville", "La belle histoire", ce qui doit donc dater de 72.

Vendredi 9 novembre 1973
Lire la suite

Jeudi 8 novembre 1973

6 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Alors que je n'ai pas eu le droit de voir "La mer est grande", j'ai la permission pour "Molière pour rire et pour pleurer". C'est un feuilleton en six épisodes avec Roger Mirmont (Molière jeune) puis Jean-Pierre Darras (Molière adulte). Je suis certes content de regarder la télé tard, mais je ne me passionnerai jamais pour ce Molière. C'est très "scolaire".

A Taratata, Jacques Martin reçoit Nino Ferrer, Serge Gainsbourg, Stephan Reggiani, Hugues Aufray, Francis Lemarque et le groupe "Il était une fois".

Je ne rate rien l'après-midi puisque c'est "Annie, agent très spécial".

Lorsque je regardais "Les gens de Mogador" ou "Là-haut les quatre saisons", mon esprit s'évadait et vagabondait vers Muriel. En ce mois de novembre 1973, ce n'est pas le cas. Je me souviens m'être ennuyé devant Molière. C'était une période triste qui marquait la fin de mes illusions. Au collège, les choses ne s'arrangeaient pas, et entre le prof de gym qui a dû signaler ma réticence à toute activité physique et mon côté associal en classe, je devais faire l'objet d'un signalement à l'éducation nationale. Une mauvaise surprise m'attendait en janvier, un vendredi. On me convoqua avec mes parents hors du collège dans des bureaux destinés à l'orientation scolaire pour passer des tests de QI. J'ai pu me sortir de cette ornière mais il m'en est resté un traumatisme, pas au point cependant d'avoir retenu la date exacte.

La seule bonne chose de cette année de troisième au collège restait mon amitié avec Francis qui n'avait pas changé.

Un petit sursaut de bonheur côté Muriel demeurait encore avec "Mlle de la Faille" et "Sigoyer" pour les deux dernières apparitions de la comédienne en soirée.

12e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». Nous en sommes à la moitié de la série.

Bertrand se rend au rendez-vous de Diane de Rouvres. Il en raté un le jeudi. Il s’excuse. Bertrand est en train de tomber amoureux.

Hélène dit à sa mère qu’Albin est en train de ficher en l’air son idylle avec Bertrand.

Paul Fortin vient demander conseil à Paul Carpentier.

Le commissaire Tribehou et le bâtonnier Toureilles évoquent la possibilité d’un chasseur fantôme qui serait le tueur. Ce qui rendrait Jeanne Levet innocente.

Jeudi 8 novembre 1973
Lire la suite

Mercredi 7 novembre 1973 : Retour annoncé de Muriel

5 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Une nouvelle sensationnelle dans Télé 7 jours, dans la rubrique « Télé génies » : "Murielle Baptiste, domestique soupçonnée du meurtre de sa patronne dans "L'affaire Bernardi de Sigoyer", crime authentique commis en 1947."

Depuis la fin avril, cela fait sept mois que je n’ai pas de nouvelles de Muriel. En page 10 de ce Télé 7 jours, enfin un signe de vie.

11e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».

Puiseux se met à espionner tous les chasseurs qui rôdent aux alentours de la ferme, pour innocenter Jeanne Levet.

Chez les Fougères, lors d’un dîner, Bertrand assiste à une scène que fait Albin, le frère d’Hélène. Il fait une fugue et part en voiture sans ses lunettes. Tout le monde le cherche.

C'est la fin d'une époque avec l'ultime enquête du commissaire Bourrel, "Un gros pépin dans le chasselas", que Raymond Souplex, rongé par le cancer, n'a pu achever. C'est un détective allemand joué par Hans Verner qui termine l'histoire, d'où une impression de confusion.

Bien évidemment, cela constitue notre soirée télé à 20h35. Sur la 3, à 19h40, deuxième épisode de "Hawk, l'oiseau de nuit" : "La photo qui tue" mais je ne capte pas la chaîne. Il n'y avait sans doute pas judo car je me rappelle avoir vu le onzième épisode du "Cheval de fer" : "Ce que femme veut". A noter à 17h05 un "Skippy le kangourou", "L'invitée".

L'épisode de Bourrel sera critiqué comme une enquête mal fagotée, mais fallait-il ou non utiliser le dernier tournage de Souplex pour bricoler une conclusion ? Pour la première fois, ce n'est pas lui qui dit "Bon Dieu, mais c'est bien sûr!".

A la différence de "Blanche de Bourgogne"/Catherine Hubeau, Muriel n'a jamais participé aux cinq dernières minutes. C'est bien dommage puisque l'intégrale est disponible en DVD, dont l'épisode avec Catherine, et l'on aurait eu, même en noir et blanc, une vidéo de plus de Muriel.

Mercredi 7 novembre 1973 : Retour annoncé de Muriel
Lire la suite

Du 4 au 6 novembre 1973

4 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Dimanche 4 novembre

 

Comme pour "Les Monroe" la saison précédente, les épisodes du "Ranch L" sont diffusés au compte-goutte. Apres ceux des dimanches 9 septembre et 7 octobre, troisième épisode seulement : "Les trois fugitifs" à 17h15 sur la Une.

Auparavant l'après-midi sur la 2, à 14h25, un film de science-fiction de 1958, "Planète interdite" (« Forbidden planet ») de Fred McLeod Wilcox, avec Anne Francis.

Henri Salvador a invité à 12h30 Demis Roussos, Chris Montez, Gérard Lenorman, Alain Barrière, Les frères Jacques, Pierre Perret, Georgette Lemaire. Le couple Chabrol-Stéphane Audran est invité chez Drucker.

Comme les vacances de Toussaint sont terminées, je n'ai pas la permission de regarder le film du dimanche soir "L'express du colonel Von Ryan", qui finit à 22h45. Il n'y a rien sur la 2, comme chaque dimanche soir. Là c'était un ballet de Chostakovitch, "La demoiselle et le voyou"... sans façon.

Généralement, je lisais quand il n'y avait rien à la télé. J'ai lu et relu les 20 ou 21 premiers "Michel" de la bibliothèque verte, signés Georges Bayard. Un jour, le prof de français, Monsieur Martin, m'a dit que j'étais bien trop grand pour cela.

Un dimanche pas vraiment exaltant. Je me languis beaucoup de Muriel et regrette l’année d’avant, l’attente des « Rois maudits ». Il me semble d’ailleurs que d’une manière générale, les programmes de l’automne 73 sont moins bon que celui de 72.

 

 

Lundi 5 novembre

 

10e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». Hélène a rendez-vous avec Bertrand Rainans. Elle lui parle de son frère Albin, qui souvent rentre chez lui ivre. Elle se demande s’il est tout à fait normal.

En quittant Hélène, Bertrand aperçoit Diane de Rouvres dans une voiture avec un vieil homme. Carol vient voir le juge pour discréditer Paul Fortin.

Raoul Puiseux vient déranger en pleine nuit le bâtonnier qui défend Jeanne Levet. Il veut retrouver le mystérieux chasseur. Quant à Jacques Carpentier, il n’a trouvé aucune trace de Diane de Rouvres.

Puis, deuxième épisode de "Vidocq": "Les assassins de l'empereur".

C'est une soirée maigre en matière de programmes TV. "Vidocq" est mieux que le baron de Trenk ou les évasions célèbres, mais moins bien qu'Amicalement vôtre ou Madigan.

En novembre 1973, malgré une absence persistante, Muriel Baptiste occupe encore toutes mes pensées. Elle fait partie de ces êtres uniques, irremplaçables, qui peuvent susciter la passion. Lorsqu'en juillet 2006, je me retrouvai au cimetière de Pantin, j'avais dans les oreilles le thème triste des "Rois maudits". Cela faisait un trait d'union entre les fêtes de Noël 1972 et trente-quatre ans plus tard dans le futur, après toute une vie, un amour sincère et toujours vivant.

Entre 1973 et 2006, le monde a changé. La télévision, de qualité à l'époque, est devenue l'esclave de l'audimat. Au fil des décennies, c'est la médiocrité qui s'est installée au détriment de la création. Au lieu de progresser, la chanson, la musique, le cinéma, les séries télé et même les idéaux de société sont devenus moches.

Il n'est donc pas si étonnant que Muriel soit restée gravée dans ma mémoire. Elle représente le vert paradis de l'enfance.

Cette semaine-là sort un très beau film avec Gabin et Delon "Deux homme dans la ville", "Le train" avec Romy et Trintignant, "Lucky Luciano" avec Gian Maria Volonté.

 

Mardi 6 novembre

 

Sacrée ORTF! Lorsqu'elle n'avait pas un film pour illustrer "Les dossiers de l'écran", elle en bricolait un. Ainsi ce mardi-là, afin d'illustrer le sujet "Pour ou contre la bombe atomique française", nous avons droit à un documentaire du ministère des armées, évidemment favorable à la bombe. Sur la Une, un autre documentaire : "La fin d'un mythe: les loups" de Barrie Howells. Pour un mardi soir, veille de jour de congé scolaire, c'est quand même bien pâlot.

Paradoxalement, c'est la 3 qui propose les meilleurs programmes, avec le dixième épisode de "Jean Pinot, médecin d'aujourd'hui", le téléfilm "Fantasio", d'après Alfred de Musset, suivi d'une émission de la série "Jazz" consacrée à Fats Domino.

Dans "Fantasio", il y a Françoise Burgi, Philippa de Hainaut dans le dernier épisode des "Rois maudits". Elle tournera encore "Le mouton enragé" au cinéma l'année suivante et disparaîtra dans la nature. Plus de nouvelles depuis. Combien d'artistes ont un jour décroché sans jamais plus paraître nulle part, avec des destins parfois heureux, parfois non.

En 1973, le jeune public n'avait pas comme moi l'habitude de voir Muriel Baptiste depuis longtemps, et la génération qui arrivait allait la résumer au rôle de Marguerite de Bourgogne. C'est ainsi que l'on est un jour en haut de l'affiche et un autre oublié.

Du 4 au 6 novembre 1973
Lire la suite

Samedi 3 novembre 1973

3 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Je n’ai pas gardé le Télé 7 jours de cette semaine-là. Danielle Volle fait la couverture de Télé Poche pour les deux feuilletons « Les mohicans de Paris » et « Ton amour et ma jeunesse ». Comme Muriel en juillet 1972, elle est la vedette de deux feuilletons quotidiens. En photo couleurs, page 2, Evelyne Pagès, trop tôt disparue.

« Les indiscrétions d’Aglaé » parlent du changement de PDG de l’ORTF sur plusieurs pages, et c’est le sujet exclusif.

A 15h15, 3e épisode de la navrante "Annie, agent très spécial", épisode cross-over dans lequel joue le héros de la série "Des agents très spéciaux", Napoleon Solo. Mais bon, il faut vraiment qu'il n'y ait rien dans "La Une est à vous" pour que je regarde.

L'émission à la carte a étoffé ses séries : "Les Incorruptibles" sera choisi dans la catégorie policier, là où "L'aventurier" avec Gene Barry est faiblard. Il y a de la compétition dans la catégorie "Pour les jeunes" avec une nouvelle série inédite, "Le roi des celtes" confrontée à "Fooly Foot". Comme il faut tenir l'antenne de 14h30 à 18h50, au moins trois séries de cinquante minutes sont choisies : ce devait être ce jour-là "Les évasions célèbres" et "Les mystères de l'ouest" avec les aventures d'Eliot Ness.

Certaines séries seront proposées sans jamais être choisies, comme "Chaparral", "Hondo" et "Cannon" (dont j'ai parlé dans le journal 1973).

9e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ».  Bertrand parle à Jacques Carpentier de Diane de Rouvres qu’il a rencontré dans la forêt. Son ami lui fait la morale : Hélène l’aime.

Une reconstitution du meurtre de Levet a lieu. Jeanne Levet se montre convaincante, sauf pour Bertrand.

Après "Ton amour et ma jeunesse", je ne suis pas gâté par le top à Robert Charlebois des Carpentier. Julien Clerc vient y chanter l'insupportable "Ca fait pleurer le bon Dieu". Ce sont des chanteurs tous dans le même style qui sont au rendez-vous.

Le sixième épisode de "Mannix" est une course contre la mort qui porte le titre "La petite souris est morte". Le détective privé est empoisonné et doit trouver l'antidote. L'épisode sera rediffusé plusieurs fois, et si aujourd'hui par manque de rediffusions, la série est tombée dans l'oubli, l'histoire avait marqué les gens à l'époque.

Depuis la rentrée, Bouvard (qui occupait les samedis soirs sur la 2 après la série) n'est pas revenu. A la place il y a une émission oubliée, "La fontaine des quatre saisons".

Samedi 3 novembre 1973
Lire la suite

Vendredi 2 novembre 1973

1 Novembre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

No comment sur le déplorable "Annie, agent très spécial" à 15h15. A 16h40, un épisode de "Skippy le kangourou" : "Des cages pour les koalas".

8e épisode de « Ton amour et ma jeunesse ». L’avocat (Jean-Claude Michel, le colonel dans la première saison des « Chevaliers du ciel ») défend ardemment Jeanne Levet. Carol vient menacer Paul Fortin qui refuse de payer ses dettes de jeu.

Bertrand se perd dans la campagne. Il fait la connaissance de Diane de Rouvres (Françoise Petit), une belle blonde qui se prétend séquestrée. Elle lui donne un rendez-vous pour s’expliquer.

A 20h35 arrive une série policière, "Madigan", avec Richard Widmark, que je considère comme le meilleur moment de l'automne 1973. Le premier épisode s'intitule "Enquête à Park Avenue". La série n'a connu qu'une rediffusion le dimanche après-midi en... 1987 que je n'ai pas pu voir. Depuis, à la faveur d'une rediffusion sur le câble (13e rue), j'ai pu l'enregistrer.

Curieusement, la série est la suite d'un film de 1968, "Police sur la ville", dans laquelle le personnage principal, Dan Madigan (Richard Widmark) trouvait la mort à la fin. Le film sera diffusé sur Antenne 2 en 1976. Widmark fait partie de mon film préféré de tous les temps, vu au cinéma en 1978, "Morts suspectes" ("Coma") avec Geneviève Bujold et le jeune Michael Douglas. Il y incarne le docteur Harris, et sans déflorer l'intrigue de ce suspense médical, il est loin d'être du bon côté de la loi.

Il n'existe que six épisodes de "Madigan", la série étant tournée en décors naturels dans divers pays : Angleterre, Portugal, Italie. Les épisodes durent 70 minutes comme les premiers "Columbo". Même si cette série arrive à la fin des "années Muriel", elle est pour moi rattachée à cette période heureuse et nostalgique. Il était temps qu'il y ait un bon feuilleton en cet automne 1973.

Vendredi 2 novembre 1973
Lire la suite