Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles avec #divers tag

Le blog Muriel Baptiste a sept ans aujourd'hui

18 Janvier 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

Le blog Muriel Baptiste a sept ans aujourd'hui

Overblog m'informe que mon blog a sept ans aujourd'hui!

Lire la suite

Tous les chemins mènent à Muriel Baptiste!

28 Février 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

De retour de Clermont-Ferrand par le TER, ont défilé Riom, Vichy, Roanne, Tarare et cela pour arriver à Lyon Part-Dieu pour un changement. J'ai oublié sans doute une ou deux étapes. Mais le paysage lui que je regardais en biais sur la droite direction nord donc, et pas en me tournant de côté où une jeune voyageuse rouge à lèvres et genre "qui fait sa belle" aurait pu penser que je la dévisageais (dans ces TER, on est mal placés, j'étais côté couloir à l'inverse du sens de marche, la personne dont je parle assise de côté donc me faisant face quand je voulais regarder dehors), bref de biais, j'ai vu défiler ce paysage passant le l'Auvergne aux départements de La Loire et du Rhône, et inévitablement, je pensais à "La Princesse du rail". Pauvre colonel Vidal, aujourd'hui ce sont plus des trains à vapeur qui passent vers chez toi mais des TER. Je pensais surtout à sa fille, et bien évidemment à son interprète. Muriel, tu étais dans ces parages en 1966. Tu es la passion de toute une vie, la mienne, et en 2014 je pense à toi comme si tu étais là.

De retour chez moi, toujours pas de nouvelles de Persée, ils ont vraiment décidé de prendre leur temps, espérons que l'attente sera justifiée par une mise en page et une infographie impeccable.

 

La princesse du rail 02

Lire la suite

J'ai encore rêve d'elle

3 Février 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

Les rêves sont censés nous permettrent d'échapper de la réalité. J'ai encore rêvé de Muriel cette nuit, aussi morte que dans la réalité. Mais il y a souvent dans ces rêves comme une invitation à la rejoindre dans un ailleurs où elle existe toujours.

 

MURIEL 02 08 67 NOUVEAU SCAN SANS TEXTE

Lire la suite

Vivre dans le déni

25 Janvier 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

Depuis le dimanche 6 novembre 2005, vers 18h, je ne suis plus le même. Ce jour-là, j'ai appris que la comédienne Muriel Baptiste, à qui je voue une passion depuis l'âge de sept ans et demi, soit 1967, et qui avait disparu de la circulation ne donnant plus de nouvelles au public depuis 1974, s'était en fait suicidée le jeudi 7 septembre 1995 à 18h à Paris.

Je l'ai pourtant cherchée, Muriel : ainsi en avril 1987, pour la 3e diffusion des Rois maudits chaque samedi soir sur Antenne 2, j'ai avec un minitel fait tous les départements de France en appelant toutes les Muriel Baptiste dans l'annuaire. Cela vous donne idée de mon cas.

J'ignorais hélas que son vrai nom était Yvette Baptiste, c'est con la vie, ça tient parfois à un prénom. Je suis sûr qu'elle serait toujours là si je l'avais trouvée, je lui aurais prouvé que ses fans l'aimaient.

Même si je ne manque pas de me rendre une fois l'an sur sa tombe, au cimetière de Pantin, pour fleurir l'endroit, je ne ressens que le vide là bas, la mort, l'absence, le néant absolu.

Par contre, en me promenant 24 rue Pigalle, devant son appartement des années de gloire, je ressens sa présence. Ellle a vécu toute sa carrière à cet endroit. Les lieux ont gardé son empreinte. C'est comme si elle était invisible, à mes côtés, idem à Lyon devant la maternité où elle est née, 12 rue des Bournes, qui est devenue une copropriété, ou au 6 rue des trois rois, près de la Guillotière, la maison de son enfance.

J'ai visité le 6 rue Pierre Budin, qui fut son dernier appartement, on m'a montré sa baignoire, l'emplacement où était son lit, qui est l'endroit où elle a perdu la vie. Je ressentais une présence hostile, Muriel estimant que je violais son espace privé.

En 2007, j'ai sorti chez Publiblook un livre, "Muriel Baptiste, la reine foudroyée", qui posait plus de question qu'il ne donnait de réponses.

En avril 2014, je vais essayer d'accéler la sortie chez Persée/Hachette sort la biographie définitive : "Muriel Baptiste : "La vie, quelle gifle".

Je raconte tout. Ses tournages par le détail, sa carrière, sa vie privée, les raisons qui l'ont éloigné des médias, et les raisons de son acte irréparrable.

Je n'accepte pas la mort de Muriel, je vis dans un monde sans Muriel qui n'a plus de sens, mais ce livre devrait la remettre dans l'actualité de 2014, la faire connaître à ceux qui ne l'ont pas connue.

Il n'y aura pas de troisième livre, mais le jour de ma mort, soit je la rejoindrais dans le néant, soit, s'il existe comme je le pense quelque chose après la mort, je la rejoindrais, comme Allison Dubois son mari dans le dernier épisode de "Médium".

Muriel, je t'aime.

 

 MURIEL 1974 PHOTO RECADREE

Lire la suite

J'aurais passé ma vie à courir après Muriel Baptiste

19 Novembre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

A presque vingt ans de sa mort (7 septembre 1995), Muriel continue de me faire courir. En l'occurence, je recherche un article de France Soir de juin ou juillet 1977 (Plus vraisemblablement de juin), pondu à l'occasion de la rediffusion de "Zoé" sur TF1.

Muriel déclarait alors se reposer dans le sud de la France en préparant une pièce au café-théâtre à la rentrée à Paris.

J'ai eu cet article, du moins une photocopie, entre les mains en 1987 lorsque je cherchais Muriel. J'avais écrit partout et France Soir (aujourd'hui disparu après liquidation judiciaire) m'avait envoyé une photocopie en me disant que la comédienne, dix ans après, n'avait toujours pas joué la pièce.

Article égaré, j'avais grand espoir de mettre la main dessus aujourd'hui à la médiathèque, sauf que malgré ce que l'on m'a dit au téléphone, ils ne possèdent pas les archives de FRANCE SOIR. J'ai pu consulter LE FIGARO pour les mois de juin et juillet, mais le quotidien consacrant moins d'espace aux spectacles et à la télévision, je n'ai rien trouvé.

Eternelle quête que sera la mienne. On peut vraiment dire que toute mon existence, depuis mon plus jeune âge lors de la découverte de "La Princesse du rail" en 1967 à aujourd'hui, Muriel Baptiste aura occupé mes pensées.

Dans mon livre à paraître "Muriel Baptiste: la vie, quelle gifle", j'explique que le projet de retour en 1977 était un leurre, puisque la comédienne, malade, ne se montrait plus. Néanmoins, ce projet inédit, que relate aussi Télé Poche et Télé Magazine, reste une source d'intérêt passionnante.

 

vlcsnap-2013-07-07-14h55m43s56.png

Lire la suite

Ne vous inquiétez pas!

26 Octobre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

Les personnes qui suivent ce blog liront moins d'articles ces temps-ci. Je suis en train d'écrire la seconde et définitive biographie de Muriel après celle de 2006 sortie chez Publibook.

J'envisage cette fois de m'auto-éditer en contactant un imprimeur et en achetant seulement un code barre.

Lire la suite

Une belle journée malgré la pluie

28 Mai 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

 

vlcsnap-2013-05-28-22h58m29s226.png

 

Ce printemps 2013 si pluvieux mais si ensoleillé à chaque rencontre avec M (Je ne parle évidemment pas de Muriel) comme ce jour qui restera gravé dans mon coeur. A une rencontre je reviens déçu, à l'autre comme aujourd'hui aux anges dans une longue, très longue, inespérée conquête que j'ai entreprise. Mais cela ne veut EVIDEMMENT pas dire que j'oublie une seconde la seule, l'unique, l'immortelle Muriel Baptiste, ici dans le téléfilm "Un grand peintre" parce-que je peux à la fois aimer M... et Muriel.

Lire la suite

L'instant précis après ma mort

16 Mai 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

Que se passera-t-il à l'instant de ma mort ?

 

Dans cette vie, Muriel n'est plus et je ne la trouverai jamais.

 

Au moment du grand pas dans l'inconnu, j'imagine fort bien la scène.

 

Au lieu du Paradis, de l'enfer, du purgatoire, du néant, je vois un paysage de campagne rempli de verdure et de fleurs, le paradis terrestre, loin de toute civilisation.

 

Devant moi, dans un pré rempli de fleurs, une jeune femme, toute petite qui sourit, et qui m'attend.

 

Dans cet endroit où le temps n'existe plus, lorsque tout finit tout commencera.

 

Car la jeune femme qui tend les bras, aussi morte que moi, aussi immortelle que moi, sera Muriel Baptiste.

 

Rien ne pourra plus alors me priver de sa présence, pour l'éternité.

 

vlcsnap-2013-05-16-22h06m47s192.png

 

vlcsnap-2013-05-16-22h09m45s224.png

Lire la suite

17 ans déjà

7 Septembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

Le temps passe. Il ya dix sept ans, le jeudi 7 septembre 1995, dans son appartement du 12 rue Pierre Budin, à 18h, Muriel quittait ce monde.

La nouvelle n'a été sue du grand public qu'en 2005, à l'occasion du remake des "Rois maudits".

En 2025, il n'est pas certain que Muriel ait toujours une sépulture au cimetière de Pantin, si personne ne renouvelle la concession trentennaire.

Depuis mars 2010, son dernier compagnon, Charles Delberghe, l'a rejoint dans cette concession qui comporte deux places.

Je ne me consolerai jamais de la mort de Muriel. Elle avait 52 ans. Elle aurait fêté en 2012 son 69e anniversaire.

 

En 1973, j'étais loin de penser que Muriel aurait le même destin tragique que Marguerite de Bourgogne.

 

En ce temps là, à 69 ans, on était une vieille dame, l'espérance de vie a changé aujourd'hui. Muriel aurait toute sa place dans la société de 2012.

 

Le destin en a voulu autrement.

 

Comme chaque année, une plante est déposée sur sa tombe, à Pantin, 115e division, 3e ligne, 2e tombe.

 

Ce n'est pas le jour de l'année que je préfère, et de loin.

 

Margaritaborgona2

Lire la suite

Ne l'oublions pas

27 Février 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #DIVERS

Je rappelle aux admirateurs de Muriel qu'ils peuvent fleurir sa tombe située au cimetière de Pantin, 115e division, 3e ligne, 2e tombe.

 

Personne ne semble y être venu depuis ma derni-re visite, c'est un peu dommage.

 

La rédaction d'une seconde biographie plus complète est en cours, 24 chapitres étant déjà rédigés.

les templiers

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>