Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles avec #journal 1973 janvier avril tag

Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel

20 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel

A 20h20, je me trouve seul à la maison, car mes parents se sont rendus à une invitation chez des amis, que j'ai évidemment déclinée. Il n'était pas question de rater le dernier épisode du "Premier juré".

Muriel apparaît à la cinquième minute, alors que l'accusée vient d'être acquittée. C'est la fin du procès. Malgré la victoire due à une fuite un peu ridicule d'un des frères Bardini et de Gregor, il règne une certaine tristesse au palais de justice. Cela va être la séparation du trio Patrick-Jean Louis- Pierrette, cette dernière va repartir à Lyon. Elle semble mal à l'aise et se colle contre son oncle, en cherchant du réconfort, ne sachant quelle contenance prendre. Puis Muriel est absente de l'image un moment, dédié au seul Michel Le Royer.

Muriel a des airs de chiens battus sur le quai de la gare qui va la ramener à Lyon, son personnage est amoureux de Michel Le Royer. A la dixième minute, elle quitte l'image, on ne va la revoir que pour la scène finale, qui est assez tirée par les cheveux. Nous sommes six mois après le procès. Patrick Leroy a rompu avec Michèle, mêlée au gang Bardini, et à la onzième minute, Muriel, veste blanche et pantalon noir, attend celui qui est devenu son chéri. Leroy annonce à son patron qu'il va se marier. Nous la revoyons quelques secondes, partant bras dessus bras dessous avec son fiancé. C'est le dernier feuilleton de Muriel qui n'en tournera pas d'autres. Je ne le savais évidemment pas, mais j'étais triste que "Le premier juré" s'arrête. J'ai raconté la fin à mes parents lorsqu'ils sont revenus. C'était le printemps, j'étais plus amoureux que jmais. Je ne suis pas sûr que je chanterai comme Dave dans "Du côté de chez Swann" : "Je ne voudrais pas refaire le chemin à l'envers", enfin il dit quand même "je paierai cher pour revivre un seul instant, le temps du bonheur".

Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Mardi 24 Avril 1973 : Au revoir Muriel
Lire la suite

Lundi 23 Avril 1973

19 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Lundi 23 Avril 1973

En ce lundi de Pâques, nous avons droit à 14h25 sur la Une à un film qui était alors souvent diffusé, "Michel Strogoff", avec Curd Jurgens, bien entendu adapté de Jules Verne.

Sur la 2, à 19h45, 19e épisode du "Temps de vivre, le temps d'aimer" qui a donc rattrapé "Le Premier juré" avec la diffusion supplémentaire du samedi.

C'est une Muriel en mini-jupe et bottes courèges, absolument craquante, qui arrive en taxi Peugeot 404 à la 10è minute du 19e épisode, son personnage venant chercher dans un poste de police en Suisse Patrick Leroy et Jean Louis Saulier. Elle était absente depuis le 17e épisode, donc le 19 avril, de sorte que sur vingt épisodes, elle n'en aura tourné que douze. Ils repartent dans la 4L que ses amis lui avaient emprunté, à toute vitesse, pour que le héros rejoigne le tribunal.

Fort heureusement, on la verra beaucoup plus longuement le lendemain, dans l'épisode final.

Puis c'est le troisième épisode du "Loup des mers", toujours aussi passionnant, intitulé "En haute mer".

Avec un pincement au coeur, je réalise que demain je dis adieu à Pierrette Vanier/Muriel tous les soirs. Ce fut trop court.

Lundi 23 Avril 1973
Lundi 23 Avril 1973
Lire la suite

Dimanche 22 Avril 1973

18 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Dimanche 22 Avril 1973

12e épisode, ce dimanche de Pâques, des "Monroe" : "Les fantômes de la ville déserte". La série ne passait qu'une fois par mois, et le dimanche 27 mai commencera une série d'épisodes inédits de "Chapeau melon et bottes de cuir".

A 14h15, sur la 2, "Ali Baba et les 40 voleurs" d'Arthur Lubin, de 1944, avec John Hall.

12e épisode aussi de la série "Le Jeune Fabre", "La maison de Boussikof", mais dernier pour moi, je n'ai jamais vu la fin, étant à Toulon en famille le dimanche suivant.

Rien d'intéressant le soir. Si j'avais eu la 3, j'aurais regardé "Cannon": "Regarde toujours devant toi".

Le lendemain, avant-dernier épisode du "Premier juré" déjà. Pourquoi n'a-t-elle pas plutôt tourné les 40 épisodes du "Temps de vivre, le temps d'aimer" ?

Lire la suite

Samedi 21 Avril 1973

17 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Samedi 21 Avril 1973

Télé Poche consacre sa couverture à Jean-Claude Pascal et Pascale Roberts, le couple de la série "Le temps de vivre, le temps d'aimer", et la page recto couleurs est dédiée aux deux filles de "Chapeau melon et bottes de cuir", Diana Rigg et Linda Thorson. C'est ce samedi là que je découvre Linda Thorson en Tara King dans le 2e épisode de la rediffusion de la série passée en 1969 sur la 2, "Mais qui est Steed ?"

Que nous étions naïfs en ce temps-là ? Jean-Claude Pascal séducteur, tombeur de ces dames, alors que l'on sait maintenant que "Nous les amoureux" était un plaidoyer (caché) pour l'homosexualité rejetée par la société, et qu'il vivait avec l'acteur Jean Chevrier, le Gautier de Châtillon de la série "Les Rois maudits".

A 18h20, onzième épisode de "La Porteuse de pain" qui commence à sentir l'épilogue.

Puis Roger Pierre et Jean-Marc Thibault tirent leur révérence avec le dixième et dernier "Devine qui est derrière la porte". Le troisième épisode d'Amicalement vôtre, "Regrets éternels", est particulièrement comique. Notons que ce fut le dernier rôle du savoureux Ivor Dean, qui fut le partenaire de Roger Moore en Inspecteur Teal dans la série "Le Saint", ainsi que Long John Silver dans la version franco-allemande 1967 de "L'île au trésor". A l'époque, nous avions moins d'informations et je n'ai appris la mort d'Ivor Dean que lorsque j'ai eu internet.

J'attendais lundi avec impatience pour retrouver Muriel mais en attendant je vous montre les deux actrices célèbres de "Chapeau melon et bottes de cuir". Diana Rigg tourne toujours, mais Linda Thorson n'a pas fait, après la série, une grande carrière.

Lire la suite

Vendredi 20 Avril 1973

16 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Vendredi 20 Avril 1973

Comme je l'ai expliqué hier, je n'ai pas vu le premier épisode de "Chapeau melon et bottes de cuir" avec la nouvelle partenaire de John Steed, Tara King, "Miroirs", accompagnant ma grand-mère au chemin de croix ce vendredi saint. J'ai longtemps voulu voir cet épisode, qui n'est pas aussi formidable que le résumé de Télé Poche le laissait prévoir, et dû attendre environ 1980 sur TF1.

J'ai pu voir le 18e épisode du "Premier juré", toujours sans Muriel. Il n'en reste que deux lundi et mardi suivants. Elle sera au rendez-vous.

Le soir, mes parents veulent voir "Marius" sur la 2, la trilogie de Pagnol, je raterai donc trois semaines de suite "Mission Impossible", et ce soir là le cinquième épisode, "Le code". Lesley Warren n'y jouait pas, remplacé par Alexandra Hay.

Il me semble qu'il faisait beau en cette période de Pâques, et en tout cas, j'étais fou de joie de voir tous les soirs, ou presque, Muriel Baptiste.

Lire la suite

Jeudi 19 Avril 1973

15 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Jeudi 19 Avril 1973

Pas de Muriel deux soirs de suite, donc l'épisode 17 est sans elle. A 15h15, c'est le 15e épisode de "Chapeau melon et bottes de cuir", "Interférences", le seul que j'ai vu sur ma télé le dimanche 13 octobre 1968. Mon cousin écossais, installateur d'antennes TV, était venu tenter de la mettre sur notre vieux poste 819 lignes, mais cela n'a pas tenu.

"Interférences" est une histoire de robots duplicatas de leurs créateurs qui ont pris leurs cerveaux, Christopher Lee (le fameux Comte Dracula) est en la vedette dans le rôle du professeur Stone. J'ai adoré cette histoire, mais après deux diffusions, donc 1968 et 1973, il faudra attendre septembre 1987 sur Antenne 2 l'après-midi pour le revoir. C'est mon épisode préféré de la série, avec un autre qui parle de robots, dont je parlerai bientôt, "Les Cybernautes".

En décembre 1974, je découvrirai Christopher Lee face à Roger Moore jouant l'homme au pistolet d'or.

Ma grand-mère me demande le lendemain (Vendredi Saint) que l'on aille au chemin de croix, ce qui me fera rater "Chapeau melon" avec le 1er épisode de la version avec Tara King/Linda Thorson, "Miroirs".

16e épisode du "Temps de vivre, le temps d'aimer".

Voici le professeur Stone-Christopher Lee dans "Interférences".

Lire la suite

Mercredi 18 Avril 1973

14 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Mercredi 18 Avril 1973

A 15h15, troisième épisode de "Daktari", "Le petit chimpanzé". Voilà une série que j'adorais, et qui faisait partie de mon paysage télévisuel. Elle reste associée à cette époque en partie, mais dans une autre vie, bien plus tard, vers 1999 environ, ma fille la découvrira sur la chaîne "La Cinquième", et la préférera à "Sous le soleil" sur TF1.

A 19h45, 15e épisode du "Temps de vivre, le temps d'aimer", et après souper, nous mangions entre les deux feuilletons, mes parents regardant quand même "24 heures sur la Une", c'est le 16e épisode du "Premier juré", où Muriel est là dès la première minute. Elle se demande si elle plaît, enfin son personnage déclare cela à Jean-Louis. Notons que la réalité et la fiction se rejoignent puisque tant Pierrette Vanier que Muriel Baptiste sont lyonnaises. Pierrette avoue être amoureuse de Patrick Leroy. Né en 1933, Michel Le Royer a pile dix ans de plus que Muriel.

Muriel ne reste pas longtemps, à 2 minutes 30, elle quitte l'écran et nous voyons Leroy au club des Bardini. A la huitième minute, on entrevoit Muriel lorsque le personnage de Jean-Louis part au secours de son ami Leroy, mais hélas une vingtaine de secondes, et le lendemain, elle sera carrément absente du 17e épisode.

Le soir mérite d'être cité car ce fut le début de la carrière d'Yves Mourousi avec l'émission "Feux Croisés", mais en 1973, la gloire est encore loin. C'était sur la Une et sur la 2, le téléfilm soporifique "Romain Kalbris", première partie.

Je continuai de parler de ma passion avec ce cher Francis. Cela l'amusait beaucoup, et nous regardions les mêmes programmes. Donc il voyait "Les Rois maudits", "Le Premier juré", et il savait très bien qui était Muriel Baptiste. Francis perdu de vue en 1974 suite au départ de ses parents à Agen, je pense beaucoup à lui lorsque j'évoque ces "années Muriel". Dire que lorsque j'ai voulu lui offrir, en 2007, ma première biographie de Muriel, j'ai pu retrouver sa mère qui m'a annoncé hélas son décès depuis un an (2006). En ce temps-là, en 1973, on se croyait immortels, on ne pensait pas à l'avenir, et s'il y a bien quelqu'un que je pensais éternelle, c'était Muriel.

Les vacances de Pâques commencent.

Mercredi 18 Avril 1973
Mercredi 18 Avril 1973
Lire la suite

Mardi 17 Avril 1973

13 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Mardi 17 Avril 1973

Je suis davantage gâté cet jour-là. Muriel apparaît à la 3ème minute du 15e épisode du "Premier Juré. Elle est dans l'appartement de Patrick Leroy, et mène l'enquête. Leroy et Jean-Louis sont sur les traces de Michèle à Vaison La Romaine.

Elle est surprise par la femme de ménage, plutôt revêche, de Michèle.

On voit beaucoup ma Muriel adorée dans cet épisode, et je suis aux anges. Après une courte interruption à la huitième minute, on retrouve Muriel le visage caché derrière des lunettes en train d'espionner devant le domicile de Michèle qu'elle finit par apercevoir.

Les vacances de Pâques approchent pour moi.

Mardi 17 Avril 1973
Mardi 17 Avril 1973
Lire la suite

Dimanche 15/Lundi 16 Avril 1973

13 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Dimanche 15/Lundi 16 Avril 1973

Rien à retirer de ce dimanche 15 avril, seul programme intéressant (et encore!), le 11ème épisode du " Jeune Fabre". Il y avait "Cannon" avec l'épisode "Un bon conseil", mais sur 3 à 19h50.

Passons tout de suite au lundi. 13ème épisode de la série "Le temps de vivre, le temps d'aimer" qui rattrape "Le Premier juré" puisqu'elle est programmée le samedi. Dans l'ensemble, "Le temps de vivre" a un bien meilleur scénario que "Le premier juré" dont le seul intérêt est Muriel.

Laquelle actrice n'apparaît qu'à la neuvième minute, soit vers la fin. On la voit avec Le Royer et Alain Quercy dans l'appartement de Michèle Florin/Olga Georges-Picot. Elle ne fait qu'une apparition éclair, d'abord dans l'appartement de Michèle, puis celui de Patrick Leroy. Jean-Louis (Alain Quercy) lui demande, enfin à Pierrette son personnage, si elle est bien sûr d'avoir vue Michèle à Genève. Deux minutes de bonheur seulement : à la onzième de l'épisode, Muriel quitte l'écran, la fin se passant avec le seul Michel Le Royer.

A 20h35, deuxième épisode du "Loup des mers" : "Un étrange navire", c'est un feuilleton que j'ai beaucoup aimé mais ne l'ayant jamais revu, il est un peu sorti de ma mémoire.

Le bonheur est de voir Muriel à l'écran, mais il est vraiment fugitif. Deux minutes seulement.

Lire la suite

Samedi 14 Avril 1973

12 Avril 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1973 Janvier Avril

Samedi 14 Avril 1973

D'habitude, les séries anglo-saxonnes ne dépassent pas 13 épisodes (enfin, à l'époque, en 1973), avec "Le Village de la mort", on en est au quatorzième épisode de "Chapeau melon et bottes de cuir". En 1968, en octobre, j'ai vu quelques minutes de cette histoire en me rendant avec ma mère chez mon cousin écossais qui avait un poste avec la 2e chaîne. C'est la scène où Emma Peel/Diana Rigg est torturée et plongée dans un lac car on veut la faire parler. Elle manque bien de se noyer.

L'épisode est diffusé à 16h30, car à 14h50, tournoi des cinq nations Irlande-France, il semble que ce soit les adieux de Walter Spanghero, qui est en couverture de Télé Poche.

Je ne peux pas voir "La Porteuse de pain" (sur la Une), car le 13e et dernier épisode de "Anna et le roi": "Serana" est diffusé sur la 2 à la même heure, à 18h00.

Le soir, on a Roger Pierre et Jean Marc Thibault, suivi du 2eme épisode de mon feuilleton préféré (avec "Les Envahisseurs"), "Amicalement vôtre": "Formule à vendre". Dans cet épisode, il y a une actrice que je vois pour la première fois, Nicola Pagett, elle sera la vedette en 1975 sur TF1 du feuilleton anglais "Maîtres et valets", puis en 1979 (Il me semble car je n'ai pas gardé les magazines télé) de "Anna Karenine". Je cite cette actrice car elle a eu beaucoup d'importance au Royaume Uni, devenant une vedette de théâtre, et connaissant de gros déboires psychiatriques, un peu comme chez nous Marie-Hélène Breillat. Elle a dû être internée après avoir pris des crises de folie. Mais moi, elle ne m'a jamais intéressée. A la différence de Lesley Warren de "Mission Impossible" que je mentionnais hier dans la page du vendredi 13 avril 1973, dont j'ai suivi la carrière.

Philippe Bouvard dans "Samedi soir" reçoit Michel Sardou, Grosso et Modo (qui ont tourné avec Muriel "Allo Juliette") et un jeune chanteur acteur de l'époque, Yves Heuzé, qui comme Muriel est mort ensuite dans l'indifférence générale.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>