Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Articles avec #match contre la vie tag

23 juin 73 Match contre la vie : Scandale

21 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Voici le tout dernier épisode de « Match contre la vie » diffusé en France, en bouche-trou, le samedi 23 juin 1973 à 21h35.

« Scandale » est le 68e épisode sur NBC, le 8e de la saison 3, et le 32e diffusé entre 1972 et 1973. Aux USA, il s’intitule « Down with Willy Hatch ».

 Dans une petite ville de piètre apparence, la jeunesse quitte régulièrement la ville. Willy Hatch, comédien amateur à l’hôtel local s’efforce de faire rire cette ville mourante. Accusé de viol et emprisonné, il devient le point de mire de tous les citoyens. Paul Bryan vient au secours de cet homme qui proclame son innocence.

Paul fut son avocat quand Willy avait son émission à la télé à San Francisco. Il apprend la nouvelle par les journaux et se rend sur place. Ils ne se sont plus vus depuis six ans. Sa carrière s’étant écroulée, Willy par pudeur n’a jamais plus contacté Paul.

Paul le fait libérer sous caution. Il tente de rencontrer Mary Jo, la fille de moins de 18 ans avec laquelle Willy est censé avoir couché, mais le père lui dit qu’elle n’est pas là, tandis que le shérif révèle à Paul qu’elle n’a pas été examinée.

Afin de prouver son innocence, Paul incite Willy à remonter sur scène et convainc le propriétaire du bar, avec lequel il s’entretient. L’homme, un certain Decker, explique à Paul que la ville est passée de 40 000 à 17 000 habitants et que les gens sont tendus. Paul a envoyé Willy se reposer à l’hôtel, mais Mary Jo est venue l’y retrouver. Elle s’est sauvée de la maison de sa tante. Willy faisait ses bagages et était sur le point de quitter la ville.

Le shérif se rend à l’hôtel et recherche Mary Jo, tandis que le père a promis de tuer Willy s’il les voit ensemble. Le père admet que sa fille n’a pas été violée, et Paul insiste pour que le comédien se produise afin de montrer qu’il n’a rien à se reprocher.

Mary Jo dit à Paul qu’elle est amoureuse de Willy mais ne le lui a pas révélé en raison de leur différence d’âge. Elle a été le voir plusieurs fois après son numéro jusqu’au jour où son père a fait mettre Willy en prison. Il n’y a jamais rien eu entre eux. Paul demande à Mary Jo pourquoi elle pense que Willy est amoureux d’elle.

23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
23 juin 73 Match contre la vie : Scandale
Lire la suite

9 juin 1973 MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE

7 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Je vous raconte l'épisode de "Match contre la vie" : "La princesse" qui a été programmé le samedi 9 juin 1973 à 21h35 sur la 2. Cela intervenait une semaine après la fin de "Amicalement vôtre" un peu en "bouche-trou". Sur NBC, c'est le 62e épisode, le 2e de la saison 3, sous le titre "The Inhuman predicament".

Paul est à bord du yacht « Oriana ». Il décide de prendre son petit déjeuner à Majorque. Accompagné de la jeune et ravissante princesse Ingrid (Katherine Justice, vue dans « Les envahisseurs », « Columbo »,« Mannix », « Cannon » et « Hawaï Police d’état »), follement amoureuse de lui, il rencontre un de ses vieux amis, Ramon Da Vega (Fernando Lamas). En parfait gigolo, il vit d’expédients et veut entreprendre la conquête de la belle, riche et froide femme d’affaires qu’est Rachel Pike (Vera Miles).

Paul n’est pas chaud devant cette situation et cherche à protéger son ami Ramon. Rachel lui lance vite à la figure qu’il est un gigolo. Elle interroge Paul sur la situation de son ami, et il reste évasif.

Ingrid pendant ce temps explique à Paul qu’elle est amoureuse de lui et veut de débarrasser du carcan de son protocole.

A Malte, Ramon dit à Rachel qu’il doit quitter la croisière en raison d’un désastre qui vient de survenir dans sa propriété d’Andorre. Rachel feint de l’aider, mais donne un chèque de 30 000 dollars à son secrétaire pour qu’il l’aide directement. Elle est fière d’avoir piégé le gigolo à son jeu.

Ramon tente de faire un marché avec le secrétaire en partageant l’argent, mais ce dernier dur en affaires accepte en ne lui laissant que 12 500 dollars.

La princesse Ingrid comprenant que son rang passe avant son amour pour Paul lui dit qu’une fois la croisière terminée, ils se sépareront. Elle ne peut se dérober à ses obligations.

 Au rendez-vous à Athènes avec le secrétaire, Ramon ne trouve personne et revient vers Rachel qui lui explique que sa présence à bord ne vaut pas 12 500 dollars mais seulement 2500. Ramon lui rend l’enveloppe en lui disant qu’il n’accepte pas d’être sous-payé.

9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
Lire la suite

Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin

8 Février 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

 

Ce match repousse à 16h35 le trentième et dernier épisode de "Match contre la vie" : "L'assassin". Aux USA, sur NBC, c'est le 53e épisode, "The assassin", 23e de la saison 2. C'est une formidable conclusion pour la version française. Paul apprend par le docteur Mason, qui a diagnostiqué sa maladie, qu'un autre homme est atteint de la même affection rare : un certain Bill Dagen (Arthur Hill). Il veut tenter un traitement. Mais Dagen n'a qu'une idée en tête : tuer Phil Colby (Harold Gould) qu'il hait depuis des années. Celles du collège. Colby et des amis ont bouclé hors de sa chambre Dagen. Ce dernier, en voulant réviser, a tenté de rentrer dans sa chambre par l'extérieur mais fait une chute qui l’a laissé handicapé. Il devient invalide et ne peut présenter ses examens. Depuis ce temps-là, il a juré de tuer Colby. La police et Paul vont réussir à l'en empêcher juste à temps. Et c'est la dernière phrase de la série : Dagen dit que de toute façon il va mourir, et Paul lui répond : "Oui, mais moi, il me reste une chance".

 

Pourtant, les aventures de Paul Bryan ne sont pas terminées, reste deux épisodes à diffuser, le samedi 9 juin 1973 en soirée avec l'épisode "La princesse", et le 23 juin 1973 "Le scandale". ce seront les toutes dernières apparitions de Paul à la télévision française.

 

Voici un résumé détaillé de l’épisode :

 

 

À San Francisco, Paul essaie de voir Bill Dagen qui ne répond pas lorsqu’il frappe à sa porte. La logeuse dit qu'elle n'a pas vu son locataire depuis un moment, et Paul force la porte, disant qu'il craint que Dagen souffre de dépression, et soit peut-être blessé.

 

L'appartement est vide, mais ils découvrent une cache d'armes à feu. Dagen arrive, et se dispute avec la logeuse au sujet des armes qui, selon lui, sont parfaitement légales, mais elle lui dit de partir.

 

Paul explique qu'il est venu à la demande du Dr Mason qui a découvert que tous deux souffrent de la même maladie incurable. Il dit que le médecin pensait qu'il pourrait aider Dagen et avoir trouvé un remède. Dagen s’en moque, disant que Paul a bien sûr l'argent qui lui permet de profiter du temps qui lui reste. Mais Dagen ajoute que, bien que l’épreuve a été difficile à vivre, il a trouvé un moyen de donner  un sens au temps qu'il lui reste, déclarant qu'il a l'intention de tuer Phil Colby,

 

il ajoute qu'il n'y a rien ou n'importe qui puisse pour l'arrêter. Paul répète à son ami Jim Seaborne, de la police de San Francisco, cette menace, mais Jim déclare que Dagen est un illuminé inoffensif. Il s’adresse alors à la cible de Dagen, Colby.

 

Colby affirme qu’il ne l’a pas vu depuis le collège, mais Dagen continue de raconter une blague d'étudiant où Colby et des comparses l’ont verrouillé  hors de sa chambre avant des examens importants lorsque lui, le meilleur élève, voulait désespérément étudier ses notes.

 

La réaction de Dagen a été d'essayer d'entrer dans sa chambre à travers une fenêtre du deuxième étage, mais une chute de la corniche étroite l’a envoyé à l'hôpital pendant deux ans. Il n'a jamais obtenu son diplôme, et s'est retrouvé avec une invalidité permanente. Colby semble considérer l'événement comme une chose insignifiante dont il n’est pas responsable, et rejette l'idée qu'il soit en danger. Mais lorsque Paul lui parle de l'arsenal de Dagen, Colby est indigné que la police n’aille pas l’arrêter. Jim explique que Dagen niera les accusations, et tout ce que les policiers pourront faire est de l’interroger et de le mettre en garde à vue une journée. Colby affirme qu'il fera l'objet d'une protection privée, et Jim dit que c'est son droit de le faire.

 

Lorsque Paul et Jim sortent de la société de Colby, ils repèrent Dagen attendant à l'extérieur avec des armes dans sa voiture. Jim  le met en garde à propos de toute agression envers Phil Colby avec les armes – dont il reconnaît la légalité - et Dagen admet qu'il ne se souvient que très vaguement du nom de collège où les faits se sont déroulés.

 

Jim et Paul reviennent voir Colby à son bureau. Jim raconte leur expérience dans la rue, et dit à Colby de se protéger en attendant un agent de police qui le raccompagnera chez lui. A la question de Colby, Jim dit le mettre sous protection policière aussi longtemps que possible.

 

Jim dit à Paul qu’un homme qui sait qu’il va mourir n’a plus peur de rien. Il lui demande comment il était au courant de l’existence de Dagen. Paul lui répond qu’il est revenu à San Francisco, cessant de parcourir le monde, le temps de régler cette affaire.

 

Le jour suivant, Paul va voir Dagen pour tenter de le dissuader de tuer Colby. Mais Dagen rappelle qu’il a souffert, passant deux années dans un fauteuil roulant et une année sur des béquilles.

 

Paul parle de l'avancement de la recherche effectuée pour guérir leurs maladies, mais Dagen est indifférent. Paul a décidé de profiter du temps qui lui reste pour vivre toute une vie et voyager, et faire davantage que ce qu’il a vécu auparavant.

 

Dagen dit que c'est assez facile à faire avec deux bonnes jambes, mais Paul l’interrompt. Même s’il avait été handicapé, il aurait espéré jusqu’au bout vaincre sa maladie.

 

Puis, dans la suite de la conversation, Paul propose à Dagen de le rejoindre sur le bateau d’un ami à New York et d’aller ensemble à Long Day.

 

La méfiance est la première réaction de Dagen, Paul demande si l'idée de la police de l’expulser de la ville n’était pas la meilleure solution. Mais Dagen est intéressé par le voyage en bateau, au point même de s'inquiéter d’avoir le mal de mer.

 

Mais lorsqu'ils sortent du restaurant Dagen et Paul sont attaqués  par trois malfrats tandis qu'un détective en civil surveille Dagen dans une voiture en stationnement. Il s’agit d’un des hommes de Jim Seaborne.

 

L'un des malfrats menace Dagen en lui demandant de quitter la ville en le menaçant de nouvelles violences contre lui. Paul se bat avec un autre des voyous et les met en déroute, les faisant prendre la fuite.

 

Le policier en civil fait son rapport par radio et appelle une ambulance, puis va à offrir de l'aide.

 

Jim et Paul aller voir Colby à son domicile, mais il nie avoir engagé les malfrats.

 

Jim répond que s'il arrive quelque chose à Dagen, il arrêtera Colby. Sans admettre quoi que ce soit, Colby demande si Jim connaît une meilleure façon de se protéger de  Dagen, et Paul dit que cinq minutes avant l’agression, Dagen  était prêt à oublier sa rancune envers Colby.

 

Colby insiste  et dit que Dagen est un obsédé.

 

Mais Paul lui dit que Dagen avait accepté de mettre le cap sur Hawaï avec lui, et il y aurait bénéficié d’une semaine seul avec l'homme perturbé pour le ramener à la raison.

 

Jim informe ensuite Colby qu’il retire  l'équipe de surveillance à la suite de l'attaque, et lui dit de quitter la ville et de rejoindre sa famille en vacances dans l'Oregon.

 

Colby à son tour menace de créer une mauvaise publicité pour la police, puis envoie promener  Jim et Paul.

 

Le lendemain Dagen va jusqu'à la toiture d'une structure de stationnement, et tire sur Colby.

 

Dagen s'échappe et abandonne sa voiture, mais prend ses armes avec lui. Paul s'étonne qu'il ne se soit pas rendu, mais Jim lui dit que Dagen a vu Colby ramper sous sa voiture, et sait qu'il est toujours vivant.

 

Lorsque Dagen va dans la salle de repos d'un garage pour assembler son arme de service, un homme arrive, voit les armes et court pour prévenir la police. Dagen est épuisé, et lorsque l'homme au téléphone avertit  ses collègues, un mécanicien essaie de l'arrêter, et Dagen le tue.

 

Dagen s'introduit dans une maison vide pour se cacher, mais lorsque l'occupant arrive, Dagen le prend en otage. À la radio il entend que Colby a succombé à ses blessures, et il lui dit, "un mort vient de vous sauver la vie."

 

Peu après, Dagen est repéré par un agent qui patrouille. Il prend alors une femme en otage. Il se rend ensuite volontairement à la police. Quand Jim et Paul arrivent sur les lieux, Dagen est autosatisfait. Mais ils lui annoncent alors que la nouvelle de la mort de Colby est fausse et qu’il est seulement blessé.

 

Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Samedi 10 février 1973 Match contre la vie : L'assassin
Lire la suite

Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago

4 Février 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Le vingt-neuvième épisode de "Match contre la vie" : "Le train de nuit de Chicago", est aux USA le 27e de la saison 1, sous le titre "Night train from Chicago". Au wagon restaurant, Paul Bryan se trouve face à face à une soeur de charité, Veronica, qui laisse tomber son rosaire et son livre de prières. Paul qui s'est précipité pour les lui rendre, s'aperçoit qu'elle a disparu. Arrivé à Los Angeles, Paul rencontre une charmante et élégante jeune femme en laquelle il est certain de reconnaître la religieuse. Mais cette dernière prétend s'appeler Mary Carter. Peu après, Paul la retrouve morte. En fait, Paul se retrouve mêlé à une affaire de témoignages contre la mafia. Mary et Veronica étaient sœurs et filles d'un mafioso célèbre. Mary a pris les habits de Veronica et finira par témoigner.

 

Voici un résumé détaillé de l’épisode.

 

 

Pendant le petit-déjeuner dans un train entre Chicago et Los Angeles Paul parle à une religieuse, Sœur Veronica. 

 

Au milieu de leur conversation, elle se lève soudainement de la table et s'en va, laissant derrière elle un rosaire et son livre de prières. Paul fait une tentative pour lui rendre ses affaires sans succès, puis obtient le numéro de son compartiment. Or, la femme est partie alors que le train ne s’est pas arrêté.

 

A la gare de Los Angeles, Paul revoit la nonne cette-fois vêtue d’un costume vert. Elle affirme ne l’avoir jamais rencontrée et monte dans un taxi. Il la suit à son hôtel mais elle nie toujours le connaître. Elle prétend s’appeler Marie Carter. Paul est alors assommé et quand il reprend ses esprits, la femme au costume vert est morte.

 

Le lieutenant Wallace interroge Paul, cherchant à savoir pourquoi il a voulu retrouver la femme du train. Le mystère est que la morte n’est pas la même, bien que portant le costume vert.

 

L’interrogatoire est interrompu par un collègue qui lui rappelle qu’il doit écouter le témoignage de quelqu’un contre un chef de la Mafia avant une audience du Sénat.

 

Paul rappelle l’existence de sœur Veronica, et il s’avère que la soeur de la morte était une religieuse.

 

Paul se rend compte qu’il est en plein procès contre la Mafia et doit rester à la disposition du lieutenant Wallace. Or, il voulait assister à une course de voitures dans le Comté de Riverside.

 

Paul se rend compte qu’il est suivi. Peu après, il est agressé par deux hommes et en réchappe miraculeusement. La police l’emmène à la morgue afin de savoir s’il reconnaît un homme qui dirigeait une organisation mafieuse. Le nom de Paul figurait sur son bureau !

 

Paul se rend à la course automobile et peu après reçoit un appel de la femme qu’il a rencontrée dans le train, qui se présente comme une certaine  Elizabeth Brentano. Elle dit qu’elle a besoin de son aide. Elle veut le rencontrer dans un motel dans la vallée de San Fernando. Elle a vu sa photo dans le journal à la course.

 

Elle explique qu’à l’hôtel, deux hommes l’ont capturée, ont tué une femme de chambre à laquelle ils ont mis le costume vert, mais qu’elle a réussi à s’échapper. Quand Paul dit qu’elle aurait put être tuée, Elizabeth répond que Sœur Veronica était sa sœur, et qu’elle est la fille de Charlie Sant.

 

Charlie Sant a communiqué avec ses filles par l’intermédiaire d’un avocat qui a informé Elizabeth que leur père allait témoigner devant le comité du Sénat contre la Mafia.

 

Elizabeth demande à Paul de se cacher, mais dit qu’il est important que son père sache qu’elle est encore en vie, afin qu’il puisse témoigner.

 

Il dit qu’elle doit appeler le FBI et s’identifier. Elle est horrifiée par l’idée de rendre publique son identité et que les gens apprennent qu’elle est la fille d’un chef de la Mafia. Deux hommes les agressent alors. Paul tire sur le premier en état de légitime défense, mais l’autre le blesse. Il réussit à sauver Elizabeth recroquevillée derrière le rideau de la douche, et tire sur le second tueur.

 

Paul appelle un médecin. Elizabeth décroche le téléphone pour prévenir le FBI de ce qui s’est passé et se présente avec le nom de son père.

 

Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Vendredi 9 février Match contre la vie : Le train de nuit pour Chicago
Lire la suite

Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce

4 Février 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

78e épisode de "Run for your life aux usa", soit 18e de la saison 3, "The rape of Lucrece", qui en France devient "Lucrèce", est le 28e épisode de "Match contre la vie". C'est donc l'un des derniers tournés, le 77e étant "Les tyrans," mon épisode favori, raconté ici.

Je ne l'ai pas vu puisque je travaillais jusqu'à 17h le jeudi. Paul est accusé de viol par une romancière, Lucrèce Lawrence (Julie Harris), qu'il connaît depuis l'âge de neuf ans. C'est le père de Paul qui s'était occupé de son divorce. Il s'agit d'une folle, et il parvient à prouver son innocence en lisant au tribunal les épreuves du prochain manuscrit de Lucrece.

Voici le résumé détaillé de l’épisode.

Paul est accusé d’une tentative de viol par l’écrivain Lucrèce Lawrence. Lors d’une audience préliminaire, Paul attend de savoir ce qui va lui arriver. Lucrèce se présente à la barre et donne sa version des évènements du samedi précédent.

Elle se trouvait à son domicile avec son éditeur, Dorothy Young, venue discuter de son nouveau livre. Lucrèce, à qui Paul dit qu’ils se sont déjà rencontrés, se rend compte qu’il est le fils de l’avocat qui s’est occupé de son divorce.

Paul a invité Lucrèce à dîner, et selon elle, il n’a cessé de lui faire des avances. Elle l’a ensuite invité chez elle pour lui parler de son nouveau livre. Un terrible orage a alors éclaté. Les lumières se sont éteintes, et Lucrèce déclare que Paul a tenté de la violer. Elle s’est évanouie. Tout au long de son témoignage, elle affirme que Paul était sous l’emprise de l’alcool.

Cette dernière affirmation est démentie par un voisin lors de la reconstitution, et Paul lui rappelle que mentir lorsque l’on témoigne sous serment est un crime, mais elle s’obstine dans son accusation.

Des témoins en faveur de l’accusé, Peggy et Tom Ambler, disent que Lucrèce agit ainsi pour se faire de la publicité. L’éditrice Dorothy Young fait observer qu’elle savait exactement ce qu’elle allait dire avant qu’elle le fasse. Enfin, chez elle, Lucrèce ne possédait guère d’alcool.

Lorsque Paul commence son témoignage, il reflète dans les grandes lignes ce que Lucrèce a dit. Par contre, il dit s’être méfié, ne pas voir voulu dîner seul avec elle, et que son éditrice n’avait pas une opinion flatteuse de son nouveau livre. Paul décrit une femme agressive et mal dans sa peau.

Après le dîner, elle a parlé en détail des circonstances entourant le divorce de son père.

Contrairement à ce qu’elle affirme, c’est Lucrèce qui a voulu l’embrasser, mais Paul l’a repoussée, lui disant qu’elle avait trop bu. Paul a même suggéré de partir avant l’orage. Or, elle l’a supplié de ne pas partir. Puis, elle s’est mise subitement à crier. Il a voulu la calmer, l’embrasser sur la joue, et l’a giflé. Elle a commencé à jeter des objets et renversé une lampe. Enfin, elle s’est mise à déchirer ses habits.

Hélas pour Paul, le voisin donne une version qui corrobore la thèse de la tentative de viol.  Le juge décide d’instruire un procès, mais un coup de théâtre survient. L’éditrice Dorothy Young arrive et demande à Lucrèce de lire à haute voix

Il s’agit de la tentative de viol dont elle accuse Paul qui se trouvait en fait déjà écrite dans son roman à paraître. Le juge lève les accusations contre lui et ordonne des soins psychiatriques à Lucrèce.  Paul déclare qu’il ne va pas porter plainte et quitte le tribunal avec Dorothy. Le voisin s’excuse humblement auprès de Paul en jurant de sa bonne foi. Paul accepte les excuses et part sans un regard pour Lucrèce.

Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Jeudi 8 février 1973 Match contre la vie : Lucrèce
Lire la suite

Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route

31 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

En raison du match de rugby France-All blacks au stade Gerland à Lyon, "Match contre la vie" est repoussé à 16h30. Ce 27e épisode, "L'inconnue de la route", je m'en souviens mal car le thème rappelle beaucoup celui de "La fugitive". C'est un des tous premiers aux USA, le quatrième de la saison 1, "Never pick up a stranger".

Paul Bryan prend une autostoppeuse mineure, Kathy Sloan, et veut la ramener chez ses grands-parents. Lorsqu'elle apprend cela, elle se jette de la voiture et se blesse. Ils voient un médecin, c'est anodin, et Paul la ramène chez elle. Il décide de rester dans la petite ville et se voit menacer par le shérif Trumbell (Barry Sullivan, le milliardaire Jordan Braddock de la série "L'immortel") qui l'incite à quitter la ville. Puis, le shérif pousse Kathy à accuser Paul de tentative de viol. Paul réussit à se blanchir des accusations et découvre que le shérif Trumbell est mêlé à une escroquerie à l'assurance concernant un homme supposé mort depuis cinq ans dont la "veuve" a perçu 200 000 dollars d'assurance vie.

Voici le résumé détaillé de l’épisode.

Paul s’arrête pour déjeuner dans le restaurant d’une petite ville et est alarmé par les allées et venues d’un homme à l’air étrange.

Peu après, il prend une auto-stoppeuse. Elle s’appelle Kathy Sloan, mais notre héros comprend vite qu’elle n’arrête pas de mentir. Elle saute de la voiture et se blesse. Il la conduit chez un médecin qui déclare que ce n’est qu’une légère commotion. Cependant, après avoir parlé avec les grands-parents de Kathy, il décide de rester en ville pour s’assurer qu’elle va bien.

Il prend une chambre dans un hôtel mais est accosté par un shérif qui l’assaille de questions et lui demande de quitter la ville dans la matinée.

Le jour suivant, Paul amène des fleurs à Kathy et lui indique qu’il est sur le point de partir. C’est une orpheline de 19 ans et elle se plaint que ses grands-parents la gardent sous contrôle avec sévérité.

Kathy veut s’en aller même si elle ne pourra aller au bon collège où elle doit entrer. Elle embrasse Paul et le supplie de l’emmener.

Peu après, le shérif et son adjoint arrêtent Paul et le rouent de coups. Le médecin qu’il consulte lui conseille de quitter la ville. Mais Paul va voir le procureur et porte plainte contre le shérif et son adjoint. Ces derniers nient les faits et le procureur les croit.

Voyant que Paul ne se décide pas à partir, le shérif offre 2000 dollars à Kathy si elle accuse Paul de l’avoir agressée. Elle accepte. Le shérif arrête Paul, mais accepte de le laisser partir s’il quitte la ville. Devant son refus, il est mis en accusation.

Paul décide de se défendre tout seul, étant avocat. Il trouve un témoin, le propriétaire d’un bowling, qui lui sauve la mise. C’est Kathy qui se retrouve en mauvaise posture pour dénonciation calomnieuse. Le shérif ayant joué un rôle douteux dans cette affaire, le procureur lui annonce qu’il ne sera pas réélu. Le shérif veut alors mettre Paul en pièces.

Paul en réchappe, et met en évidence une escroquerie à l’assurance. L’éditeur du journal local et sa femme se sont faits passer pour morts dans un accident d’avion et ont touché 200 000 dollars. Il les fait arrêter.

Il encourage Kathy d’aller au collège lors d’une dernière visite aux grands-parents et lui promet qu’il lui écrira chaque mois autant de temps qu’il vivra.

Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Samedi 3 février 1973 Match contre la vie : L'inconnue de la route
Lire la suite

Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite

30 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

26e épisode de "Match contre la vie": "Une longue poursuite", aux usa "A girl named Sorrow", le 10e épisode de la saison 1.  Lisa Sorrow, agent israëlienne du Mossad, traque un ancien nazi, Kafka (David Opatoshu), dans un club de vol à voiles.  Kafka est en réalité le sinistre Ernst Mannheim. Paul aidera Lisa à traquer Kafka dans le désert, et au terme d'une longue poursuite, on retrouvera Kafka mort de mort naturelle.

 

Voici un résumé détaillé de l’épisode

 

 

Paul a une romance avec Lisa Sorrow, et comme elle pratique le vol à voiles à Juan Les Pins en France, il lui propose d’aller en Arizona où Dave Kafka gère une école de pilotage.

 

Kafka est impressionné par Lisa Sorrow, et dit qu'elle ne sera pas assez douée pour continuer le stage de vol à voile la semaine suivante.

 

Paul remarque son émotion lorsqu’elle voit un tatouage d’un ancien camp de concentration sur le bras de Kafka.

 

Dans la soirée, Lisa téléphone à un inconnu, et donne un message codé.

 

Quand il va à la ville, Kafka est attaqué par deux hommes et enlevé. Cependant, Kafka a un fusil.

 

il surmonte ses assaillants, et les tue, puis tire sur un clochard qui avait accidentellement assisté à la scène

 

Quand elle voit Kafka revenir le jour suivant, Lisa devient très agitée.

 

Paul demande ce qu'il peut faire, mais elle dit qu'elle veut juste se reposer dans sa chambre. Là, elle a un autre appel téléphonique, et dit que les unités envoyées n’ont pas rempli leur mission, et doivent être remplacées. Elle prend un pistolet dans sa valise, et va à l'extérieur.

 

Lisa s'infiltre jusque chez Kafka, et elle entend un coup de fil, où l’homme essaie désespérément d'obtenir un prêt sur l'hôtel, même en acceptant un taux d'intérêt élevé s'il peut obtenir de l'argent en espèces demain ou le jour suivant par le prêteur.

 

Cependant, Paul observe l’écoute clandestine de Lisa, et lui dit de ranger son arme.

 

Paul lui demande ce qui se passe entre elle et Kafka, mais elle refuse de le dire. Il lui demande quelle part de sincérité elle avait lorsqu’ils se sont rencontrés en France, et quel but elle poursuit.

 

Elle répond que ses sentiments envers Paul étaient authentiques, même si l'enthousiasme pour le deltaplane était un mensonge.

 

Paul suggère d'appeler la police, mais elle dit que cela ne sert à rien, que Kafka s'apprête à s’enfuir.

 

Paul reste perplexe, et  pose des questions. Pourquoi Lisa se mêle-t-elle de l’histoire de ce criminel recherché ?

 

Elle explique qu'elle n'est là que pour observer et à signaler, mais Kafka étant devenu suspect, elle devait savoir où il était allé, alors Paul commence à chercher dans la ville la plus proche une voiture à louer pour pouvoir continuer à se déplacer.

 

Apparemment Kafka obtient son argent, et se sauve dans son camion après la tombée de la nuit, tandis que Lisa et Paul le suivent à une distance sûre, sans lumières. Cela leur vaudra d’être arrêté par un policier et retardés, mais ils retrouvent la piste de Kafka.

 

Tout ce qu'ils ont besoin de faire est de conduire un peu plus vite maintenant.

 

Puis, tout d'un coup, des coups de feu retentissent. Ils ne sont pas touchés, mais leur radiateur est mort. Lisa saute hors de la voiture et en  trois coups de feu, perfore le réservoir du véhicule de Kafka.

 

Maintenant, tout le monde (Kafka, Paul, Lisa) doit continuer à pied.

 

Le temps est venu pour Lisa d’expliquer pourquoi Kafka leur a tiré dessus

 

Elle enlève son bracelet et révèle un tatouage de camp de concentration de l'époque où elle avait trois ans. Son père a été exécuté, et après la guerre, sa mère, qui avait survécu aux camps, est morte aussi.

 

Lisa a grandi en Israël, est entrée dans l'armée, et a finalement reçu l'affectation de suivre Kafka qui se révèle être un officiel Nazi notoire. Paul est manifestement touché lorsqu'il entend le nom.

 

Lisa explique que le vrai nom de l'homme qu'ils ont suivi est Ernst Mannheim, qui a changé d’identité à la fin de la guerre, pour se faire passer pour une victime de l'Holocauste, mais les israéliens ont été intrigués par sa grande passion pour la voile.

 

Paul ne comprend pas pourquoi Lisa ne s’en remet pas aux autorités américaines pour le faire arrêter et le juger, mais Lisa dit que les Etats-Unis ne feront qu’extrader Mannheim en Allemagne où il n’y a pas la peine de mort.

 

Paul ajoute qu’il comprend Lisa, que l’homme devrait être jugé en Israël, mais qu’il n’a pas le droit d’aider à le faire enlever. Il aidera la jeune femme, ne voulant pas la laisser seule. Pour toute réponse, Lisa assomme Paul et lui prend son arme, lui disant de la laisser partir à la poursuite de Kafka.

 

Mais Paul refuse de la quitter, et ils finissent par reprendre leur poursuite.

 

Puis, soudain, des coups de feu retentissent. Lisa souffre d'une petite blessure mineure, et Paul déchire sa chemise pour la panser, alors qu'elle présume que  Mannheim doit être à cours d’eau, sinon il ne se serait pas arrêté

 

Paul prend le fusil de Lisa, et elle lui demande de ne pas tuer Manheim quoi qu’il se passe.

 

Paul découvre Manheim mort le fusil à la main. Lisa entre dans une grande colère, mais il lui assure qu’il ne l’a pas tué.

 

Paul dit qu'apparemment de Mannheim est décédé de causes naturelles, peut-être de fatigue ou manque d'eau. Mais Lisa est effarée que cet homme échappe à la justice.  Elle quitte l’endroit désespérée.

Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Vendredi 2 février 1973 Match contre la vie : Une longue poursuite
Lire la suite

Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars

29 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Je rate à 15h10 le vingt-cinquième épisode de "Match contre la vie": "Quatre-vingt mille dollars", dont le titre original est "Make the angels wheep". C'est le 13e épisode de la saison 1. Paul revenu dans sa ville de natale d'Almeria (comme dans "L'image brouillée"),  vient en aide à un certain Johnny Deedrich (Kirk Duncan), accusé d'avoir tué le mari de sa maîtresse, Rosinha Fielding (Carol Lawrence). Il découvrira que le "mort" est bien vivant, grâce à une somme de 84 0000 dollars (et non 80 0000 comme dans la VF) que Rosinha a déposé sur un compte. Paul sait où se cache Johnny, le supposé tueur, et parvient à l'innocenter. L'épisode se termine par l'arrestation du "mort" qui parle tout seul comme Anthony Perkins/Norman Bates à la fin de "Psychose". La "veuve" n'est cependant pas dans le coup.

 

 

Voici un résumé détaillé de l’épisode.

 

 

Paul arrive à sa ville d'Almeria, en Californie, et est accueilli par un ancien shérif qui se souvient de lui.

 

Ils parlent de l'assassinat de huit mois plus tôt de Robin Fielding. Johnny Deedrich, soupçonné du meurtre, est en fuite.

 

Bien que Paul affirme que sa visite est amicale,  l'ancien sheriff semble sceptique que Paul soit de retour à la maison juste pour faire un tour.

 

Paul puis visite le domicile de la victime, et rend hommage à sa mère, maintenant dans un fauteuil roulant.

 

Elle parle de son fils Robbie  assassiné.

 

Après la brève visite, Paul se rend compte qu’il est suivi par Rosinha Fielding, la veuve de la victime. Elle remercie Paul pour la visite de sa belle-mère. Il  lui demande de dîner avec lui, mais elle refuse fermement.

 

D’une ville voisine, Johnny Deedrich, le meurtrier prisonnier que l’on croit en fuite au Laos, appelle Paul et lui demande si l’enquête progresse à Almeria.

 

Paul parle à Rosinha de sa liaison avec Johnny et lui demande s’il a tué son mari. Elle pense que oui.

 

Lors d’un déjeuner, Rosinha raconte que son mariage était un échec, ce qui l’a conduite à devenir la maîtresse de Johnny. A la mort de Robbie, sa belle-mère a fait une attaque et s’est retrouvée paralysée.

 

Revenant en ville, Paul est averti par un shérif adjoint que le procureur Tony Oliveira veut le voir. Le procureur explique que pendant un an, la veuve a fait des dépôts d’argent dans un compte à son nom, puis a retiré la totalité, 84000 dollars, le jour de la mort de son mari. Paul révèle à Oliveira qu’il sait où se cache Johnny Deedrich.

 

Rosinha dîne avec Paul et lui parle de l’argent. Elle prétend que c’est son mari qui lui a demandé de le retirer, mais Paul ne la croit pas. Elle lui avoue avoir rompu avec Johnny avant le meurtre. Elle voulait divorcer, mais il n’était pas amoureux d’elle et n’en voulait pas comme épouse.

 

Paul retourne voir la belle-mère, Mme Fielding, qui pense que Rosinha n’est pas capable de vivre avec son sentiment de culpabilité et reste avec elle pour cela.

 

Paul continue son enquête et découvre que Robin Fielding n’est pas mort. Il s’est servi d’un vagabond auquel il a tiré dans le visage avec une carabine, le défigurant. La mère était au courant (et donc la crise cardiaque n’est pas consécutive aux évènements). Depuis un an, Fielding avait planifié sa fausse mort et dressé un plan diabolique.

 

Paul dit que Robbie avait tout prévu, de la contrefaçon de son assassinat jusqu'à un an plus tard, quand il a commencé à obtenir Rosinha de mettre de l'argent dans un compte qui servirait le jour où il trouverait un homme qui lui ressemble, quelqu'un dont personne ne serait à la recherche une fois disparu. Il a offert au vagabond un emploi, s'est habillé dans ses propres vêtements, puis lui a tiré dans le visage avec un fusil.

 

Paul ajoute que la mère de Robbie savait que son fils était vivant, et a aidé à cacher.

 

Paul va à l'hôtel où s’est réfugiée Rosinha. Elle a l'intention d'aller voir son mari et sa belle-mère, mais Paul lui dit de ne pas le faire, qu'elle a fait sa pénitence.

 

Il lui dit de partir loin, à San Francisco, pour rester avec sa sœur à qui il a téléphoné. Elle résiste, et Paul lui dit de ne pas même revenir à la maison.

 

La scène finale montre Robbie parlant tout seul dans sa cellule d'une façon perverse de sa femme et de Johnny, de comment il était préférable de les laisser en vie et de punir eux-mêmes pour toujours alors qu'il sera libre.

Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Jeudi 1er février 1973 Match contre la vie : Quatre vingt mille dollars
Lire la suite

Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit

21 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Je me souviens très bien de l'épisode de "Match contre la vie" : "Le carnaval finit à Minuit", le 24e de cette diffusion française. Vous vous rappelez que dans "Amnésie", Paul ne se souvenait pas que le père de Kate sa fiancée et de sa belle-soeur Molly, Pierce, était mort ? Eh bien, "Carnival ends at Midnight" qui est le 16e épisode de la saison 1 vous explique tout.

Paul se rend à Rio de Janeiro où il cherche à faire extrader, via la Guyane Française, l'assassin de Pierce, Larry Carter (Peter Lawford, acteur hollywoodien connu, qui fut ami avec Marilyn Monroe et les frères Kennedy). Paul ne tarde pas à comprendre que Molly Pierce (Anne Helm) est venu pour tuer Carter. Il faut donc la prendre de vitesse. Molly revient dans toute la série, c'est elle qui sauve Paul Bryan dans "Les tyrans", qui fait arrêter son mari Alex escroc à l'assurance dans "Le crime d'Alex", qui aide Paul à retrouver la mémoire dans "Amnésie".On la voit d'ailleurs plus souvent que sa soeur Kate qui était la fiancée de Paul.

Larry Carter tente de faire croire à Paul qu'il est innocent, que l'on a utilisé ses empreintes pour les mettre sur l'arme qui a tué le père de Molly. Il comprend que Paul veut le faire extrader. Les choses se précipitent. Paul se rend compte que son arme a disparu et que Molly la lui a prise. Elle menace Larry qui tente de la convaincre de son innocence. Paul en arrivant brusquement provoque un drame. Dans la chambre d'hôtel, Molly tire et abat Carter. Avec son sang, et ceci n'est pas sur le site en anglais sur la série - je m'en souviens - il écrit  avec ses doigts "This is an accident". En mourant, Larry avoue à Paul qu'il est coupable et qu'il veut racheter son crime afin que son âme trouve la paix.

Voici un résumé détaillé de l’épisode.

Paul est venu de Rio de Janeiro à la demande de Molly Peters,  la sœur de son ex-fiancée pour traquer le tueur de son père, un certain Larry Carter, qui est parti au Brésil pour échapper à l'extradition.

Son plan pour capturer Larry Carter est de simuler une attaque dans la rue par deux agresseurs qui s’enfuient lorsque Paul s’en prend à eux. Ils ont été payés par Paul, et cela lui permet d’entrer en contact avec Carter.

Une voiture tire sur Larry qui se retrouve à l’hôpital. Paul découvre vite que c’est Molly Peters qui a fait le coup. A l’hôpital, Carter est questionné par la police sur les raisons de cet attentat et qui pourrait lui en vouloir. Quittant l’hôpital, Larry veut se rendre dans une partie du Brésil.

Paul se rend à la chambre d'hôtel de Molly et lui dit qu'il est en mission mandaté par sa sœur Kate pour ramener aux Etats-Unis le tueur de leur père, et qu'il sait que c'est Molly qui a tiré sur lui. Elle répond qu’elle a agi pour sauver son équilibre.

Paul téléphone à Kate de ramener sa sœur à la maison, mais Molly le supplie de lui donner une chance, et qu'elle va partir le lendemain, insistant sur le fait qu'elle va rester à l’hôtel avec lui avant qu'il ne l'emmène à l'aéroport à 17h.

Mais quand il se réveille sur le canapé le lendemain matin, elle a disparu. Il trouve ensuite une note de Molly lui demande de la rejoindre pour le petit-déjeuner au rez-de-chaussée. Elle croit que cela prouve qu’il peut lui faire confiance pour rester à Rio.

Paul en doute, mais elle dit qu'elle a besoin d'être là jusqu'à ce qu'elle voit Larry Carter extradé en Amérique.

Molly veut dîner avec Paul, mais il a d’autres projets et refuse de lui dire comment il va piéger Larry.

Ce soir-là, Paul rejoint Larry dans une boîte de nuit avec deux filles qui veulent rester pour le carnaval, mais doivent ensuite rentrer avec leur père à Belem. Seulement, s’ils veulent les accompagner à Belem où elles les invitent, il n’y aura plus de place dans l’avion de leur père. Larry suggère que Paul, qui a été pilote de la force aérienne, loue un charter pour les rejoindre à Belem.

Lorsque Paul revient tard pour sa chambre, Molly est là. Avec colère, il lui dit qu'elle aurait pu compromettre l'ensemble de l'opération par sa présence dans la pièce.

Paul révèle qu’il va emmener Larry en Guyane où les papiers sont prêts pour l’extradition. Le jour suivant, Larry dit à Paul qu’il a compris que cette invitation à Belem est un piège des sœurs Kate et Molly, et qu’il a même soupçonné Paul d’être dans le coup.

Paul va voir Molly et lui dit de quitter Rio immédiatement, mais elle n’a pas de vol pour les Etats-Unis avant deux heures du matin. Encore une fois, elle essaie de retarder les choses pour rester.

Paul est dans sa chambre lorsque Larry lui propose de faire la paix autour d’une bouteille de Bourbon, disant qu'il n’aurait pas dû soupçonner son ami de vouloir l’enlever. Il avoue qu’il est recherché pour meurtre et ne peut quitter le Brésil. Il se dit innocent du meurtre dont on l’accuse. Larry est déprimé d’aborder ce sujet. Ils vont maintenant se rendre au carnaval.

Paul veut emmener Molly à l’aéroport mais elle s’est sauvée de sa chambre et lui a volé son arme.

Il retrouve Molly dans la chambre de Larry qui nie avoir tué son père, tandis qu’elle menace de l’arme. Quand Paul frappe à la porte, Larry jette quelque chose sur Molly pour l’empêcher de tirer et elle le tue accidentellement.

Paul appelle un médecin et Larry confirme que c’est un accident, ce qu’il confirme en l’écrivant. Paul ne comprend plus, et Larry lui répond qu’il veut sauver son âme.

Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Samedi 27 janvier 1973 Match contre la vie : Le carnaval finit à minuit
Lire la suite

Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie

20 Janvier 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Je peux voir le 23e épisode de "Match contre la vie", "Valérie". Paul vient de passer quinze jours de vacances à Rome en compagnie de Valerie Phillips (Marianna Hill) sans que ni l'un ni l'autre ne se soient rien promis. Lorsque Paul accepte une invitation à un safari en Afrique avec elle et son richissime père Calvin (Ralph Bellamy), ce dernier se montre désagréable avec notre héros, qu'il prend pour un gigolo. Mais Paul sauve la vie de Calvin en tuant un lion qui allait le dévorer.

Dès lors, Calvin change d'avis sur Paul. Le méprisable Alex Ryder (Bruce Dern), qui passe par là, monnaie ses informations auprès de Calvin Phillips et lui révèle que Paul va mourir, ce qu'il sait depuis l'épisode "Le gros lot". Calvin cherche alors à nouveau à écarter Paul de sa fille. "Valérie" est le 65e épisode de la série, le 5e de la saison 3, sous le titre "Trip to the far side". Or, nous sommes à deux épisodes du "Crime d'Alex" (déjà vu en France), le 67e dans lequel pour escroquerie à l'assurance, l'homme finira ses jours en prison. Rappelons qu'il est le mari de Molly, soeur de Kate qui était la fiancée de Paul avant qu'il n'apprenne le terrible verdict. On ne peut pas dire que "Valérie" finisse mal, car Paul laisse le champ libre en étant beau joueur à Neil Scofield (Geoffrey Horne), brillant cadre de l'entreprise du père qui est amoureux fou de Valérie, laquelle ne le voit pas car elle n'a d'yeux que pour Paul.

Rappelons que Ralph Bellamy, qui incarne le père de Valérie, jouait un rôle important dans une série qui ressemble à "Match contre la vie" : "L'immortel". Il était le docteur Pearce, le médecin qui révèle à Ben Richards/Christopher George qu'il possède un sang miraculeux, postulat inverse de la série avec Ben Gazzara. Ben peut vivre une deuxième vie, une troisième vie, peut être plus, son sang fait qu'il ne vieillit pas.

Voici un résumé détaillé de l’épisode

 

Après avoir passé deux semaines à Rome avec Paul, Valerie Phillips l’invite à le rejoindre au Kenya à un safari avec son père Carl. Un employé de son père, Neil Schofield, amoureux d’elle, s’y trouve. Le père approuverait la relation de sa fille avec Scofield.

 

Paul estime que sa place n’est pas là et veut partir, mais Valérie lui demande de rester. Ce n’est pas l’opinion de Carl Phillips qui demande à Paul de s’en aller. Il a peur que sa présence compromette le mariage de sa fille avec Neil Schofield, et n’aime pas l’oisiveté de Paul, et la façon dont il vit. Ce dernier lui répond qu’il partira s’il est convaincu que Valerie n’est pas amoureuse de lui.

 

Carl Phillips est alors piqué par un moustique dangereux. Cela risque compromettre son safari pour les prochains jours, mais peu après Carl manque être dévoré par un lion et doit la vie à Paul qui abat l’animal.

 

Carl change d’avis sur Paul qu’il verrait bien devenir son gendre, ayant compris que sa fille l’aime.

 

Sur place, Paul retrouve par hasard une vieille connaissance, Alex Ryder, qu’il voulait absolument éviter de rencontrer. Il s’agit du mari de Molly, sœur de la fiancée de Paul qu’il allait épouser au moment où ce dernier a appris sa maladie

 

Alex Ryder est au Kenya pour faire des affaires avec un certain Jack Reinhardt, et est heureux d’être présenté à Carl Phillips.

 

Valerie commence à faire des projets, voudrait passer Noël à Rome avec Paul alors qu’elle devrait être avec sa famille à Détroit.

 

Pendant ce temps, Phillips demande à Alex Ryder pourquoi Paul ne veut pas une belle place dans sa société d’immobilier, et la raison pour laquelle il a cessé d’exercer son métier d’avocat pour parcourir le monde. Alex veut protéger la vie privée de Paul, mais Phillips lui offre 10 000 dollars pour parler.

 

Valerie est en fait au courant de la maladie à échéance fatale de Paul, mais veut passer Noël avec lui à Rome. Paul veut se détacher d’elle, et laisser le champ libre à Neil. Il prétexte qu’il doit à aller au Mexique faire une partie de pêche pour le nouvel an.

 

Valérie lui dit qu’elle est amoureuse, mais Paul lui répond que si ce n’est pas encore l’échéance fatale pour lui, Valérie a toute sa vie devant elle.

 

Quand elle dit que son père a insisté pour qu'elle passe Noël avec la famille, et qu’elle ne pourra pas aller à Rome avec lui, Paul l'embrasse et lui dit au revoir.

 

A l’aéroport, Paul rencontre Neil et lui conseille d’être patient avec Valérie. En réponse, Neil dit au revoir à Paul et lui souhaite bonne chance. Paul dit qu’il est toujours tenté de prendre la route, car renoncer à vivre est un mauvais choix.

Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Vendredi 26 janvier 1973 Match contre la vie : Valérie
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>