Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles récents

Mardi 14 mai 1974

12 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel a eu un accident de ski à l’âge de 13 ans qui a mis fin à sa carrière de danseuse (débuts au Châtelet comme petit rat).

Hugues Aufray chez Danièle Gilbert reçoit Gilles Dreu.

Aux « Dossiers de l’écran », le thème est la survie, avec la projection du film « Le vol du Phoenix ». Le débat évoque l’accident d’avion du 13 octobre 1972 dans la cordillère des Andes. Pour survivre, les rescapés ont dû manger les passagers morts.

Sur la première chaîne, un portrait de l’actrice Pauline Carton, 90 ans, qui allait disparaître un mois plus tard, le 17 juin 1974.

Mardi 14 mai 1974
Lire la suite

Lundi 13 mai 1974

10 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : C’est Renée Saint-Cyr qui a imposé à Henri Spade Muriel pour le rôle d’Annunciata dans « La princesse du rail ».

Hugues Aufray est l’invité de la semaine à « Miditrente ». Pour sa première émission, il reçoit Nicoletta.

Les oisifs peuvent voir à 14h25 un film de René Clément, « Le château de verre », avec Michèle Morgan et Jean Marais.

Le soir, j’ai dû regarder sur la 2 le jeu des frères Rouland « Le défi », qui recevait en invités Christine Delaroche, une des rivales de Muriel comme « petite fiancée des téléspectateurs de l’ORTF » et Jean Valton, du jeu « Le francophonissime ».

J’aurais bien regardé le film de la 3, « Arabesque » avec Gregory Peck et Sophia Loren, mais il se terminait à 22h55.

 

Lundi 13 mai 1974
Lire la suite

Dimanche 12 mai 1974

10 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Le téléfilm de Muriel « Plainte contre X » fut tourné en forêt de Compiègne alors que c’est tiré d’un roman où cela se passe vers Bordeaux.

Le film de la 2 à 14h30 est « Le shérif » (« The proud ones ») de Robert D. Webb datant de 1956 avec Robert Ryan.

Au « Sport en fête », Michel Drucker reçoit un spécialiste du rugby, Kleber Haëdens.

A 17H05, je me souviens avoir vu le film « Jane Eyre » avec Joan Fontaine.

Le soir, il y a le film « La haute société » de Charles Walters, avec Grace Kelly, Frank Sinatra et Bing Crosby, une histoire qui commence par une comédie et se termine dans le drame.

Dimanche 12 mai 1974
Lire la suite

Samedi 11 mai 1974

9 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel craignait le réalisateur Claude Barma, dans une interview, elle dit qu’il l’appelait « cette gamine ».

Tino Rossi fait la couverture de Télé Poche, personne en photo couleurs page 2. « Les indiscrétions d’Aglaé » parlent de François Périer, Jane Birkin, Luis Rego, Louis Seigner, Friedrich Ledebur (le père de Marthe Keller dans « La demoiselle d’Avignon »), les frères Rouland.

A 15h15, onzième épisode de « Amicalement vôtre », « Minuit moins huit kilomètres », intrigue que j’aimais beaucoup lors des premières diffusions. La vedette invitée est Joan Collins, qui sera plus tard la vedette de la saga « Dynastie ».

Dans « La Une est à vous », on peut choisir entre « Les mystères de l’ouest » et « Mission Impossible », « Zorro » ou « Le roi des celtes », « Les globe-trotters » ou « Ne mangez pas les marguerites », « La nouvelle équipe » ou « Mannix », « Les nouvelles aventures de Vidocq » ou « Les évasions célèbres » et enfin au choix deux dramatiques de la collection « Le tribunal de l’impossible », série dans laquelle Muriel a joué (« La double vie de Mlle de La Faille »). Son épisode ne sera jamais proposé dans « La Une est à vous ».

Le soir, « Top à Annie Cordy », suivi du cinquième épisode de « Kung Fu », « L’âme du guerrier ».

Philippe Bouvard termine la soirée avec « Samedi soir ». Les invités sont Monty, Louise Forestier, le pianiste Laurent Petitgirard, Jean-Marie Cornille, Robert Leduc, Mary Marquet, Alain Cuny et Claude Lelouch.

Samedi 11 mai 1974
Lire la suite

Vendredi 10 mai 1974

8 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Enfant, Muriel a vécu en Angleterre, dans des pensionnats.

A « Miditrente », Mouloudji reçoit Catherine Sauvage et Francis Lai.

A 15h15, fraîchement sorti du collège, je peux voir le dixième épisode de « Amicalement vôtre », « Sept millions de livres », un des plus réussis. Il y a dans cette intrigue un suspense extraordinaire et un revirement de situation au dernier moment.

Le soir sur la Une à 20h30, je peux enfin découvrir dans le cadre de la série « Suspense » l’épisode déprogrammé le 5 avril, « Réveillon en famille », qui devient donc, dans l’ordre de diffusion, le neuvième.

Histoire palpitante et frôlant le film d’angoisse, avec une réunion de sœurs d’une même famille dont l’une est une tueuse et a décidé de rester seule !

Vendredi 10 mai 1974
Lire la suite

Jeudi 9 mai 1974

7 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel déclarait à la presse en 1972 avoir refusé beaucoup de rôles qui ne lui convenaient pas et être difficile dans ses choix. En 1973, elle n’a eu que trois propositions et plus rien ensuite.

A « Miditrente », Mouloudji a invité Monique Tarbès.

Je rate le neuvième épisode de « Amicalement vôtre », « Un enchaînement de circonstances ». Durant les années ORTF, les séries étrangères étaient diffusés deux fois, et jamais trois. J’ignorais que dès septembre, « Amicalement vôtre » allait revenir une troisième fois dans « La Une est à vous ».

Le soir, Guy Lux à Domino donne un coup de chapeau à Gilbert Bécaud.

Je ne peux voir le deuxième épisode de « Léonard de Vinci » qui m’aurait permis de connaître avec quelques années d’avance la comédienne italienne Ottavia Piccolo dont j’ai un peu suivi la carrière par la suite.

Jeudi 9 mai 1974
Lire la suite

Mercredi 8 mai 1974

7 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste fut petit rat de l’opéra au Châtelet.

 

A « Miditrente », Mouloudji a invité Dominique Pankratoff.

A 15h15 sur la 2, dixième épisode de « Daktari », « Judy et le bébé éléphant ».

Puis à 19h40 sur la 3, je retrouve « Cannon » pour le dixième épisode, « A cache-cache », avec Anthony Zerbe et Dana Wynter.

Le soir, rien d’intéressant, « Les trois vérités » (débat à propos des présidentielles), du football sur la 2 FC Madebourg contre Milan AC et un documentaire sur la marine américaine sur la 3, « Le combattant ».

Mercredi 8 mai 1974
Lire la suite

Mardi 7 mai 1974

6 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste sur le tournage de « La princesse du rail » est devenue la compagne de Jacques Santi, raison pour laquelle on les retrouve ensemble ensuite dans « Les chevaliers du ciel ».

A « Miditrente » débute une semaine Mouloudji. Il invite pour sa première émission Frida Boccara et Jacques Echantillon.

Le soir, aux « Dossiers de l’écran », il y avait « L’affaire Al Capone » avec Jason Robards. Mais j’ai voulu voir sur la 3 « Frankenstein, une histoire d’amour », avec Gérard Berner, Karin Petersen, Gérard Boucaron. Quelle ne fut ma désillusion. Au lieu d’un film d’épouvante, c’est une dramatique ennuyeuse. Les français ne savent pas faire de films fantastique. Dans ce téléfilm, le monstre a un nom, Frobélius, alors qu’il n’en avait pas dans le roman de Mary Shelley qui a inspiré la série de films au cinéma. Soirée donc décevante.

Mardi 7 mai 1974
Lire la suite

Lundi 6 mai 1974

5 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Pendant sa jeunesse, jamais Yvette Baptiste (Muriel) n’avait songé à devenir comédienne. Elle voulait être journaliste.

Danièle Gilbert est de retour pour une émission spéciale consacrée à Jacques Prévert, à laquelle participe Cora Vaucaire.

Les oisifs peuvent regarder à 14h25 un vieux film avec Paul Meurisse, « L’impasse aux deux anges », de 1948.

En ce printemps 1974, en plus du feuilleton soporifique « Le vagabond » sur la 2, la première chaîne à 20h15 propose une nouvelle saga larmoyante, « Nans le berger ». La Une enchaîne avec « La maison des bois ».

A la place des frères Rouland, il y « Alain Decaux raconte » à 21h35. Rien d’intéressant donc.

Lundi 6 mai 1974
Lire la suite

Dimanche 5 mai 1974

5 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel n’a jamais compris les raisons de l’arrêt brutal de sa carrière en 1974.

Le film de la 2 à 14h30 est « Notre-Dame de Paris » de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida et Anthony Quinn. Gina jouait déjà (avec Muriel) dans un film de Jean Delannoy « Les sultans ».

L’invité vedette de Michel Drucker au « Sport en fête » est Georges Descrières, alors tout auréolé de la gloire de « Arsène Lupin », rôle qui lui collera à la peau.

Mais ce que j’attends avec impatience, à 17h20 sur la Une, c’est le deuxième épisode de « L’homme de Vienne », « Annalisa ». Robert Conrad y confirme sa belle prestation en agent secret propriétaire d’un bar dans la capitale autrichienne, Jake Webster. Dans cet épisode, il retrouve une ancienne fiancée, Annalisa, interprétée par une actrice que je ne connaissais pas, Rosemary Forsyth. Elle n’a pas fait malgré 83 rôles une carrière éblouissante. Je cherche dans quoi j’ai pu la revoir ensuite, « Mannix », « Columbo », « Drôles de dames ». Pour moi, elle reste surtout associée à son rôle dans « L’homme de Vienne ».

L’épisode est un mélange d’action, d’espionnage, de suspense et de romantisme. A la fin, notre héros regarde partir en avion vers les USA son ancienne dulcinée, depuis l’aéroport. On comprend que derrière cet homme dur, Jake, se cachent des fêlures. Il est bien dommage que Robert Conrad n’ait tourné que huit épisodes de « L’homme de Vienne ».

La soirée, sur les trois chaînes, est consacrée au premier tour des élections présidentielles qui voit se qualifier Giscard et Mitterrand.

Dimanche 5 mai 1974
Lire la suite