Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles récents

Dimanche 15 avril 1973

12 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Pas grand-chose à regarder en ce dimanche des Rameaux. Le film de la 2 est « Saturnin et le Vaca-Vaca » de Jean Tourane (1969), d’après la série télévisée.

C’est ma semaine de vacances scolaires. Je ne me souviens pas avoir vu le film du dimanche soir « Le soleil des voyous » avec Jean Gabin et Robert Stack, mais d’une part, il finissait tôt (22h20), d’autre part je n’allais pas au collège le lendemain.

L’après-midi sur la Une il y avait un vieux film avec Jean Richard, « Le portrait de son père », dans lequel joue Brigitte Bardot.

A 19h15, onzième épisode du « Jeune Fabre » : « Le retour de Chadoun ».

Au cours de ce onzième épisode, Jérôme, désespéré, ne veut revoir ni Isabelle ni Claude dont la jeune fille est amoureuse. Il ne retourne pas travailler au studio et erre comme une âme en peine dans son quartier. Son père Daniel, qui continue à peindre sous l'influence d'Anne Caderousse, ne se rend pas compte de sa tristesse. Chadoun, revient de son exposition à Londres et propose à Jérôme et à Daniel d'occuper la maison de campagne de Boussikof. Là-bas, tous deux pourront oublier leur chagrin d'amour.

Il devait sans doute faire beau ce dimanche-là et nous avons dû sortir nous promener.

P

Dimanche 15 avril 1973
Lire la suite

Samedi 14 avril 1973

11 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Télé Poche consacre sa couverture aux adieux de Walter Spanghero. La photo couleurs page 2 est consacrée à Véronique Jannot, l’héroïne du « Jeune Fabre ».

« Les indiscrétions d’Aglaé » sont consacrées à Marie-Paule Belle, Jean Piat (et la nouvelle pièce  de  sa femme Françoise Engels « Rappelez-moi votre nom »), Nicole Maurey, un article sur « Bozo le clown » et zappent complètement Muriel Baptiste pourtant à l’affiche du « Premier juré ».

Télé 7 jours consacre sa couverture à Pascale Roberts. Les articles concernent Peter Lelasseux, Françoise Fabian, Michel Le Royer, José Artur, la pièce « Les trois sœurs » de Tchékhov avec Anne Deleuze,  Edward Meeks, Walter Spanghero, Brigitte Bardot, un hommage à Jean Tissier, Marie-Paule Belle, Carole Chabrier, mais là non plus, rien sur Muriel.

A « Miditrente », Hugues Aufray reçoit Stone et Charden, Claude Ciari et Claude Lemesle.

A cause du Tournoi des cinq nations Irlande-France, nous ne pouvons voir le 14e épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir », « Le village de la mort » qu’à 16h30.

A 18h00, 13e et dernier épisode de « Anna et le roi », « Serana », que je regarde de préférence au 10e épisode de « La Porteuse de pain ».

A 19h45, 12e épisode du « Temps de vivre, le temps d’aimer ».

Mathilde a dû se rendre à Genève pour demander à Marchand des fonds pour boucler la fin de mois de l'usine. Elle a découvert que Coudray s'était comporté en véritable escroc. Elle a aussi appris qu'une partie de sa famille vivait encore à Châtenay et ne la portait guère dans son coeur. Elle se demande ce qui a pu se passer autrefois pour provoquer cette haine. Elle essaye en vain de s'en faire expliquer les raisons par sa mère. Elle se rend en Allemagne, accompagnée de mannequins, pour régler un marché. Au retour, Jean l'informe que sur une proposition du père de Carole, il effectuera une tournée de conférences aux USA au cours de l'été. Mathilde doit rester et faire des miracles pour assurer la survie de l'usine. Les Coudray ayant libéré la maison, la famille va pouvoir s'y installer. Mathilde présente à Jérôme sa fille Catherine venue la rejoindre.

A 20h00, « Devine qui est derrière la porte », suivi à 21h10 du deuxième épisode de « Amicalement vôtre » : « Formule à vendre ».

C’est ensuite « Samedi soir » de Philippe Bouvard. L’émission a été gardée sur le site de l’INA mais la fiche technique ne précise pas qui sont les invités, ce qui est pénible car le présentateur ne le précise pas en début. Il faut donc regarder l’émission. C’est la 100e. Il y a l’auteur André Roussin, le chanteur Michel Sardou (annoncé dans Télé Poche). L’émission dure 1h09 et je n’ai pas eu le courage d’aller plus loin.

Samedi 14 avril 1973
Lire la suite

Vendredi 13 avril 1973

10 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Hugues Aufray reçoit à « Miditrente » Jean Sablon et Modus Vivendi.

Le 13e épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir » est particulièrement effrayant, « La dynamo vivante ».

A 17h20, en raison des vacances scolaires, la Une propose un épisode de « Tarzan », « Capitaine Jai ». Toutefois, je ne serai en vacances moi-même que la semaine suivante.

Après, c’est le 11e épisode du « Temps de vivre, le temps d’aimer ».

Fourassié, le meilleur collaborateur de Mathilde lui a révélé qu'il était un ancien ami de son père et que la mort de ce dernier n'était sans doute pas étrangère à l'hostilité qu'elle rencontre. Il lui a aussi montré dans quel état catastrophique se trouve l'usine. Mathilde, débordée de travail, doit même se rendre à Genève solliciter de Marchand l'aide du groupe pour "faire" la fin de mois de l'usine de Châtenay. Elle questionne aussi Fourassié pour savoir qui est irrité par son arrivée à Châtenay. Il lui apprend alors qu'une soeur de son père, sa tante, travaille encore à l'usine. Quant à Jérôme, il lui révèle que Gisèle n'est autre que sa cousine, la fille de la tante. Mathilde décide d'aller rendre visite à cette tante qui refuse de la recevoir et lui ferme la porte au nez.

Puis à 20h15, 13e épisode du « Premier juré » sans Muriel.

Puis c’est le quatrième épisode de « Mission Impossible », « Butterfly » qui permet de retrouver Lesley Warren que l’on n’avait plus vu depuis le premier épisode, « Le tueur ».

Hasard des programmations, les fans de Michel Le Royer peuvent le retrouver ce soir là sur la 2 dans une pièce de "Au théâtre ce soir" : "La Locandéria".

 Une semaine enchanteresse de plus se termine dans ce temps du bonheur.

Vendredi 13 avril 1973
Lire la suite

Jeudi 12 avril 1973

10 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Sans doute en raison d’une retransmission de l’Assemblée Nationale, pas de « Chapeau melon et bottes de cuir ». Télé Poche annonce pourtant un épisode, « Meurtre à épisodes ». Or, ce 12e épisode sera programmé en mai 1973 un samedi.

Dans "Le temps de vivre, le temps d’aimer", Mathilde (Pascale Roberts) a du mal à remettre de l'ordre à l'usine et trouve un ancien ami de son père, Fourassié (Marcel Vidal) qui lui explique que la mort de son père n'est pas étrangère à l'hostilité qu'elle rencontre à l'usine et en ville.

Le souvenir que je garde du feuilleton est qu'il est meilleur au début qu'à la fin. Mathilde va devoir à travers ses parents affronter son passé. L'histoire est dynamique et dense dans les premiers épisodes, mais elle va s'étioler vers la fin.

A Châtenay, la première chose à faire pour Mathilde étant d'assainir l'usine, elle a liquidé Coudray. A l'auberge, Jérôme n'a pas pu s'empêcher de lui rappeler qu'ils avaient été fiancés autrefois et de lui faire grief de leur séparation. Parmi ses collaborateurs, Mathilde a trouvé un ancien ami de son père, Fourassié qui lui annonce son prochain départ en retraite. Il lui explique aussi que sa brouille avec son père et la mort de celui-ci n'est peut-être pas étrangère à l'hostilité qu'elle rencontre à l'usine et en ville. Comme Mathilde débordée de travail ne peut se rendre à Genève, Jean et François viennent passer le week end avec elle à Châtenay. Jean pose à Mathilde quelques questions qu'elle élude au sujet de Jérôme.

Sur la 3, dixième opus de  "Témoignages", "Divorce", à 19h45. Comme l'indique Télérama, c'est un nouveau format non utilisé sur les deux premières chaînes.

Muriel est là dans le 12e épisode de son feuilleton, quel bonheur journalier ! Je suis de plus en plus amoureux. Je trouvais cela normal, mais le bonheur est fugitif. Pour moi, il allait durer éternellement, et à l’époque, Muriel Baptiste pensait continuer sa carrière sans problèmes, même si elle devait ressentir déjà le peu de retombées sur sa carrière de sa performance dans « Les Rois maudits » et en être vraiment déçue.

Les frères et la femme de la victime sont appelés à la barre des témoins. Patrick Leroy tente de prendre la défense de Nicole Roman, mais il reçoit un coup de téléphone menaçant sa fiancée Michèle Florin (Olga Georges-Picot).

Juana Bardini, la veuve de la victime, vient à la barre. Pierrette et Jean-Louis tentent de communiquer avec Patrick Le Roy. Antonio Bardini, appelé par le président, remarque Pierrette et comprend qu’elle est de mèche avec le premier juré. La journaliste choisit de le narguer et lui fait son plus beau sourire. Antonio explique que son frère étant son aîné, il ne se mêlait pas de ses affaires. Les Bardini surveillent Le Roy, Pierrette et Jean Louis à la sortie du tribunal. Le Roy reçoit un coup de téléphone anonyme : Michèle est en danger à Vaison La Romaine.

Hugues Aufray chez Danièle Gilbert reçoit Lucas, chanteur qui vient de gagner le grand prix Edith Piaf, et Katia et Marielle Labecque.

L’INA a conservé « Cadet Rousselle » où Guy Lux donnait ce soir-là un coup de chapeau à Pierre Perret. Il y avait aussi Yvan Rebroff, Marina Vlady, Dani, Mireille Mathieu, Mathias et enfin Herbert Pagani.

Jeudi 12 avril 1973
Lire la suite

Mercredi 11 avril 1973

8 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A « Miditrente », Hugues Aufray reçoit Isabelle Aubret et Marcel Zanini.

Sur la 2, à 15h15, 2e épisode de « Daktari » : « Prince »

Puis, 9e épisode du « Temps de vivre, le temps d’aimer ». Dans cet épisode, Mathilde liquide l'ancien directeur, Lorget (Robert Lombard, Portefruit dans "Les Rois maudits", et l'hôtelier dans "Maigret aux assises", donc deux fois partenaires de Muriel. En mettant son nez dans la comptabilité, Mathillde a découvert que Lorget pratiquait la promotion canapé.

Elle s'installe dans la maison de Lorget et y amène sa mère (Renée Faure). Elle y faisait jadis le ménage. Le propriétaire de l'hôtel lui rappelle qu'ils ont été fiancés.

Jean a convaincu Mathilde que la meilleure solution était que toute la famille vienne s'installer à Châtenay, lui compris. A l'auberge, tenue par Jérôme, un de ses anciens camarades d'université, Gisèle qui le seconde, n'aime guère Mathilde. A peine installée dans ses nouvelles fonctions, elle a bien du mal à mettre de l'ordre dans l'activité de l'usine. Ses principaux collaborateurs se rejettent mutuellement la responsabilité des difficultés. Jérôme rappelle à Mathilde qu'ils ont été fiancés autrefois et que leur séparation, à l'initiative de Mathilde, lui a été très amère. Mathilde se rend chez Coudray, l'ancien directeur pour lui faire savoir poliment que sa présence à l'usine n'est plus indispensable et annoncer non sans plaisir à sa femme qu'elle va s'installer avec sa famille dans leur maison, y compris avec sa mère qui y faisait jadis des ménages.

Muriel est là dans le 11e épisode du « Premier juré ». Pierrette et Jean-Louis filent jusqu'à son domicile le témoin qui a "chargé" l'accusée. Il avoue l'avoir fait par dépit amoureux. C’est un enchantement de tous les instants. Quand je la vois, mon cœur bat plus vite. Elle et seulement elle. Unique en son genre. Irremplaçable. Muriel je t’aime encore, comme au premier jour, malgré les décennies.

Pierrette et Jean Louis prennent en filature le témoin Kurt Steiner qui a accablé Nicole Roman. Il avoue qu’il était amoureux de l’accusée. Jean-Louis comprend qu’à son insu, Steiner a alerté la jeune femme sur la présence d’un couple dans son appartement en son absence. Pierrette réalise elle que la femme qui tenait compagnie à la victime, le fameux Giuseppe Bardini, n’est autre que Laurence Meunier.

Pendant ce temps, Maître Chauffour reproche à sa cliente de ne pas lui avoir dit toute la vérité.

Il n’y avait rien d’intéressant le soir, sur la Une, « Le grand échiquier », sur la 2, « Le Pavillon des cancéreux ».

 

Mercredi 11 avril 1973
Lire la suite

Mardi 10 avril

8 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Hugues Aufray reçoit à « Miditrente » José Todaro, Simon Butterfly et Dominique Pankratoff.

Rien d’intéressant en dehors du « Temps de vivre » dont c’est le 8e épisode.

Mathilde présume que l'acceptation du poste de direction de l'usine de Châtenay va soulever des problèmes familiaux. Jean la laisse libre de son choix. François étant sur le point d'être renvoyé du collège de Genève, il pense même que ce serait très bien pour leur fils de vivre à Châtenay. Il pourrait lui-même sans inconvénient se rendre à Genève pour y donner ses cours. Il propose donc à Mathilde de déménager. Convaincue, Mathilde donne son accord à Wilson. Elle a carte blanche pendant deux ans pour remettre de l'ordre dans l'usine en difficultés. Dès le dimanche, toute la famille va visiter Châtenay. En attendant que les siens la rejoignent, Mathilde s'installe provisoirement à l'auberge de la ville. Elle a la surprise de s'apercevoir que le patron de l'auberge est Jérôme (Georges Wod, le détective Adrien Le Tort dans « Les dernières volontés de Richard Lagrange » avec Muriel Baptiste), qu'elle a connu autrefois à l'université. Il lui fait savoir que les habitants de Châtenay ne voient pas d'un bon œil son arrivée à l'usine. Le soir même quelqu'un jette une pierre dans la fenêtre de la chambre de Mathilde.

La serveuse est jouée par Nicole Pescheux. Elle s’appelle Gisèle et est la compagne de Jérôme, et jalouse de Mathilde. On venait de la voir dans « Les Gens de Mogador ». Elle est née en 1951 et a arrêté de tourner à la fin des années 80.

Paradoxe, Muriel a droit à un petit article avec photo dans Télé Poche, alors qu’elle ne joue pas dans le 10e épisode du « Premier juré ».

Sur la Une, « Spectacle pour un inconnu », variétés présentées par Georges de Caunes et remplaçant « Les Sans studio ». Sur la 2, aux « Dossiers de l’écran », il y avait « La bande à Bonnot » avec Jacques Brel. Je pense que nous avons regardé la Une.

Voici le petit article de Télé Poche sur Muriel.

Mardi 10 avril
Lire la suite

Lundi 9 avril 1973

7 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Hugues Aufray est l’invité de la semaine de Danièle Gilbert et reçoit les Mariachis.

Les oisifs peuvent voir à 14h30 « Messieurs Ludovic » avec Odette Joyeux.

Septième épisode de "Le temps de vivre, le temps d'aimer". Mathilde découvre qu'à l'usine, tout le monde sait qu'elle est originaire de cette ville. Mathilde est mal à l'aise.

Jean ayant invité Carole à dîner, Mathilde n'a pas pu lui parler de la proposition qui vient de lui être faite. Au cours de sa visite de l'usine, Mathilde a la surprise de constater que tous ses éventuels collaborateurs, dont chacun au demeurant espérait lui-même remplacer le directeur, savent qu'elle est originaire de la ville et que son père aujourd'hui décédé y a été contremaître. Marchand n'hésite d'ailleurs pas à insinuer que c'est même la raison de sa sélection. Par un acte de malveillance, les pneus de la voiture de Marchand ont été lacérés. De plus, tout semble aller à vau-l'eau dans l'usine. Mathilde réfléchit et pense refuser cette nomination qui va soulever des problèmes familiaux. Jean la laisse libre de son choix. Son amie et collaboratrice Sylvie l'incite vivement à accepter : cette occasion de faire valoir ses compétences est unique et ne se représentera pas.

Ma douce et aimée Muriel est dans le 9e épisode du « Premier juré ». Quel paradis sur Terre ! C’est un bonheur tant attendu, après des mois de disette. Elle est là tous les soirs.

Ma chère Muriel, tu es là à 20h20 dans le neuvième épisode du "Premier juré". C'est d'ailleurs un épisode consacré à Pierrette, le personnage que tu interprètes.

Elle et Jean Louis rencontrent les deux frères et la femme de la victime dans un night club dont ils sont propriétaires. Leur comportement semble étrange.

Pierrette essaie d’en apprendre plus auprès des frères Bardini en jouant les gourdes. Antonio invite la jeune femme et son oncle à leur boîte de nuit. Pierrette pense que Bardini leur tend un piège et a mis des micros sous la table. Dans le dancing, Jean-Louis repère Laurence Meunier métamorphosée en vamp, loin du look strict de vieille fille qu’elle affiche au procès. Aussi, Pierrette se fait passer pour une infirmière pour approcher Laurence Meunier chez elle. Puis elle enquête auprès de la mère de Laurence sous sa véritable identité de journaliste. Mais Laurence arrive et la reconnaît comme étant au club des Bardini la veille.

Après les deux séries quotidiennes, premier épisode d’un bon feuilleton, « Le loup des mers » avec Edward Meeks, l’un des héros des « Globe-trotters », d’après un roman de Jack London. Le premier épisode s’appelle « L’enrôlement d’un gentleman ». Je viens de revoir sur le site de l’INA le seul épisode conservé, le premier.

Raimund Harmstorf sera fin 1975 le héros de la série « Michel Strogoff ». Ce comédien allemand a connu un destin tragique. Il s’est pendu le 3 mai 1998, ne supportant plus la maladie de Parkinson. Dans la série, il est le méchant, Loup Larsen.

Lundi 9 avril 1973
Lire la suite

Dimanche 8 avril 1973

6 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Si le samedi a l'énorme atout de "Amicalement vôtre", et la semaine tous les soirs Muriel dans "Le Premier juré", le dimanche reste le jour terne de la semaine.

Heureusement, c'est généralement ce jour-là que l'on recevait de la famille et que l'on sortait se promener.

Le dimanche sur la 2 est désespérant : on a toujours plus ou moins un mauvais et très vieux film l'après midi, beaucoup de documentaires, un peu de sport, des jeux, et en fin de soirée le ciné club. Jamais de feuilletons ou de téléfilms intéressants.

Je ne capte pas la 3. A 19h50, c'est le septième épisode de "Cannon" : "Amour fraternel". La série sera rediffusée à partir de juin 1975 sur FR3. Rien d'autre à voir.

Le vieux film de la 2 à 14h15 est « Le retour de Frank James » de 1940, réalisé par Fritz Lang avec Henry Fonda et Gene Tierney.

A part le 10e épisode du « Jeune Fabre » intitulé « La rage au corps », il n’y avait rien d’autre.

Jérôme et Isabelle semblent réconciliés. Le père d'Isabelle part pour le Mexique. Isabelle tombe amoureuse de Claude Norain qui lui a proposé un rôle dans un film, mais cela rend Jérôme fou de jalousie. Il fait promettre à Claude de détourner Isabelle de ses projets de cinéma.

Sur la Une, ma série "Les Monroe" est remplacée par "La piste aux étoiles".  

Le film du dimanche soir finissait bien trop tard, à 22h50, « La vérité », avec Brigitte Bardot.

Le lendemain, je retrouvais Muriel. Le printemps n’avait jamais été aussi beau.

 

Dimanche 8 avril 1973
Lire la suite

Samedi 7 avril 1973

5 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Télé Poche consacre sa couverture au feuilleton du jeudi soir que je ne regarde pas, « L’éducation sentimentale » et montre le couple Françoise Fabian-Jean-Pierre Léaud.

Dans « Les indiscrétions d’Aglaé », les articles sont consacrés à la danseuse Claude Bessy, Michel Duchaussoy, Catherine Morley (actrice qui joue Jeanne d’Arc, Thérèse Liotard, Philippe Rouleau.

Télé 7 jours consacre sa couverture à Annie Sinigalia. Les articles sont dédiés à Pierre Mondy, Marina Vlady, Serge Lama, Macha Béranger, Guy Lux à vélo aux côtés de Louison Bobet, Henri-Georges Clouzot, Montserrat Caballé, Annie Sinigalia (encore !), Anne-Marie David. Aucune photo de Muriel dans la présentation quotidienne du « Premier juré ».

A « Miditrente », Michel Delpech reçoit Claude François et Saint Preux.

A 15h15, onzième épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir » : « Un petit déjeuner trop lourd ».

A 18h20, choix cornélien, sur la Une neuvième épisode de « La Porteuse de pain », mais la 2, à la même heure, sans que cela soit annoncé dans les magazines télé, propose le douzième épisode de « Anna et le roi », « L’otage ».

Je regarde donc la série de la 2 avec Samantha Eggar et Yul Brynner.

A 19h45, sixième épisode du « Temps de vivre, le temps d’aimer ». On fait la connaissance de la mère de Mathilde, jouée par Renée Faure, la mère de Muriel dans « Les sultans ». Elle est dans une maison de retraite. A Châtenay, une ouvrière de l’usine (Jacqueline Tindel), qui se révèlera la tante de Mathilde, la foudroie du regard.

Mathilde est à la fois heureuse et abasourdie. Alors que depuis deux semaines, elle se demandait au milieu du scepticisme familial si elle allait garder sa situation, elle venait d'apprendre que ses tests étaient les meilleurs et qu'on lui proposait de diriger une usine. Elle souhaiterait en parler à Jean de toute urgence, mais elle a bien de la peine à trouver un instant pour aborder avec lui le sujet de l'offre qui vient de lui être faite. En effet, il n'a rien trouvé de mieux que d'inviter son étudiante Carole, et de se faire valoir devant elle pendant le dîner. Le lendemain, Mathilde rend visite à sa mère dans sa maison de retraite pour lui annoncer sa promotion. Avec Marchand, son supérieur, elle va à l'usine de Châtenay, petite ville où, par une curieuse coïncidence, elle est née.

Puis autre choix embêtant : sur la première chaîne, le grand prix Eurovision de la chanson, qu’Anne-Marie David gagne avec « Tu te reconnaîtras », sur le deuxième, après Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, le premier épisode d’une deuxième série de « Amicalement vôtre », « L’un et l’autre ». Nous regardons bien entendu Roger Moore et Tony Curtis et le concours avant et après l’épisode.

Je crois ma passion découverte quand ma mère déclare, en voyant Anne-Marie David, « elle ressemble un peu à Muriel Baptiste ». Ma grand-mère lui demande qui est Muriel.

Nous avons sacrifié Philippe Bouvard pour terminer en direct du Luxembourg le concours eurovision, qui dans ces années-là valait le coup d’être vu. Cela se passe au Luxembourg car l’année d’avant, Vicky Léandros, représentant ce pays, avait gagné avec « Après toi ».

Patrick Juvet représentait la Suisse, Massimo Ranieri l’Italie, Martine Clémenceau (que mes parents n’aimaient pas) la France.

Lire la suite

Vendredi 6 avril 1973

4 Avril 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A « Miditrente », Michel Delpech reçoit Paul Giannoli.

J’ai déjà vu en septembre 1968 chez mon grand-cousin écossais l’épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir », « La chasse au trésor », dixième de cette programmation.

Bien entendu, je regarde « Le temps de vivre, le temps d’aimer ». Déjà le 5e épisode. Je ne retrouve pas le charme de la série vue une seule fois en 1973 (elle a été rediffusée en 1977 mais je ne l’ai pas revue). Le couple a trois enfants, deux filles, Catherine (Françoise Dorner, qui en 1974 sera l’héroïne du feuilleton « Les enfants des autres », et en 1985-86 dans la série policière « Madame et ses flics »), Isabelle (Caroline Cartier) et François (Patrick Jeantet). Jeantet n’a pas fait carrière, c’était son dernier rôle après une carrière d’enfant acteur, Caroline Cartier est morte en 1991 à 41 ans. Elle se serait suicidée, d’après Jean-Marie Poiré qui la dirigea dans « Les petits calins ».

Mathilde se voit proposer le poste de directrice de l’usine de Châtenay, ayant brillamment réussi ses tests.

Alors que la plupart des collègues de Mathilde ont été confirmés dans leur situation, elle doit passer des tests pour conserver la sienne. Heureusement, Jean a très bien tenu son rôle de mari de cadre lors de la petite fête du séminaire. Il se moque gentiment des craintes de sa femme au sujet de son avenir professionnel. Mathilde passe les tests et attend les résultats non sans appréhension. Wilson la reçoit. Elle a obtenu aux tests les meilleures notes de toute l'entreprise, il lui propose donc de prendre la direction d'une usine située à Châtenay, à quatre vingts kilomètres de Genève, à la place d'un certain Coudray, actuellement à sa tête. Marchand propose à Mathilde d'aller visiter cette usine dès le lendemain afin de l'aider à prendre sa décision.

Une petite photo de Muriel avec Alain Quercy illustre la présentation du 8e épisode du « Premier juré » où après m’avoir fait faux bond la veille, mon actrice adorée est présente. J’étais un enfant ébloui par la huitième merveille du monde.

Sortant de son rôle de juré, Patrick Le Roy s’improvise détective amateur. Il écoute à la porte de Laurence Meunier qui téléphone, puis fait part de ce qu’il a entendu à Pierrette et Jean Louis. L’enquête les mène dans un hôtel de Genève où ils se font refouler. Mais Leroy connaît un des chasseurs de l’hôtel et réussit à s’introduire dans la chambre 4113 mentionnée au téléphone..pour se retrouver prisonnier du gangster Antonio Bardini qui plus tard regrettera de ne pas l’avoir tué.

A la piscine des Bardini, Pierrette décide de séduire Luigi Bardini, le frère d’Antonio, en feignant de tomber à l’eau et de ne pas savoir nager ! Luigi la repêche et délaisse sa conquête du jour pour faire un brin de causette à Pierrette chaperonnée par Jean-Louis. Mais Luigi repère son frère Antonio et va le chercher pour le présenter aux nouveaux amis. Antonio va-t-il reconnaître la journaliste du procès ?

Le troisième épisode de « Mission Impossible » : « Le bouddha de Pékin » a pour invitée vedette l’actrice Anne Francis.

Voici la photo de Télé Poche montrant Muriel avec Alain Quercy. A noter que Télé Poche appelle Muriel Baptiste « Marguerite » comme dans « Les Rois maudits ».

Vendredi 6 avril 1973
Lire la suite