Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles avec #filmographie tag

"La princesse du rail" inspirée d'une histoire vraie

23 Février 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #FILMOGRAPHIE

LA PRINCESSE DU RAIL INSPIREE D’UNE HISTOIRE VRAIE :

CE COLONEL D’EMPIRE A PERDU LA BATAILLE DU RAIL

 

Article du lundi 13 février 1967, Télé 7 jours, par Jacques PREZELIN.

 

Sabre au clair, debout sur ses étriers, un colonel d’empire sur rue au galop à l’assaut…d’un train à vapeur. Derrière lui, la lance haute, comme sur les images d’Epinal, son ordonnance le suit dans cette charge « don-quichottesque ». Deux mondes s’affrontent, on pourrait dire deux civilisations. C’est un des épisodes les plus spectaculaires – et les plus drôles !- du feuilleton quotidien d’Henri Spade que la télévision présente depuis le 7 février : « La princesse du rail ». Il nous fait revivre, à raison d’un épisode d’un quart d’heure par jour, l’histoire des débuts difficiles des chemins de fer en France, au XIXème siècle.

 

Ce colonel ennemi du rail, qui est un des principaux héros du feuilleton sous le nom de Vidal, a réellement existé. Il s’appelait de son vrai nom Noisot. Héros des batailles d’Austerlitz, Iéna, la Moscova, il s’était retrouvé demi-solde à la Restauration. Egalement écoeuré par la Monarchie, la République et le Second Empire, il avait quand même remis son sabre au service de Napoléon III – qu’il appelait « le faux » ! – pour aller participer à l’accablante campagne du Mexique. Il en avait rapporté une misanthropie désormais sans appel. Et il était allé se terrer dans une maison tapie au pied des forêts bourguignonnes, près du village de Fixin.

 

A l’époque où il vivait , dans les années 1855-1860, seuls y pénétraient de rares fidèles et… les gendarmes qui y perquisitionnaient régulièrement.

Car le colonel Noisot, héros obstiné, avait trouvé son dernier combat : celui de l’homme contre la mécanique, du cheval contre la machine à vapeur. A la fois maquisard, brigand, « dinamitero » et homme d’affaires, il s’épuisa et se ruina à le mener.

 

Le colonel, pour faire pièce aux constructeurs de voies ferrées, vendit tous ses biens et monta des lignes de diligences avec lesquelles il espérait concurrencer les chemins de fer !

Il ne fut pas, et c’est naturel, le seul de son espèce. Aux environs d’Alès, à la même époque, un noble exigea que des passages en plan incliné soient installés de telle sorte qu’il puisse rouler carrosse par-dessus la voie qui traversait ses terres. Objet de cette obligation : lui permettre de suivre en voiture les chasses à courre qu’il organisait deux fois par an…

 

En outre, avait-il dit, ces machines du diable effaroucheront mon gibier qui fuira chez mes voisins.

Dans le Midi encore, on se souvient d’une vieille demoiselle qui envoyait, chaque nuit, ses domestiques démolir ce que les ouvriers du chemin de fer avaient construits dans la journée. Moins heureuse que Pénélope, elle fut finalement vaincue par le nombre. On trouvait plus facilement des terrassiers que de valets de pied saboteurs.

 

On aurait tort, cependant, d’imaginer que le chemin de fer n’avait pas de partisans aussi exaltés que ses adversaires. Les journaux locaux de l’époque relatent, par exemple, le cas d’une demoiselle bourguignonne qui fit dire des messes pour… qu’il passe dans la cour de sa ferme.

Il est juste de préciser que le Bon Dieu ne lui donna pas satisfaction.

 

Jacques Frezelin


17 la princesse du rail

Lire la suite

Existe-t-il des films tv inédits avec Muriel?

4 Février 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #FILMOGRAPHIE

La question n'est pas un pur fantasme. Muriel a tiré sa révérence dans le chaos de la fin de l'ORTF. Or, l'éclatement de l'ORTF fit que de nombreux programmes furent perdus, oubliés, non diffusés, des tournages commencés et arrêtés.
Je vous donne quelques exemples: "Le baquet de Antoine Frédéric Messmer" et "Enquête posthume sur un vaisseau fantôme" de Michel Subiéla, la série "Les classiques de l'étrange" du même Subiéla, la seconde saison de "La brigade des maléfices" avec Léo Campion décidée lors de la rediffusion de 1974, "Le manège de Port Barcarès" avec Colette Déréal dont nous n'avons jamais vu les derniers épisodes, et la liste est longue des projets, séries inachevées.
Ainsi donc, si Muriel était dans un de ces projets, nous ne le savons pas, les bobines dorment quelque part à l'INA ou à Telfrance ou Dieu sait où...
Pour avoir son agenda professionnel 1974 qui résoudrait ces questions, il faudrait savoir m'a dit un jour Pierre Tchernia qui était son imprésario, mais cela je ne l'ai jamais su.
Ce qui est certain, c'est qu'il existe les fameuses scènes coupées au montage par Michel Mitrani pour le rôle que tenait initialement Muriel dans "La cavale". Il y en a peut être d'autres...

Les anglais qui sont méticuleux ont bien perdu un épisode de "Chapeau melon et bottes de cuir": "The town of no return" première version, joué par Elizabeth Sheperd qui fut remplacée par Diana Rigg. Alors, dorment peut être ici où là des bobines de films avec notre merveilleuse Muriel...

Suite du roman photo

Roman-photo-8.jpg

Lire la suite

FILMOGRAPHIE

23 Janvier 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #FILMOGRAPHIE

Au théâtre:

1964-1965: Gigi
1971: Tchao
1971: Zoé (seule pièce filmée)

1973: Les Quatre vérités

Au cinéma:

1965 Déclic et des claques
1966 Les sultans
1967: Les risques du métier
1968: Le mois le plus beau
1971: La cavale (scènes coupées au montage)


A la télévision, les dates indiquées sont celles des tournages:

1965

Quelle famille

1966

Plainte contre X

Par mesure du silence (diffusé en mai 1967)
La princesse du rail
Les chevaliers du ciel

1967

Lucide Lucile
Le corso des tireurs

 

1969

 

Allo Juliette (diffusé en 1972)

1970

Lancelot du Lac

1971

La double vie de Mademoiselle de la Faille (diffusé en 1974)
Maigret aux assises
Les dernières volontés de Richard Lagrange
Les rois maudits

1972

Fin du tournage des Rois maudits
Le premier juré
Témoignages (court métrage) : Un grand peintre

1973

Un curé de choc: la mariée s'envole

 

1974

 

L'affaire Bernardi de Sigoyer


Les-sultans-2.JPG


Lire la suite