Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles avec #journal posthume imaginaire tag

Vendredi 2 Octobre 1964

26 Décembre 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

vlcsnap-2013-07-09-21h56m05s6.png

J'ai voulu écouter un peu la radio, mais on y parlait de l'ouverture de la première séance du sénat pour la période 1964-1965, sujet qui ne m'intéressait absolument pas. Lorsque la voix du président Gaston Monnerville dont j'ignorais jusqu'à ce jour l'existence s'est faite entendre (une voix avec un accent des îles), j'ai tourné le bouton du poste.

Jean-Patrick m'a téléphoné ensuite, il semblait embêté de m'annoncer qu'il renonçait définitivement à m'écrire avec son ami Michel le personnage de Véronique pour la télévision, préférant réserver leur création pour le seul domaine du roman. Il voulait savoir si je n'étais pas trop déçue. Je l'étais mais je n'ai rien dit. Il y a eu un silence au téléphone, et Melissa a pris le combiné pour m'inviter à aller voir son homme jouer du saxophone alto. Le couple ne m'en avait jamais parlé, mais en plus de l'écriture, Jean-Patrick s'intéresse en dilettante à la musique, et je me suis rendue compte que je ne les connaissais assez peu. Malheureusement, le jour où il se produira, je serai à Compiègne en plein tournage. Melissa m'a souhaité bonne chance. C'est étrange, mais j'ai l'impression que je ne les reverrai pas. 

Pour je ne sais quelles raisons, Ducrest a changé le nom du personnage que va interpréter Christiane Lénier dans mon prochain tournage, mais il sera trop tard pour imprimer un nouveau script. Comme j'ai beaucoup de scènes avec Christiane, il faut que je mémorise que ce sera Victoria et plus Marie-Claire. J'ai trouvé cela dans mon courrier.

Depuis le temps que j'apprends ce texte, le tournage ayant été plusieurs fois repoussé parce-que Christiane était malade, je le connais par coeur et ce changement pourtant mineur m'a presque perturbé.

Lire la suite

Jeudi 1er Octobre 1964

6 Mai 2014 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Saint Rémi

J'ai fait faux bond à Serge, qui a eu le bon goût de ne pas me relancer par le téléphone. Comme je ne semble pas intéresser Don, je me suis mis à réviser une fois de plus mon texte de "Plainte contre X". Nous commençons jeudi 15 à Compiègne.

Je me sens moins perdue connaissant déjà Jacques Morel et JL. Depuis le 27 juin, c'est l'office est non plus la RTF, ce qui ne change pas grand chose. L'ORTF et plus la RTF.

J'ai voulu écouter la radio, il était question du Japon à propos de l'inauguration d'une autoroute et d'une ligne de chemin de fer, cela ne m'intéressait pas.

Je me sens bien dans mon appartement rue Pigalle. J'ai passé un moment à regarder dans la rue. La vue est splendide, mais tout autre que moi trouverait cette réflexion idiote. En fait, c'est une rue animée, et à partir de mon appartement (Ce n'est peut-être qu'une impression), l'aspect glauque de Pigalle s'enfuit. Il y a de nombreux commerces près de mon entrée, symboles de la vie le jour, Pigalle la nuit est un peu plus bas.

En allant chercher mon courrier, j'ai salué Mme Groisy. Rien dans ma boîte aux lettres. On est venu me livrer un téléviseur, un cadeau de Renée. J'en suis presque gênée. Je sais dès à présent que je ne pourrais pas me regarder lorsque "Quelle Famille" et "Plainte contre X" seront diffusés.

J'ai reposé le scénario de "Plainte contre X" sur ma petite étagère fétiche de la bibliothèque offerte par Sophie.

vlcsnap-2013-12-12-20h21m08s51.png

Lire la suite

Mercredi 30 Septembre 1964

8 Décembre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

St Jérôme

 

Finalement, je n'ai plus très envie d'aller voir Serge au théâtre Saint-Georges, demain après-midi. C'est la fête de mon frère et j'ai oublié de lui envoyer une carte, avec un billet de cinq francs.

Catherine m'a présenté un certain Don, chanteur anglais, né la même année que moi et presque le même mois, lui c'est le 19 août.

Je n'ai jamais entendu parler de lui, mais il est paraît-il déjà sur la voie de la célébrité. Il est venu à Paris faire des photos au studio de Cathy. 

Alors, on peut comprendre que j'ai moins envie de voir Serge. Don est brun, bouclé, cheveux longs, avec une chemise à fleurs. Il fait partie d'un groupe, dont il est le chanteur, qui s'appelle les Sorrow, les chagrins en français.

On a du mal à évoquer le chagrin quand on voit Don. Depuis que je l'ai rencontré chez Cathy, je trouve qu'il inspire la joie de vivre, la jeunesse. Il est l'exact contraire de Jean-Patrick toujours si triste, si pensif, si contrarié.

Malheureusement, l'anglais que j'ai appris avec Soeur Clara et Soeur Jessica durant mes années à Stroke on Trent puis à Douvres reste approximatif. On dit que je parle dans un anglais de cuisine. Et Don ne parle pas un mot de français.

Il y a une fête ce soir pour l'indépendance de l'île de Malte. Je propose à Don de m'y rendre avec Catherine et lui. Mais je le sens bien hésitant.

 

vlcsnap-2013-05-18-11h27m13s158

 

 

Lire la suite

Mardi 29 Septembre 1964

14 Octobre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

MARDI 29 SEPTEMBRE 1964

Saint Michel Archange

Dans mon immeuble, mes charmantes voisines, Mesdames Groisy et Bory me rencontrent souvent et me demandent de mes nouvelles. Je ne sais comment elles ont su que j’étais actrice. Elles m’appellent toutes deux « Mademoiselle Baptiste ».

Ce n’est que le 5 mars l’an prochain qu’elles pourront me voir au cinéma dans « Déclic et des claques », tandis que « Quelle famille » devrait être diffusé fin mai.

Jusque là, seuls ceux qui m’ont vu dans la tournée en province de « Gigi » savent que je suis comédienne.

Je commence à avoir ma petite notoriété, comme le dit souvent Sophie L… « Le monde est petit ».

 

Serge semble tenir à moi car à deux jours du spectacle où il m’a invité, il m’a téléphoné à nouveau. Il tournait autour du pot, parlait de JL, mais je pense qu’il n’osait pas à nouveau m’inviter à dîner.

 

MURIEL 02 08 67 NOUVEAU SCAN SANS TEXTE

Lire la suite

Lundi 28 septembre 1964

6 Octobre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

 

 

Muriel Baptiste

 

 LUNDI 28 SEPTEMBRE 1964

ST VENCESLAS

 

Je n’ai pas de nouvelles de Serge, même si je me rendrai à son spectacle du 1er octobre. Je ne lui ai pas répondu pour l’invitation à dîner et il s’est sans doute découragé. Pourquoi ais je été au Golf Drouot au lieu d’aller dîner avec lui ? Je ne le sais pas moi-même.

Mais l’imminence du tournage à Compiègne de « Plainte contre X » ne m’encourage pas à commencer une nouvelle histoire en ce moment.

Alvaro Mancori m’a écrit pour le tournage des « Sultans ». Mais tout cela est bien loin, ce n’est que pour dans un an.  D’ici là, j’ai « Plainte contre X » et la reprise parisienne de « Gigi ».

Reprendre la pièce risque fort de me faire penser beaucoup à Régis, qui faisait l’éclairage pour la version tournée en province, et à mon histoire très brève avec Paul.

Me promenant dans mon quartier, j’ai croisé Michel De Ré et nous avons discuté quelques minutes. Il s’inquiète de ma carrière. Il arrête « Commandant X » et me dit que « Angélique marquise des anges » qui va sortir en décembre au cinéma lui a permis de brosser un petit rôle. Toutefois, c’est à la télévision qu’il s’est consacré avec  « L’enlèvement d’Antoine Bigut » et « La misère et la gloire ». Je lui parle de Ducrest et de « Plainte contre X ».

 

Renée me téléphone et souhaiterait que je revienne à Grasse sitôt « Plainte contre X » terminé.

Lire la suite

Dimanche 27 septembre 1964

30 Septembre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 1964

St Côme

J’ai pris un taxi pour aller à la villa Franklin. Ma mère était plutôt calme, et Jérôme content de me voir. Je n’y étais pas retournée depuis le dimanche 23 août.

Pour une fois satisfaite de ma visite, je suis restée jusque vers 16h30. Après un taxi m’a ramenée intra muros dans la capitale. J’ai téléphoné à Sophie L… Nous nous sommes vues à l’anniversaire de Romy Schneider.

Sophie me parle des nouveaux modèles engagées par « Marie Claire ». Elle me rappelle avec amusement qu’avant « Gigi », j’étais comme ces filles. D’autres trouveront leur Mancori qui les tirera de l’anonymat comme moi.

J’ai petit à petit l’impression de quitter mon petit monde pour entrer dans celui du vedettariat. Même si jusqu’à présent personne ne m’arrête dans la rue.

 

Le soir, je suis allée au Golf Drouot danser et m’étourdir un peu. Vivement le tournage de « Plainte contre X ».

 

GOLF DROUOT

Lire la suite

Samedi 26 septembre 1964

29 Septembre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

SAMEDI 26 SEPTEMBRE 1964

Ste Justine

J’ai reçu un coup de fil de Serge, dont je me demandais si je le reverrais. JL lui a donné mon numéro. Il m’invite à voir un spectacle dont il a fait la musique, inspiré de la bande dessinée belge « Blake et Mortimer : le piège diabolique ». Il me demande si je connais. Non. Mais je veux bien voir son spectacle.

Serge a écrit une illustration sonore pour une version destinée aux enfants, simplifiant l’album paru en 1962 (à ce qu’il me dit). Je lui promets de me rendre au théâtre Saint Georges dans le 9e le jeudi  1ER octobre en matinée .

J’ai trouvé cette invitation sympathique. Serge me demande si je serai libre ensuite pour aller dîner au restaurant.

 

C’est à méditer, ma foi. Je l’ai laissé dans l’incertitude.

 

vlcsnap-2013-07-31-17h34m44s17

Lire la suite

Vendredi 25 septembre 1964

26 Septembre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Vendredi 25 septembre 1964

St Firmin

La question est de savoir s’il y aura quelque chose avec Serge ou non. Il exerce une profession qui n’est pas étrangère au milieu du spectacle. Serge est  illustrateur sonore. Il travaille pour le cinéma, la télévision, le théâtre, les spectacles dans le sens le plus large, cela va de spectacles de patronage, de théâtre scolaire. J’ai le sentiment qu’il ne recherche ni la gloire ni la publicité. Il a un contrat avec l’éducation nationale et intervient dans des arbres de Noël ou autres choses de ce genre pour assurer la partie sonore musicale.

Il a manifesté envers moi une certaine indifférence, et je ne suis pas sûre de l’intéresser. Je ne sais d’ailleurs ni où il habite ni comment le contacter. Lui peut le faire par JL dont il est un ami.

J’ai voulu fuir dans les bras d’autres hommes la disparition de Régis. Bien des cicatrices que j’ai au fond de moi viennent de mon enfance dans les pensionnats anglais. La fêlure vient aussi de l’absence d’amour de ma mère.

 

Je compte les jours maintenant jusqu’au tournage de « Plainte contre X » avec JL. Mais j’aimerais bien revoir Serge.

 

vlcsnap-2013-05-18-11h15m59s72.png

Lire la suite

Jeudi 24 septembre 1964

24 Septembre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

JEUDI 24 SEPTEMBRE 1964

Visite de Catherine aujourd’hui, après la soirée Romy Schneider où nous n’avons pas eu le temps de parler. Elle comprend que le temps des photos est désormais du passé. Je gagne infiniment plus en tant que comédienne que modèle.

Nous parlons de choses et d’autres autour d’une tasse de café. Elle va faire des photos de Veruschka, une comtesse allemande qui veut devenir comédienne.

Je lui parle de mes projets. A midi, je déjeune avec Nancy à la Rotonde. Elle va partir tourner « Le gentleman de Cocody », un film d’espionnage avec Jean Marais à Abidjan. Avec ses films loin de Paris, je comprends que nous allons être davantage séparées que lorsqu’elle n’était que chanteuse.

L’après-midi, petite visite à JP pour savoir où en est la série « Les têtes brûlées », mais sans Michel Levine toujours absent de Paris, il n’avance pas.

 

Le soir, j’ai retrouvé José Luis et Michèle à la brasserie Lipp. JL a invité un ami, qui sera mon « cavalier ». Un certain Serge. Il sera plus peut être…  Qui sait ?

 

BRASSERIE-LIPP.jpg

Lire la suite

Mercredi 23 septembre 1964

23 Septembre 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

MERCREDI 23 SEPTEMBRE 1964

 

Ouf, libérée. « Déclic et des claques » est terminé pour moi. J’attends maintenant le tournage de « Plainte contre X ».

Je suis invitée à l’anniversaire de l’actrice de « Sissi », Romy Schneider. Elle a 26 ans. Nancy y sera, ainsi que Sophie L …

Il y aura José Luis et sans doute Michèle. Catherine Harlé sans doute aussi et peut-être Anita.

Je me suis achetée une robe pour l’occasion.  Mais je n’aurais pas de cavalier. N’en déplaise à Spade, je ne suis pas dépendante des hommes.

 

Je sais mon texte de « Plainte contre X » par cœur. José-Luis y jouera mon père. Nous allons tourner mi-octobre. Plus qu’une quinzaine de jours, enfin un peu plus, et je serai Lisbeth de Montaillac.

 

ORIGINAL CINEMONDE

 


Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>