Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles avec #journal 1974 tag

Mercredi 6 Mars 1974/Adieu Muriel

5 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Et voilà : je pensais chroniquer chaque jour du 9 février au 6 mars, mais cela n'a pas un grand intérêt lié à Muriel Baptiste. En effet, entre les deux films, il n'y a pas vraiment d'attente. Le 6 mars, la 3e chaîne étant enfin arrivée, j'ai pu voir le premier épisode de la saison 2 de "Cannon" : "Gardez-moi de mes amis", puis regarder tranquillement "L'affaire Bernardi de Sigoyer". Sur la Une, il y a "Le grand échiquier" de Jacques Chancel spécial Brassens, et mes parents n'aiment ni l'un ni l'autre, sur la 2 un western qui finit à 22h25, "El Perfido", alors que le film avec Muriel, qui ne dure que cinquante minutes, est terminé à 21h30.

Je ne me rends pas compte, sur la télé en noir en blanc, du fait que Muriel est "marquée" physiquement, qu'elle a changé, en fait, elle est malade, et ce sont ses toutes dernières images publiques. Dans tous les programmes TV achetés, il n'y a qu'une seule photo d'elle, partout la même, celle ci-dessous.

Voilà, ce soir Overblog m'emmerde, avec des tas de pubs, et des articles qui ne se mettent pas en ligne depuis plus d'une heure, s'ils croient que je vais payer un abonnement premium, ils se mettent le doigt dans l'oeil pour rester poli. Je suis bien content d'avoir écrit un livre sur Muriel, qui restera, lorsque tous les blogs auront été réduits à néant dans internet.


PRESENTATION-TELE-POCHE.jpeg

Lire la suite

Samedi 9 Février 1974

5 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Une grève éclate à l'ORTF et tant le Top à Joe Dassin qu'Arsène Lupin sont annulés, Lupin dont c'est le douzième épisode, "Double jeu", tiré de la nouvelle "La partie de baccara" que l'on trouve dans le recueil "L'agence Barnett et Cie", est diffusé "uniquement en Ile de France" et échappe donc à une première diffusion nationale.

Alors, d'un côté, mes parents, furieux, s'enferment dans la cuisine.

Moi heureux mais contrarié, en proie à une grande tension, je me colle devant le poste. On voit peu Muriel dans le téléfilm, au début elle fait une apparition, puis il faut attendre longtemps pour l'entrevoir.

Je l'aurais donc vue, envers et contre tout, cette double vie de Mademoiselle de la Faille, ce retour de Muriel. Mais je ne porte plus depuis longtemps (sans doute la fin de l'été 73) la chevalière avec M (pour Muriel) maladroitement gravé dedans, je ne pense plus à elle sans arrêt, son absence l'a faite sortir de ma vie, comme on dit "Loin des yeux..."

C'est la fin d'une époque. Je me souviens que dans les semaines en question, je ne pensais qu'à "Vivre et laisser mourir", James Bond, Roger Moore et Jane Seymour, au point que je m'étais mis à écrire ce que l'on appelle aujourd'hui une "fan fiction". Car imaginer de nouvelles aventures de l'agent 007, tout le monde peut le faire. Je pense surtout que d'avril 73 à février 74, soit pendant presque un an, Muriel est restée trop longtemps absente et que cela a des conséquences. Francis s'aperçoit que je parle souvent de Jane Seymour et en conclut à propos de Muriel: "Tu te lasses vite!". Non seulement Jane Seymour ne sera une de mes actrices préférées que trois mois, pour ne plus ensuite jamais m'intéresser à elle, car elle n'était liée qu'à la magie de ma découverte du film "Vivre et laisser mourir", choc culturel pour moi, mais il n'y avait rien de plus faux que de dire que je pouvais me lasser de Muriel. Quarante après ce 9 février, je suis encore là à en parler, et elle n'est plus parmi nous.

PRESENTATION-TELE-POCHE-1.jpegLA-DOUBLE-VIE-PRESENTATION-TELE-7-JOURS.jpeg

Lire la suite

Vendredi 8 Février 1974

5 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

C'est le sixième épisode de "Banacek" : "Dix mille dollars à la page". Un livre d'une grande valeur, placé sous une vitrine, est volé. Banacek découvre qu'avec un subterfuge, on s'est contenté de faire deux trous dans le verre, de refermer le livre avec deux tiges fines, et de déclencher un mécanisme "avalant" le livre qui n'a donc jamais bougé de place.

Aucun souvenir par contre du dixième épisode des "Champions": "Nemesis".

Nous voilà à J moins un, le lendemain, c'est l'heure de vérité.

vlcsnap-2014-08-05-18h37m38s36.png

Lire la suite

Jeudi 7 Février 1974

5 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Le jeudi 7, 2e épisode de "La demoiselle d'Avignon" et c'est à peu près tout ce qu'il y a à voir.

Je suis tout à mon rêve de (peut-être) voir Muriel. Nous sommes à J moins 2 et je ne sais toujours pas si je vais la revoir, après tant de mois d'absence à la télé.

Mes états d'âmes amoureux ont dû être exaltés par la vision de la passion de Koba et François Fonsalette qui, voulant se rejoindre, se croisent à l'aéroport, l'un partant comme ambassadeur en kurlande, l'autre venant jeune fille au pair à Paris!

Faille16.png

Lire la suite

Et voilà mon joli petit monstre/Mercredi 6 Février 1974

4 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Quel bonheur! Muriel est au verso de la couverture de Télé Poche dédiée à Brassens. Il y a même une mini-interview d'elle. Les autres magazines proposent comme Télé Poche des photos de Mlle de la Faille, toutes plus ou moins les mêmes.

Muriel était et reste aujourd'hui le bonheur à l'état pur.

Nous sommes à J moins 3 de la diffusion de son film.

TELE-POCHE-9-FEVRIER-74-MURIEL.jpg

Lire la suite

Mardi 5 Février 1974

4 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Quel suspense à J moins 4. Cette-fois, il semble bien que mes parents ne vont pas céder et que je vais rater Muriel. Jusqu'ici, j'ai eu la chance qu'elle passe dans des feuilletons et des programmes qui plaisaient à tous.

"Les dossiers de l'écran" proposent un western avec James Stewart, "Les prairies de l'honneur". Bizarrement, je ne saurais vraiment qui est James Stewart qu'après son rôle d'avocat dans la série "Hawkins" qui sera diffusée le dimanche en novembre décembre 1974 sur la 3.

Je ne me souviens plus si je discutais autant alors avec Francis de Muriel. Il faut dire que je me souviens de tant de choses quarante ans après, ce n'est déjà pas si mal.

Je pense au lendemain avec toutes les revues qui vont enfin présenter cette mademoiselle de La Faille que j'attends depuis si longtemps.

Faille8.png

Lire la suite

Lundi 4 Février 1974

4 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

L'attente continue. Les journaux pour l'instant ne sont pas sortis, et je vais me précipiter mercredi chez le buraliste. En plus de Télé Poche et Télé 7 jours, je vais prendre d'autres revues dont "Télémagazine".

Le film de l'après-midi s'appelait "Situation désespérée... mais pas sérieuse". Je ne l'ai pas vu, mais il me sert à illustrer ce que je pensais alors avec cette dramatique qui tombait en face du top des Carpentier.

Il n'y avait à voir que "Maurin de Maures" et "La légende des Strauss" ce jour-là. C'est étrange mais je repense avec tristesse à cette époque, alors que le printemps 73 n'évoque en moi que du bonheur.

Pourtant, personne ne savait que la carrière de Muriel était terminée. Elle était en plein coeur de sa jeunesse, avait trente ans, et semblait-il tout le temps devant elle.

CRITIQUE-JANINE-BRILLET.jpeg

Lire la suite

Dimanche 3 Février 1974

4 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Ce sont les derniers feux d'une époque qui étincellent, une partie de mon enfance va s'enfuir à tout jamais avec l'absence définitive de Muriel. Je l'ignore alors mais "La double vie de mademoiselle de la Faille", qui sera suivi de "L'affaire Bernardi de Sigoyer" le 6 mars seront les dernières apparitions de Muriel. En plein coeur de l'été 74, lorsque les gens sont en vacances, elle apparaîtra une ultime fois dans l'épisode du curé de choc "Le marié s'envole" le temps de quinze minutes, le mercredi 26 juillet. Puis, on ne la verra jamais plus, sauf lors de rares rediffusions.

Deux films ce dimanche-là, "Les frères Barberousse" à 14h30 et "Auguste" avec Fernand Raynaud à 17h00. Je n'aurai pas la permission de voir "La colline des hommes perdus" avec Sean Connery, film du dimanche soir qui se termine à 22h45.

Nous sommes à J moins 6 du retour de Muriel, mais mes parents ne cèdent pas, ils veulent regarder samedi les programmes de la 2.

Un curé de choc

Lire la suite

Samedi 2 Février 1974

3 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Dans "La Une est à vous", la saison 4 de "Mission Impossible" (soit la plus récente en ordre de diffusion, avril 73, j'en ai parlé sur le blog) est proposée dans la catégorie "Aventures" et va certaines fois battre "Les mystères de l'ouest". Mais il n'y aura que les 13 épisodes achetés à l'époque par l'ORTF pour cette saison 4, alors qu'une centaine de "Mystères de l'ouest" sera proposée dans l'émission "à la carte".

Le Top des Carpentier est dédié à Pierre Tchernia. Onzième épisode d'Arsène Lupin, "Le film révélateur", adapté de la nouvelle homonyme de Maurice Leblanc qui se trouve dans le recueil "Les huit coups de l'horloge".

Bouvard reçoit le groupe "Au bonheur des dames".

Le samedi suivant, Muriel sera là.

vlcsnap-2014-07-29-16h54m49s117-copie-1.png

Lire la suite

Vendredi 1er Février 1974

3 Août 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1974

Cinquième épisode de "Banacek" : "Sans issue", dans lequel la vedette féminine est Jessica Walter que j'ai découvert en 1972 dans l'épisode de "Mannix": "Qui est Sylvia ?".

Des titres d'une grande valeur sont volés dans un ascenseur. Banacek démontre à la fin qu'un faux ascenseur a servi à mystifier les enquêteurs et à permettre le vol.

Aucun souvenir du huitième épisode des "Champions" : "Le poison".

Jour J moins 8 avant l'arrivée de Muriel.

Ci-dessous Jessica Walter et George Peppard dans "Banacek"

vlcsnap-2014-08-03-12h42m25s147.png

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>