Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles récents

Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars

29 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Je rate à 15h10 le vingt-cinquième épisode de "Match contre la vie": "Quatre-vingt mille dollars", dont le titre original est "Make the angels wheep". C'est le 13e épisode de la saison 1. Paul revenu dans sa ville de natale d'Almeria (comme dans "L'image brouillée"),  vient en aide à un certain Johnny Deedrich (Kirk Duncan), accusé d'avoir tué le mari de sa maîtresse, Rosinha Fielding (Carol Lawrence). Il découvrira que le "mort" est bien vivant, grâce à une somme de 84 0000 dollars (et non 80 0000 comme dans la VF) que Rosinha a déposé sur un compte. Paul sait où se cache Johnny, le supposé tueur, et parvient à l'innocenter. L'épisode se termine par l'arrestation du "mort" qui parle tout seul comme Anthony Perkins/Norman Bates à la fin de "Psychose". La "veuve" n'est cependant pas dans le coup.

 

 

Voici un résumé détaillé de l’épisode.

 

 

Paul arrive à sa ville d'Almeria, en Californie, et est accueilli par un ancien shérif qui se souvient de lui.

 

Ils parlent de l'assassinat de huit mois plus tôt de Robin Fielding. Johnny Deedrich, soupçonné du meurtre, est en fuite.

 

Bien que Paul affirme que sa visite est amicale,  l'ancien sheriff semble sceptique que Paul soit de retour à la maison juste pour faire un tour.

 

Paul puis visite le domicile de la victime, et rend hommage à sa mère, maintenant dans un fauteuil roulant.

 

Elle parle de son fils Robbie  assassiné.

 

Après la brève visite, Paul se rend compte qu’il est suivi par Rosinha Fielding, la veuve de la victime. Elle remercie Paul pour la visite de sa belle-mère. Il  lui demande de dîner avec lui, mais elle refuse fermement.

 

D’une ville voisine, Johnny Deedrich, le meurtrier prisonnier que l’on croit en fuite au Laos, appelle Paul et lui demande si l’enquête progresse à Almeria.

 

Paul parle à Rosinha de sa liaison avec Johnny et lui demande s’il a tué son mari. Elle pense que oui.

 

Lors d’un déjeuner, Rosinha raconte que son mariage était un échec, ce qui l’a conduite à devenir la maîtresse de Johnny. A la mort de Robbie, sa belle-mère a fait une attaque et s’est retrouvée paralysée.

 

Revenant en ville, Paul est averti par un shérif adjoint que le procureur Tony Oliveira veut le voir. Le procureur explique que pendant un an, la veuve a fait des dépôts d’argent dans un compte à son nom, puis a retiré la totalité, 84000 dollars, le jour de la mort de son mari. Paul révèle à Oliveira qu’il sait où se cache Johnny Deedrich.

 

Rosinha dîne avec Paul et lui parle de l’argent. Elle prétend que c’est son mari qui lui a demandé de le retirer, mais Paul ne la croit pas. Elle lui avoue avoir rompu avec Johnny avant le meurtre. Elle voulait divorcer, mais il n’était pas amoureux d’elle et n’en voulait pas comme épouse.

 

Paul retourne voir la belle-mère, Mme Fielding, qui pense que Rosinha n’est pas capable de vivre avec son sentiment de culpabilité et reste avec elle pour cela.

 

Paul continue son enquête et découvre que Robin Fielding n’est pas mort. Il s’est servi d’un vagabond auquel il a tiré dans le visage avec une carabine, le défigurant. La mère était au courant (et donc la crise cardiaque n’est pas consécutive aux évènements). Depuis un an, Fielding avait planifié sa fausse mort et dressé un plan diabolique.

 

Paul dit que Robbie avait tout prévu, de la contrefaçon de son assassinat jusqu'à un an plus tard, quand il a commencé à obtenir Rosinha de mettre de l'argent dans un compte qui servirait le jour où il trouverait un homme qui lui ressemble, quelqu'un dont personne ne serait à la recherche une fois disparu. Il a offert au vagabond un emploi, s'est habillé dans ses propres vêtements, puis lui a tiré dans le visage avec un fusil.

 

Paul ajoute que la mère de Robbie savait que son fils était vivant, et a aidé à cacher.

 

Paul va à l'hôtel où s’est réfugiée Rosinha. Elle a l'intention d'aller voir son mari et sa belle-mère, mais Paul lui dit de ne pas le faire, qu'elle a fait sa pénitence.

 

Il lui dit de partir loin, à San Francisco, pour rester avec sa sœur à qui il a téléphoné. Elle résiste, et Paul lui dit de ne pas même revenir à la maison.

 

La scène finale montre Robbie parlant tout seul dans sa cellule d'une façon perverse de sa femme et de Johnny, de comment il était préférable de les laisser en vie et de punir eux-mêmes pour toujours alors qu'il sera libre.

Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Lire la suite

Jeudi 1er février 1973

29 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Joe Dassin à « Miditrente » invite Rika Zaraï.

Comme j'aimerais revivre ces fabuleuses journées, dans l'attente du nouveau retour de Muriel.

Je rate à 15h10 le vingt-cinquième épisode de "Match contre la vie": "Quatre-vingt mille dollars", dont le titre original est "Make the angels wheep". C'est le 13e épisode de la saison 1. Paul revenu dans sa ville de natale d'Almeria (comme dans "L'image brouillée"),  vient en aide à un certain Johnny Deedrich (Kirk Duncan), accusé d'avoir tué le mari de sa maîtresse, Rosinha Fielding (Carol Lawrence). Il découvrira que le "mort" est bien vivant, grâce à une somme de 84 0000 dollars (et non 80 0000 comme dans la VF) que Rosinha a déposé sur un compte. Paul sait où se cache Johnny, le supposé tueur, et parvient à l'innocenter. L'épisode se termine par l'arrestation du "mort" qui parle tout seul comme Anthony Perkins/Norman Bates à la fin de "Psychose". La "veuve" n'est cependant pas dans le coup.

A 21h45, dixième épisode des "Gens de Mogador" dans lequel Ludivine meurt en maudissant son beau-frère Hubert qui refuse de lui pardonner de l'avoir fait souffrir. Dominique quant à elle, avec son cousin Numa, va aller de désillusions en désillusions.

Vous devinez que moi, j'étais aux anges dans l'attente frénétique du dimanche soir pour voir Muriel.

 

Lire la suite

Mercredi 31 janvier 1973

28 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Joe Dassin invite chez Danièle Gilbert Daniel Guichard et le groupe « Il était une fois ».

Le mercredi 31 janvier 1973, j'achète mon télé poche. En couverture, deux disparus : Raymond Souplex et Pierre Brasseur. Mais en page 4, immense bonheur, une photo pleine page en couleurs de Muriel avec le texte : Muriel, six ans avant.

Dimanche 4 février, sur la première chaîne, vous retrouverez le vrai visage de Muriel Baptiste dans"Les risques du métier" : elle y incarne une ancienne élève de Jacques Brel, un professeur de lycée faussement accusé de viol.

Quand elle a tourné dans ce film, en 1967, Muriel ne songeait pas que la télévision lui ferait affronter, quelques années plus tard, "les risques du métier" de comédienne en lui confiant le rôle de Marguerite de Bourgogne dans "Les rois maudits". Pour ce rôle - le plus beau et le plus difficile de sa carrière, dit-elle - Muriel a souffert pendant trois mois, a accepté de s'enlaidir, a sacrifié sa belle chevelure et a perdu sept kilos. Elle ne le regrette pas. Muriel a vaincu tous les risques et a prouvé qu'elle était une merveilleuse comédienne.

Mercredi 31 janvier 1973
Lire la suite

Mardi 30 janvier 1973

27 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Veille d’un grand jour pour moi concernant Muriel.

Mais à la télévision, c’était la disette. Joe Dassin à « Miditrente » invitait Christian Delagrange, et le soir face à un documentaire sur Marcel Cerdan aux « Dossiers de l’écran », je pense que nous avons regardé « Les Sans-Studio », l’émission de variétés des « Frères ennemis ».

La 3e chaîne diffusait « La porteuse de pain », mais à Montélimar, on ne captait pas cette chaîne.

 

Lire la suite

Juin 1968 Boulogne Billancourt

25 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

Muriel en 1968 au sommet de sa splendeur.

 

Lire la suite

Lundi 29 janvier 1973

25 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

A « Miditrente », Joe Dassin est encore l’invité de la semaine. Danièle Gilbert invitait toujours les mêmes, Carlos étant le participant du jour. Danièle Gilbert, comme Guy Lux et les Carpentier, avait leurs têtes, et certains chanteurs ne passaient jamais dans leurs émissions. Par exemple, Bernard Lavilliers avait fait un deuxième 33 tours en 1972 « Les poètes », et il ne fut jamais invité nulle-part. Je le cite lui, mais c’était le cas de tas d’autres qui n’avaient, comme on dit « pas la carte ».

C’est surtout le sixième épisode de  « Docteur Caraïbes » que j’attendais ensuite.

Il y avait « Les habits noirs » sur lesquels je ne reviendrai pas chaque jour, et le quatrième épisode de « Joseph Balsamo ». A mon avis, l’émission de la 2, « La vie du bon côté » de Jacques Rouland était plus intéressante.

Lundi 29 janvier 1973
Lire la suite

Dimanche 28 janvier 1973

23 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Sur la 2, à 14h40, le film « Sans tambour ni trompette » avec Jean Richard, puis sur la une, deux feuilletons : à 17h15 sur la une, le 9e épisode des « Monroe », « Le cougar », et 19h15 le troisième et dernier épisode des « Sables volants ».

J’ai peut-être vu « Pouic Pouic », le film du dimanche soir, avec Louis de Funès, qui finissait tôt, à 22h20. La semaine suivante était annoncé « Les risques du métier », mais je ne savais pas que Muriel jouait dedans, j’en aurais l’immense surprise en achetant Télé Poche le mercredi 31 d’autant qu’il y aura une photo couleurs page 2 où elle est en chemise à carreaux rouge et blanc.

En ce temps-là, j’attendais les surprises concernant Muriel promise à une grande carrière. Il y allait en avoir encore jusqu’en mai, ce qui fit que 1973 restera mon plus beau printemps.

Après « Les risques du métier », je verrai dans la vitrine d’un libraire l’édition plon 1972 grand format de « La reine étranglée » avec ma dulcinée en couverture, livre que j’achèterai dès le lendemain. Puis deux surprises, l’annonce inattendue du « Premier juré » en mars, et un extrait des « Rois maudits » un mercredi après-midi le 23 mai où elle figure.

Ensuite, je continuerai à rêver toute l’année de Muriel, mais elle brillera par son absence.

 

Lire la suite

Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit

21 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Je me souviens très bien de l'épisode de "Match contre la vie" : "Le carnaval finit à Minuit", le 24e de cette diffusion française. Vous vous rappelez que dans "Amnésie", Paul ne se souvenait pas que le père de Kate sa fiancée et de sa belle-soeur Molly, Pierce, était mort ? Eh bien, "Carnival ends at Midnight" qui est le 16e épisode de la saison 1 vous explique tout.

Paul se rend à Rio de Janeiro où il cherche à faire extrader, via la Guyane Française, l'assassin de Pierce, Larry Carter (Peter Lawford, acteur hollywoodien connu, qui fut ami avec Marilyn Monroe et les frères Kennedy). Paul ne tarde pas à comprendre que Molly Pierce (Anne Helm) est venu pour tuer Carter. Il faut donc la prendre de vitesse. Molly revient dans toute la série, c'est elle qui sauve Paul Bryan dans "Les tyrans", qui fait arrêter son mari Alex escroc à l'assurance dans "Le crime d'Alex", qui aide Paul à retrouver la mémoire dans "Amnésie".On la voit d'ailleurs plus souvent que sa soeur Kate qui était la fiancée de Paul.

Larry Carter tente de faire croire à Paul qu'il est innocent, que l'on a utilisé ses empreintes pour les mettre sur l'arme qui a tué le père de Molly. Il comprend que Paul veut le faire extrader. Les choses se précipitent. Paul se rend compte que son arme a disparu et que Molly la lui a prise. Elle menace Larry qui tente de la convaincre de son innocence. Paul en arrivant brusquement provoque un drame. Dans la chambre d'hôtel, Molly tire et abat Carter. Avec son sang, et ceci n'est pas sur le site en anglais sur la série - je m'en souviens - il écrit  avec ses doigts "This is an accident". En mourant, Larry avoue à Paul qu'il est coupable et qu'il veut racheter son crime afin que son âme trouve la paix.

Voici un résumé détaillé de l’épisode.

Paul est venu de Rio de Janeiro à la demande de Molly Peters,  la sœur de son ex-fiancée pour traquer le tueur de son père, un certain Larry Carter, qui est parti au Brésil pour échapper à l'extradition.

Son plan pour capturer Larry Carter est de simuler une attaque dans la rue par deux agresseurs qui s’enfuient lorsque Paul s’en prend à eux. Ils ont été payés par Paul, et cela lui permet d’entrer en contact avec Carter.

Une voiture tire sur Larry qui se retrouve à l’hôpital. Paul découvre vite que c’est Molly Peters qui a fait le coup. A l’hôpital, Carter est questionné par la police sur les raisons de cet attentat et qui pourrait lui en vouloir. Quittant l’hôpital, Larry veut se rendre dans une partie du Brésil.

Paul se rend à la chambre d'hôtel de Molly et lui dit qu'il est en mission mandaté par sa sœur Kate pour ramener aux Etats-Unis le tueur de leur père, et qu'il sait que c'est Molly qui a tiré sur lui. Elle répond qu’elle a agi pour sauver son équilibre.

Paul téléphone à Kate de ramener sa sœur à la maison, mais Molly le supplie de lui donner une chance, et qu'elle va partir le lendemain, insistant sur le fait qu'elle va rester à l’hôtel avec lui avant qu'il ne l'emmène à l'aéroport à 17h.

Mais quand il se réveille sur le canapé le lendemain matin, elle a disparu. Il trouve ensuite une note de Molly lui demande de la rejoindre pour le petit-déjeuner au rez-de-chaussée. Elle croit que cela prouve qu’il peut lui faire confiance pour rester à Rio.

Paul en doute, mais elle dit qu'elle a besoin d'être là jusqu'à ce qu'elle voit Larry Carter extradé en Amérique.

Molly veut dîner avec Paul, mais il a d’autres projets et refuse de lui dire comment il va piéger Larry.

Ce soir-là, Paul rejoint Larry dans une boîte de nuit avec deux filles qui veulent rester pour le carnaval, mais doivent ensuite rentrer avec leur père à Belem. Seulement, s’ils veulent les accompagner à Belem où elles les invitent, il n’y aura plus de place dans l’avion de leur père. Larry suggère que Paul, qui a été pilote de la force aérienne, loue un charter pour les rejoindre à Belem.

Lorsque Paul revient tard pour sa chambre, Molly est là. Avec colère, il lui dit qu'elle aurait pu compromettre l'ensemble de l'opération par sa présence dans la pièce.

Paul révèle qu’il va emmener Larry en Guyane où les papiers sont prêts pour l’extradition. Le jour suivant, Larry dit à Paul qu’il a compris que cette invitation à Belem est un piège des sœurs Kate et Molly, et qu’il a même soupçonné Paul d’être dans le coup.

Paul va voir Molly et lui dit de quitter Rio immédiatement, mais elle n’a pas de vol pour les Etats-Unis avant deux heures du matin. Encore une fois, elle essaie de retarder les choses pour rester.

Paul est dans sa chambre lorsque Larry lui propose de faire la paix autour d’une bouteille de Bourbon, disant qu'il n’aurait pas dû soupçonner son ami de vouloir l’enlever. Il avoue qu’il est recherché pour meurtre et ne peut quitter le Brésil. Il se dit innocent du meurtre dont on l’accuse. Larry est déprimé d’aborder ce sujet. Ils vont maintenant se rendre au carnaval.

Paul veut emmener Molly à l’aéroport mais elle s’est sauvée de sa chambre et lui a volé son arme.

Il retrouve Molly dans la chambre de Larry qui nie avoir tué son père, tandis qu’elle menace de l’arme. Quand Paul frappe à la porte, Larry jette quelque chose sur Molly pour l’empêcher de tirer et elle le tue accidentellement.

Paul appelle un médecin et Larry confirme que c’est un accident, ce qu’il confirme en l’écrivant. Paul ne comprend plus, et Larry lui répond qu’il veut sauver son âme.

Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Lire la suite

Samedi 27 janvier 1973

21 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Brigitte Fossey fait la couverture de Télé Poche comme troisième héroïne des « Gens de Mogador », et Jean Marais celle de Télé 7 jours.

Pas un mot sur Muriel après sa performance dans « Les rois maudits » qui semble être un cadeau empoisonné.

Télé Poche parle de Lyne Chardonnet, Jean Marais pour « Karatékas and co », Arthur Conte le PDG de l’ORTF , Jean Piat (Pour «Les rois maudits » et la pièce « Le tournant »), et la série anglaise « Les six femmes d’Henri VIII ».

Avec Hélène Duc, Jean Piat est le seul à tirer son épingle du jeu du triomphe des « Rois maudits ». Jean Piat parle d’un nouveau projet avec Claude Barma qui ne se concrétisera jamais. Pour l’heure, il est avec Evelyne Dandry, Monique Beluard, Michel Beaune et Yves Rénier, dans un article « Cette fois, le roi n’est pas maudit ». On met à Jean Piat une couronne pour la fête des rois.

Plutôt que de parler de Muriel, Télé 7 jours consacre ses pages à Françoise Christophe, Manouche, le tournage de « Karatékas and co » et de « Molière pour rire et pour pleurer », Carlos, Claude François, Régine Blaess et Bernard Lavalette, Jean-Claude Brialy, Marcel Cerdan junior, Martin Trévières, Jean-François Calvé, Denise Glazer, Colette de Jouvenel (long article de deux pages mais aucune mention de « Gigi » avec Muriel), Darry Cowl. Il y a par contre un réquisitoire contre la violence du 5e épisode des « Rois maudits », le supplice du roi Edouard empalé, sous le titre « Terrorisme », aujourd’hui risible.

Sur la une, sixième et dernier épisode des « Thibault ». La deux a de meilleurs programmes : à 14h15, 24e épisode de « Match contre la vie » : « Le carnaval finit à minuit », que je vous raconte sur ce blog dans le foulée, les Carpentier consacrent un « Top » à Jean-Claude Brialy, suivi du quatrième épisode de « L’homme de fer » : « Le sergent mène l’enquête ».

Philippe Bouvard enchaîne avec « Samedi soir ». Il a invité Joe Dassin, Pierre Perret, Anne-Marie David, Claude Barma (qui parle quelques minutes du scandale du cinquième épisode des « Rois maudits », c'est-à-dire le supplice d’Edouard, roi d’Angleterre), André Pousse, Jane Birkin et Serge Gainsbourg, Robert Thomas qui sera l’auteur de « Un curé de choc », dernier rôle de Muriel, Jean Lefebvre, Elga Andersen, François Chalais, Catherine Sauvage et d’autres. L’émission est sur le site de l’INA. Avec trop d’invités, Bouvard n’a guère le temps de s’attarder avec Barma.

 

Lire la suite

Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie

20 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Je peux voir le 23e épisode de "Match contre la vie", "Valérie". Paul vient de passer quinze jours de vacances à Rome en compagnie de Valerie Phillips (Marianna Hill) sans que ni l'un ni l'autre ne se soient rien promis. Lorsque Paul accepte une invitation à un safari en Afrique avec elle et son richissime père Calvin (Ralph Bellamy), ce dernier se montre désagréable avec notre héros, qu'il prend pour un gigolo. Mais Paul sauve la vie de Calvin en tuant un lion qui allait le dévorer.

Dès lors, Calvin change d'avis sur Paul. Le méprisable Alex Ryder (Bruce Dern), qui passe par là, monnaie ses informations auprès de Calvin Phillips et lui révèle que Paul va mourir, ce qu'il sait depuis l'épisode "Le gros lot". Calvin cherche alors à nouveau à écarter Paul de sa fille. "Valérie" est le 65e épisode de la série, le 5e de la saison 3, sous le titre "Trip to the far side". Or, nous sommes à deux épisodes du "Crime d'Alex" (déjà vu en France), le 67e dans lequel pour escroquerie à l'assurance, l'homme finira ses jours en prison. Rappelons qu'il est le mari de Molly, soeur de Kate qui était la fiancée de Paul avant qu'il n'apprenne le terrible verdict. On ne peut pas dire que "Valérie" finisse mal, car Paul laisse le champ libre en étant beau joueur à Neil Scofield (Geoffrey Horne), brillant cadre de l'entreprise du père qui est amoureux fou de Valérie, laquelle ne le voit pas car elle n'a d'yeux que pour Paul.

Rappelons que Ralph Bellamy, qui incarne le père de Valérie, jouait un rôle important dans une série qui ressemble à "Match contre la vie" : "L'immortel". Il était le docteur Pearce, le médecin qui révèle à Ben Richards/Christopher George qu'il possède un sang miraculeux, postulat inverse de la série avec Ben Gazzara. Ben peut vivre une deuxième vie, une troisième vie, peut être plus, son sang fait qu'il ne vieillit pas.

Voici un résumé détaillé de l’épisode

 

Après avoir passé deux semaines à Rome avec Paul, Valerie Phillips l’invite à le rejoindre au Kenya à un safari avec son père Carl. Un employé de son père, Neil Schofield, amoureux d’elle, s’y trouve. Le père approuverait la relation de sa fille avec Scofield.

 

Paul estime que sa place n’est pas là et veut partir, mais Valérie lui demande de rester. Ce n’est pas l’opinion de Carl Phillips qui demande à Paul de s’en aller. Il a peur que sa présence compromette le mariage de sa fille avec Neil Schofield, et n’aime pas l’oisiveté de Paul, et la façon dont il vit. Ce dernier lui répond qu’il partira s’il est convaincu que Valerie n’est pas amoureuse de lui.

 

Carl Phillips est alors piqué par un moustique dangereux. Cela risque compromettre son safari pour les prochains jours, mais peu après Carl manque être dévoré par un lion et doit la vie à Paul qui abat l’animal.

 

Carl change d’avis sur Paul qu’il verrait bien devenir son gendre, ayant compris que sa fille l’aime.

 

Sur place, Paul retrouve par hasard une vieille connaissance, Alex Ryder, qu’il voulait absolument éviter de rencontrer. Il s’agit du mari de Molly, sœur de la fiancée de Paul qu’il allait épouser au moment où ce dernier a appris sa maladie

 

Alex Ryder est au Kenya pour faire des affaires avec un certain Jack Reinhardt, et est heureux d’être présenté à Carl Phillips.

 

Valerie commence à faire des projets, voudrait passer Noël à Rome avec Paul alors qu’elle devrait être avec sa famille à Détroit.

 

Pendant ce temps, Phillips demande à Alex Ryder pourquoi Paul ne veut pas une belle place dans sa société d’immobilier, et la raison pour laquelle il a cessé d’exercer son métier d’avocat pour parcourir le monde. Alex veut protéger la vie privée de Paul, mais Phillips lui offre 10 000 dollars pour parler.

 

Valerie est en fait au courant de la maladie à échéance fatale de Paul, mais veut passer Noël avec lui à Rome. Paul veut se détacher d’elle, et laisser le champ libre à Neil. Il prétexte qu’il doit à aller au Mexique faire une partie de pêche pour le nouvel an.

 

Valérie lui dit qu’elle est amoureuse, mais Paul lui répond que si ce n’est pas encore l’échéance fatale pour lui, Valérie a toute sa vie devant elle.

 

Quand elle dit que son père a insisté pour qu'elle passe Noël avec la famille, et qu’elle ne pourra pas aller à Rome avec lui, Paul l'embrasse et lui dit au revoir.

 

A l’aéroport, Paul rencontre Neil et lui conseille d’être patient avec Valérie. En réponse, Neil dit au revoir à Paul et lui souhaite bonne chance. Paul dit qu’il est toujours tenté de prendre la route, car renoncer à vivre est un mauvais choix.

Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Lire la suite